undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

49
3,2 sur 5 étoiles
Heureux les heureux
Format: BrochéModifier
Prix:18,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 février 2013
J'ai été bouleversé par ce livre. La construction d'abord : une forme qui donne envie, au fur et à mesure de la lecture, de relire les pages précédentes. C'est comme un jeu, une forme vertigineuse, tout à fait novatrice. On oscille entre le rire et un sentiment de chagrin, les situations sont toujours justes et finement explorées, il est difficile de ne pas se reconnaître. L'auteur explore la situation sentimentale sous tous les angles, des amours légères à l'ennui du quotidien, au désespoir d'abandon. On passe du cocasse au drame en une seule phrase. tous les personnages ont leur poids de vie, de contradictions, d'élans insensés. Un grand livre.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
43 sur 48 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Récit choral où les vies parallèles d’inconnus se font signe de loin en loin, Heureux les Heureux signe le retour de Yasmina Reza à la littérature pour notre plus grand plaisir. 21 monologues, ou plutôt 21 façons de rater l'amour, de passer à coté, 21 exemple de l'imposture du couple, de l'amante éconduite au couple au bord de la crise de nerf, de l'homosexuel à la solitude déchirante à la jeune fille en mal d'idéal amoureux, chacun s'y retrouvera sans doute un peu dans l'un ou l'autre des personnages et c'est peut être ce qui fait le plus frémir dans ce livre.

Tout ici concourt à montrer que plus encore que d'amour heureux, il n'y a pas d'amour tout court et ces 21 solitudes en sont la démonstration poignante et glaciale. Pour Reza, aucun espoir ne semble permis et c'est faire oeuvre de pédagogie que de nous le rappeler.

On adhère, ou pas, à cette théorie pour le moins extrême, mais force est de constater que la plume de l'auteure, à elle seule, suffit à nous convaincre de ne pas lâcher ce livre qui vous laissera sans doute choqué, abasourdi mais qui, peut être aussi, vous donnera une furieuse envié de lui démontrer le contraire

CREW.KOOS
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
34 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 janvier 2013
Y. Reza a une plume, un ton, vif, plein d'esprit. En quelques mots, elle dresse habilement un portrait, campe une situation embarrassante où il est aisé de se reconnaître. Mais... c'est trop rapide, superficiel. On a à peine commencer à s'intéresser à un personnage qu'elle passe au suivant. Il n'y a aucune histoire/intrigue à proprement parler. On reste sur sa faim. Y. Reza écrit d'admirables pièces, dont l'une des forces est justement de laisser beaucoup de place à l'imagination, aux silences, c'est à dire à l'interprétation des comédiens et du/de la metteur(e) en scène. Ce qui est une force de son écriture théâtrale devient une faiblesse dans le roman, où les mots doivent pallier la disparition de l'incarnation.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Au début, dès les premières pages du livre, j’ai été séduite par la lecture de ces scènes de la vie courante, si bien observées, si bien racontées.

Les écrivains adorent s’imprégner, sans avoir l’air d’y toucher, de la vie du monde qui les entoure. Ensuite ils "croquent" les comportements humains avec un réalisme plus ou moins réussi. Yasmina Reza ne faillit pas à cette règle et elle restitue très habilement les ambiances de la vie ordinaire, elle sonde avec beaucoup de justesse l’âme humaine. Dans ses récits on se reconnaît ou bien on retrouve des traits de caractère des individus proches de nous.

Justement ce livre est constitué de petites tranches de vie, avec la description d’événements de la vie courante, mais sur lesquels, avec l’aide de Yasmina Reza, on s’attarde volontiers en se disant "oui c’est vrai, nous aussi on le ressent de cette façon", ou alors on s’étonne, on fait des découvertes.

Bref, ce procédé d’écriture, un éventail de petits chapitres très courts, permet de quitter et de reprendre la lecture à l’envi, sans en perdre le fil. De plus ces récits brefs et écrits sans alinéas dans les dialogues, de façon à simplifier l’ensemble, sont agréables à aborder.

Pourtant, à partir d’un certain niveau du livre, j’ai éprouvé une certaine lassitude, l’intérêt me paraissait diminuer et en plus je cherchais "les heureux", mais en vain. Tous les personnages de ce roman ont des problèmes, ils sont plutôt désabusés.

Je pense en définitive que le titre assez original "Heureux les heureux", emprunté aux "Béatitudes", m’avait attirée, mais je suis plutôt déçue au final. En outre, l’illustration de la couverture du livre est assez mal appropriée, elle est peut-être destinée à allécher les lecteurs, mais il n’y a pas vraiment de rapport entre ce dessin et le contenu du livre, à part quelques pages, et ce n’est pas plus mal d’ailleurs. C’est comme pour le titre. Enfin, c’est mon point de vue !

Pourquoi ai-je choisi ce livre ? Parce qu’il avait une bande portant la mention : Grand Prix du Roman Marie-Claire 2013 et prix littéraire Le Monde 2013. Bien sûr que ça influence ! C’est fait pour.

Donc moi, dans mon petit coin, je suis mauvais(e) juge… sans doute ! Des goûts et des couleurs…
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 février 2013
J'ai été bouleversée par ce roman!! Y' a des hommes égoïstes, des femmes qui rient, des hommes qui gueulent, des femmes qui cachent leur tristesse, des hommes exubérants et salauds en même temps. On a envie de les rencontrer, à force d'apprendre des détails de chacun. Surtout les détails qu'ils cachent d'ailleurs. C'est très captivant du fait de la richesse psychologique des monologues intérieurs, et super moderne.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2013
Très belle écriture, fine connaissance des humains du 21e siècle, humour. Je l'ai lu d'une traite. Ensuite, ces dialogues peuvent être lus séparément car, comme des nouvelles, ils ont leur existence propre. Ce livre est un véritable bonheur ! Yasmina Reza : grande dramaturge mais aussi grande romancière,
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ces heureux n’ont rien de vraiment heureux. Au contraire, dans un genre nouveau pour elle, celui de la nouvelle, en dix-huit tableaux touchants et souvent féroces, Yasmina Reza fait montre une nouvelle fois de son talent protéiforme.

Voici des personnages plutôt socialement bien installés dans la vie, qui ont réussi ou en présentent la plupart des apparences. Bref, des hommes et des femmes dont on pourrait penser qu’ils ont tout pour être heureux.

C’est sans compter sur la maladie, la solitude, la crise identitaire, le doute qui s’emparent d’eux et les poussent vers une vie qui risque bien de présenter toutes les caractéristiques contraires de celle à laquelle ils auraient pu prétendre. On suivra ces personnages qui se croisent et s’entrecroisent au fil de ces dix-huit tableaux si bien qu’au fond, derrière ces nouvelles, se tisse l’esquisse d’un roman dont on aperçoit la trame.
Le roman des illusions perdues, des vies fichues par les mauvais choix ou les circonstances. Tout cela aurait pu être profondément déprimant. C’est sans compter sur le génie caustique de l’auteur qui parvient à nos soutirer des sourires face à cette mascarade qu’est la vie humaine.

Tout cela est fort bien fait, bien construit, très bien écrit mais ne laissera pas un souvenir impérissable. A lire en toute connaissance de cