undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Relié|Modifier
Prix:60,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce n'est pas un "beau livre" comme on l'entend pour ces "coffee table books" qui sont destinés à être exposés mais c'est un pourtant un vrai beau livre d'art.
Par la qualité de l'édition, superbe, de ce volume in-4 (sensiblement format A4) qui a un poids (et un prix) : qualité du papier ; qualité de la mise en page ; qualité des nombreuses reproductions dont seulement certaines sont pleine page, sans nuire à leur lisibilité.
Par le texte magnifiquement illustré, et original : il ne s'agit pas d'une histoire de la photographie (sujet pour lequel on peut consulter pour une introduction le que sais-je Histoire de la photographie, ou pour une étude complète le beau (et volumineux) livre Nouvelle histoire de la photographie). L'auteure confronte peinture et photographie, depuis avant l'avènement de la photographie, retraçant ensuite la bataille Niepce-Daguerre, rappelant d'ailleurs que Daguerre était peintre : la photographie a été inventée par les peintres, soucieux de toujours mieux représenter le réel, querelle qui persistera longtemps au XIXéme s. (et après ?), la photographie n'étant pas une "peinture mécanisée".
Il s'agit bien d'une mise en parallèle fascinante entre photographie et peinture, les oeuvres étant présentées en regard l'une de l'autre.
Le texte, érudit, écrit un nouveau chapitre de l'histoire de la photographie, ce sujet ayant toujours été esquissé mais jamais traité de manière aussi approfondie.
Le résultat est passionnant.
Un livre à posséder dès lors qu'on s'intéresse à la photographie.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2013
Les illustrations sont nombreuses et de très bonne qualité d'impression. Beaucoup des photographies sont rarement exposées dans les musées. J'en ai vu d'autres récemment au musée d'Orsay mais dans un contexte moins didactique.
J'ai beaucoup appris sur la manière avec laquelle la peinture a évolué depuis l'invention de la photographie. J'en retire la conclusion que la photographie a tué la peinture figurative et ouvert la porte à l'apauvrissement que représente la plus grande partie de l'art abstrait contemporain. L'auteur se garde d'aller aussi loin, bien sûr.
J'aurai souhaité lire plus de détails sur la chimie photographique qui aurait permis au lecteur de mieux comprendre les différences entre la daguerrotypie et le papier salé, par exemple, puis le développement de la photographie en couleurs, le passage des tirages par contact aux l'agrandissement, la technique du charbon, etc. Il y a une discussion sur l'augmentation de la sensibilité des émulsions et les possibilités nouvelles en résultant. J'ai eu l'impression que certaines parties étaient un peu répétitives : c'est peut-être un problème de relecture.
A mon avis, il aurait fallu plus analyser en profondeur de quelle manière la peinture a changé au fur et à mesure que la technique photographique s'est développée. Au lieu de se contenter de citer des contemporains, il aurait fallu prendre un peu de recul. C'est peut-être un livre qui reste à écrire.
Ce qui frappe en tous cas, c'est la pauvreté artistique de la majorité des premières photographies, à l'exception de celles de Nadar. Il semble que la technique primait alors sur l'art. Comparer un nu photographié plutôt de mauvais goût avec la peinture qui en a été retirée !
Quant à moi, je conserverai ce livre comme une référence pour mon propre travail d'adaptation des techniques de tirage du XIXème siècle aux possibilités modernes.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2013
Ah! quel beau livre, au graphisme étudié. La mise en page a relégué les notes très riches en fin de volume par chapitre, ce qui a l'avantage de rendre la lecture plus fluide.
En se concentrant sur l'étude des allers et retours entre peinture et photographie et en les organisant par sections ("Avant la photographie", "Naissance de la photographie", "Exposer la photographie", etc.) Dominique de Font-Réaulx nous fait découvrir une perception nouvelle sur ces deux formes d'expression artistique. L'auteure présente les images en fonction de leur contexte d’émergence, tout en nous révélant les sources d’influence et les modes de rencontres entre arts plastiques, théâtre et littérature.
Un ouvrage de référence à qui veut enrichir sa connaissance des arts du XIXème siècle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)