Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'émotion créatrice, 19 novembre 2012
Par 
Christophe Salaün (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Deux Sources de la morale et de la religion (Poche)
Mort en janvier 1941, Henri Bergson est donc à présent, plus de 70 ans après, un auteur du « domaine public ». Ses œuvres, jusqu’ici éditées aux seules PUF, apparaissent maintenant chez d’autres éditeurs, notamment dans la collection GF de Flammarion. "Les Deux Sources de la morale et de la religion" sont, avec "Matière et mémoire", les premiers titres publiés dans cette collection, dont je salue la grande qualité du travail éditorial. Proposés avec un appareil critique conséquent, ils s’ouvrent sur des introductions passionnantes qui en stimulent la découverte ou la relecture.
"Les Deux Sources de la morale et de la religion", la dernière « grande œuvre » de Bergson, paraît en 1932 et occupe sans doute une place à part dans le corpus bergsonien. Dès "l’Essai sur les données immédiates de la conscience" (1889), Bergson a toujours eu à cœur d’interroger philosophiquement les présupposés des sciences (la psychologie classique, la physique, la biologie…) ; en s’interrogeant ici sur l’origine de la religion et de la morale, si les "Deux Sources" témoignent encore de cet intérêt permanent du philosophe pour la discussion de la philosophie avec d’autres champs de la réflexion humaine, en particulier la sociologie d’Émile Durkheim, l’ethnologie de Lucien Lévy-Brul et l’anthropologie de Marcel Mauss, il quitte aussi l’ordre des faits et reconnaît que « nous ne sommes plus que dans le domaine du vraisemblable » (p. 326). C’est que cette recherche le conduit à distinguer, au-delà des formes « inférieures » de la morale et de la religion (la « morale close » et la « religion statique », versions figées du fameux « élan vital ») d’autres formes, « morale ouverte » et « religion dynamique » qui, sous les traits du héros ou du saint, témoigneraient d’une véritable prise de contact de la vie elle-même, d’une « émotion » mystique, créatrice de valeurs nouvelles… Un livre qui déroute autant qu’il inspire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Sûrement l'un de mes livres préférés, 19 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Deux Sources de la morale et de la religion (Poche)
J'ai tout d'abord été attiré vers Bergson par la qualité de son écriture, plus tard seulement par une pensée où je me retrouvais à l'aise quoiqu'un peu dérouté. Toutefois, j'avais jusqu'à présent trouvé ses ouvrages assez difficiles d'accès, notamment lorsque l'auteur tentait de couler ses démonstrations dans des équations mathématiques ou un langage trop scientifique. De ce point de vue, ce volume est bien différent, et il reste limpide de bout en bout. Certes, il faut le lire à tête reposée car chaque phrase fait poids et nous sommes donc aux antipodes d'une littérature de divertissement. Mais quel style! Quelle originalité de la pensée! Je ne résumerai pas l'ouvrage ici, mais conseillerai néanmoins de le lire une première fois sans les notes pour ne pas rompre le rythme et le cours du raisonnement, et surtout en évitant la longue introduction de 80 pages. C'est le point faible de la collection GF, les intros sont réalisées par des chercheurs qui tentent de briller avant de venir en aide au lecteur. Du coup ce qu'ils écrivent rend l'œuvre plus confuse qu'elle ne l'est. Bruno Karsenti de plus n'a de cesse d'essayer de prouver que la foi de Bergson n'est jamais allée au-delà d'une préoccupation philosophique. C'est un point de vue partisan, et il eut donc mieux valu pour cette collection de remplacer une intro pompeuse par deux approches différentes de l'œuvre en fin d'ouvrage. Tout ça heureusement n'enlève rien ni à la beauté ni à la richesse du texte de Bergson.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Avengers l'a compris, 22 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Deux Sources de la morale et de la religion (Poche)
Un peu d'hérésie pour commencer :)

Alors même que 2 dieux sont apparus devant eux, à savoir Loki & Thor, Captain America est toujours chrétien, et Tony Stark, toujours athée.

Car finalement on croit ce que l'on veut, et il ne suffit pas d'exister pour avoir raison, sinon des sales types comme zemmour et cie, auraient raison. Ce qui compte, ce sont les idées et l'importance que l'on veut bien leur accorder.

Du coup, plus besoin de se demander si Dieu existe ... sujet qui n'intéresse que les croyants au demeurant, chose qu'ils n"ont jamais compris.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Deux Sources de la morale et de la religion
Les Deux Sources de la morale et de la religion de Henri Bergson (Poche - 8 janvier 2012)
EUR 8,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit