undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

46
4,6 sur 5 étoiles
Discours sur l'origine de l'univers
Format: PocheModifier
Prix:6,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

17 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 janvier 2014
Ce livre reprend, comme beaucoup d'interventions d'Etienne Klein sur France culture (en les étoffant) le contenu de 5 émissions d'une heure chacune, diffusées en été 2011 je crois, sur la même chaîne et dont le titre générique était "Cinq questions légèrement métaphysiques" (ou quelque chose d'approchant). Elles sont sans doute toujours ré écoutables et je les recommande vivement. Cinq heures de jouissance garanties!
Cette allusion à la "reprise" n'est donc en aucune manière un reproche.
M Klein a une double formation, de scientifique et de philosophe et, outre une bonne dose d'humour, ses propos et ses écrits sont toujours passionnants. C'est, à mon sens, un vulgarisateur de grand talent et, justement dans ce livre, on perçoit bien que même avec une habileté de professionnel, elle a ses limites, celles où le seul langage non mathématique est impuissant à décrire ou exprimer certaines réalités physiques. On peut rager, pleurer, protester, c'est ainsi! Une autre solution est d'apprendre cette langue......
PS: je ne suis pas mathématicien!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 juillet 2014
Le titre est peut-être légèrement ambigu. Il ne s'agit pas d'un long discours que Mr Klein tiendrait sur l'origine de l'univers, mais d'une présentation par l'auteur de la manière dont les recherches et découvertes en astrophysique (entre autres) aux 20e et 21e siècles modifient la cosmologie, voire même la nature des questions relatives à l'origine de l'univers (y en a-t-il une, et si c'est le cas, quelle est-elle, etc)
Mr Klein reprécise au passage le fameux "big bang" souvent mal compris et introduit dans un long chapitre le grand défi actuel appelé "mur de Planck", qui consiste à établir une théorie plus puissante que la seule relativité générale, qui inclura aussi les interactions électromagnétique, nucléaire faible et nucléaire forte.

L'auteur s'exprime méthodiquement, dans une langue claire. Il prend soin d'installer des concepts et quelques lois de la physique sans utiliser de mathématiques, de déployer les raisonnements. Il suffit d'essayer de résumer ou de reformuler des sections du livres pour se rendre compte que chaque mot est pesé, qu'aucune phrase n'est inutile ou redondante. Franchement, c'est brillant. En ce sens, je comprends l'enthousiasme des commentateurs précédents!
Hélas, c'est aussi ce qui me pousse à apporter un petit bémol.

Tentant l'exercice de la reformulation ou même de la restitution de l'un ou l'autre raisonnement exposé par Mr Klein, j'ai rapidement trébuché sur un constat lucide : je ne dispose pas des connaissances et outils intellectuels et scientifiques qui me permettraient de me faire une idée de la valeur réelle de ce qu'avance Mr Klein ou même simplement d'exposer les choses avec mes propres mots.
Par conséquent, il est probable que les commentateurs précédents, enthousiastes voire dithyrambiques, avaient de meilleures bases en physique que moi et/ou que, grands amateurs d'épistémologie et de déploiements philosophiques, ils ont surtout aimé se laisser porter par la l'impression de puissante clarté et par la fluidité parfois presque grisante de l'exposé, indépendamment de leur capacité à véritablement mâchouiller le contenu par eux-mêmes.
L'appréciation de ce livre me semble donc dépendre en partie de la formation et de la personnalité du lecteur.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
28 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 novembre 2010
Incroyable mystère quand on se met à y réfléchir ! L'auteur réussit le tour de force, par la simplicité de son écriture, à nous emmener au delà de la barrière de Planck pour nous expliquer que le "Big Bang" n'est pas le commencement de tout mais un état simplement particulier de l'univers. Fascinant...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
24 sur 26 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 décembre 2010
Remarquablement écrit, passionnant. L'humour exquis du physicien-philosophe vient toujours à la rescousse du néophyte. C'est un vertige sur 160 pages. Songez ! Et si le Big Bang n'avait été qu'un état « particulier » de l'univers il y a 13,7 milliards d'années ? Mais citons plutôt la belle prose de l'auteur...

« Contrairement à ce que l'on imagine volontiers, ce ne sont pas les galaxies qui se déplacent, mais l'espace lui-même qui s'étend, emportant avec lui les galaxies. »

« Se désaltérer est donc un acte grave et profond qui nous connecte intimement à presque toute l'histoire de l'univers : il consiste en définitive à absorber des bribes de l'aurore du monde mélangées à des cendres plus tardives du feu stellaire. »

J Perry-Salkow
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 août 2011
Excellent que dire de plus ? Il est préférable d'avoir un minimum de connaissances en physique mais on reste dans la description littéraire des différentes théories d'univers avec un humour très fin et en lien étroit avec des considérations philosophiques fort intéressantes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
37 sur 41 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 octobre 2010
En ces temps où l'origine de l'univers est l'objet de toutes sortes de discours confus et embrouillés, cet ouvrage remet les pendules à l'heure. On nage sans difficulté en pleine physique théorique, sans jamais se perdre. Magnifiquement écrit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 août 2011
très clair et pour tous les publics. (accessible aux littéraires, intéressant pour les scientifiques.)

Ce "discours sur l'origine de l'univers" n'est pas un récit de l'origine façon "génèse" mais plutôt une réflexion sur les conceptions humaines de l'origine de l'univers.
Ce livre est parfois plus porté sur la philosophie des sciences et la quête de sens au sein des théories cosmologiques que sur les sciences elles mêmes a l'approche prudente d'un scientifique qui plutôt que de magnifier le coté explicatif de toutes les théories cosmologiques s'attache davantage à mettre en avant ce qu'elles n'expliquent pas et leurs dissonances.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Discours sur l’origine de l’univers/Étienne Klein
Commenter un tel discours n’est pas chose facile quand on n’est pas vraiment un spécialiste. Que ce soit dans la louange ou dans la critique, on risque d’être excessif ou insuffisant.
Ce que je peux dire, c’est que j’ai eu beaucoup de plaisir et de facilité à lire ce discours très novateur par rapport à ce que j’avais lu par ailleurs chez divers auteurs abordant ce sujet.
Ce qu’il faut noter en particulier, c’est l’ouverture d’esprit d’Étienne Klein et son absence de sectarisme. Et ses explications sont claires, sans aucune formule mathématique qui alourdissent ou compliquent le débat.
En vérité il m’a semblé qu’il savait simplifier le problème posé par l’origine de l’univers et le ramener in fine à sa juste dimension qui reste métaphysique pour ne pas dire philosophique après avoir fait le tour de la question en se servant de la physique, des mathématiques et de la cosmologie.
Car les obstacles de toutes sortes surgissent dès lors que l’on veut simplement parler de l’origine, et d’emblée des difficultés sémantiques, car le langage nous montre rapidement ses faiblesses quand il cherche à atteindre une réalité qui se disperse. On débouche très vite sur une aporie. Comme dit l’auteur avec humour, avec les mots dont on dispose comme munitions, on risque fort de manquer la cible.
Sans parler du conflit qui couve depuis des siècles entre la cosmologie scientifique et la religion pour voir « entrer en rivalité les ordres du croire et du savoir. »
Mais voilà : il faut pour avoir une idée de ce que fut le tout début de l’univers franchir le « mur de Planck » qui se dresse après que l’on a réussi à remonter jusqu’à 13,7 milliards d’années pour l’âge provisoire de l’univers, et en amont duquel les théories physiques actuelles sont impuissantes à décrire ce qui s’est passé.
Les chercheurs ne désespèrent pas de franchir ce pas grâce au grand accélérateur de particules (LHC) du CERN à la frontière suisse.
Deux grandes questions viennent automatiquement à l’esprit : Comment et pourquoi est apparu l’univers si tant est qu’il est apparu un jour= y a-t – il eu vraiment un commencement ? Quelle est sa finalité ?
Ce qui est certain, c’est que l’univers n’est pas statique : il se dilate, il se dilue, il se refroidit. L’espace s’étend emportant les galaxies qui donnent l’impression de se déplacer. Les travaux de Hubble et Einstein ont prouvé ce fait. Alors, si l’on remonte le temps en enroulant le film en sens inverse, on doit parvenir à un univers de volume nul et de densité infinie, ce que l’on appelle la « singularité initiale ». Étrange quand même !
Autre certitude : depuis Galilée, on considère que l’univers est constitué par une seule sorte de matière et que les lois qui la régisse sont universelles, invariables dans le temps et l’espace et exprimée en langage mathématique.
Peut-on affirmer que le contenant de tous les objets physiques est lui-même un objet physique ? Einstein le premier dans sa théorie de la relativité générale le pense. Mais attention, si les objets contenus ont une histoire, il ne va pas de soi que le contenant en ait une similaire. « L’histoire de l’univers ne se réduit pas à celle de ses constituants. »
Malheureusement la magnifique théorie de la relativité générale d’Einstein ne va pas nous permettre de comprendre l’univers primordial, car elle ne prend pas en compte les trois forces que sont l’interaction électromagnétique de Maxwell, l’interaction nucléaire faible et l’interaction nucléaire forte, mais seulement la gravité. Seule la physique quantique permet d’élaborer des suppositions, elle qui s’applique au monde de l’infiniment petit, celui des particules. En fait il faudrait inventer une théorie quantique de la gravitation.
E.Klein le dit : « le big bang ne correspond nullement à la création proprement dite de l’univers, mais simplement à un épisode particulier qu’il a traversé…Le temps zéro est une construction purement théorique.
Il faudrait bien trouver quelque chose pour aller voir derrière le mur de Planck : c’est ici que la belle théorie des supercordes de Veneziano entre en jeu, qui offre des perspectives d’unification de la physique quantique avec la relativité restreinte : en effet selon Veneziano, toute particule est une corde vibrante obéissant aux lois de la relativité restreinte et de la physique quantique. Et l’on reparle aussi des fameux espaces ou variétés géométriques de Calabi-Yau qui conçoit un univers où le nombre de dimensions cachées est multiple. Par voie de déduction, « si la théorie des supercordes est exacte, le big bang tel que nous le concevons ordinairement n’a pas pu se produire. »
La théorie des univers miroirs va venir compléter cette vision des choses avec les branes qui va déboucher sur un « modèle d’univers ekpyrotique (Steinhardt et Turok) qui est un feu qui naît, s’embrase, s’éteint puis renaît à nouveau. »Conception défendue au V é siècle avant JC par Héraclite !!
L’idée séduisante de Stephen Hawking est reprise ici : l’univers est de volume fini mais n’a pas de limite, ce qui implique qu’il n’a pas eu de commencement.
Ainsi donc on découvre un univers qui n’a en aucun cas pu être créé ex nihilo. « Le big bang n’est qu’une transition de phase entre deux périodes de l’univers. »
La récente théorie de la gravité quantique à boucles confirme que l’instant zéro n’a pas existé.
Plus loin E.Klein nous explique qu’en physique quantique le vide n’est pas vide ; il contient de l’énergie et des particules virtuelles en situation d’hibernation ontologique.
Le vide peut prêter de son énergie à ces particules virtuelles pour les actualiser temporairement. « Le vide apparaît comme l’état de base de la matière, celui qui contient sa potentialité d’existence. …Le vide quantique contient des particules virtuelles et sous l’effet d’une expansion de l’espace extrêmement rapide (inflation), comme cela pourrait avoir été le cas dans la phase primordiale de l’univers, ces particules gagnent de l’énergie ce qui leur permet de se matérialiser, donc de devenir réelles. L’expansion de l’univers joue donc là le rôle de réservoir d’énergie interne : elle permet au vide quantique de créer de la matière qui jaillit hors de lui. L’univers apparaît dès lors comme un système très particulier : il n’a pas d’extériorité et c’est sa propre expansion qui lui apporte de l’énergie… Dans cette optique, l’histoire cosmologique devient l’aventure temporellement infinie d’un univers qui se réplique inlassablement, se renouvelle périodiquement en réémergeant de lui-même. »
Il apparaît alors que « le mariage de la physique quantique et de la relativité générale aboutit à l’abolition de la création de l’univers. »
Pour être complet, E.Klein aborde aussi la notion de matière noire et d’énergie noire, invisible et transparente mais représentant tout de même les 9/10 de la masse de l’univers. Sans oublier le furtif boson de Higgs, particule responsable de la masse des particules ! Il aborde aussi l’idée de transcendance ou immanence des lois physiques, conception platonicienne ou formaliste pure.
Comme dit E.Klein pour conclure : « Le début, une question sans fin ! »
Mais je dois dire que ce discours annonce des réponses à la question et permet d’entrevoir quelque chose derrière le mur de Planck.
A moins qu’il n’y ait rien et que ce mur ne soit qu’une vue de l’esprit.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Etienne Klein nous offre ici un ouvrage de vulgarisation qui se dévore ! On y apprend énormément tellement l'art de vulgariser y est contrôlé ! A grands renforts de magnésie, on gravit le mur de Planck et on découvre, on s'instruit, on s'étonne et surtout on se rend compte que l'on a envie de poursuivre ce bien étrange questionnement. Alors on se jette sur la bibliographie et on commande d'autres ouvrages écrits entre autres par Lee Smolin, Martin Bojowald, Michel Cassé, Carlo Rovelli, Jean-Philippe Uza ou encore Leonard Susskind. L'inconnu ne fait plus peur, il devient alléchant !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 août 2014
Après avoir vu au plusieurs vidéo de Mr Etienne Klein sur ce sujet sur YouTube je me suis décider a acheter ce livre. Résultat très enrichissant vu que ce sujet me passionne. Ce que j'ai particulièrement aimer c'est la clarté du texte et la mise en perspective historique et philosophique de cette question. Les avancées récente de la science. La notion de néant, du changement, ce que veux vraiment dire la théorie du big bang etc. Tout le contraire du discours pseudo scientifique, créationniste des frères Bogdanov et d'autres. Livre écrit par un très bon vulgarisateur. Je le conseille.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les secrets de la matière
Les secrets de la matière de Étienne Klein (Poche - 4 mars 2015)
EUR 3,00


Le monde selon Etienne Klein
Le monde selon Etienne Klein de Etienne Klein (Poche - 19 mars 2015)
EUR 8,00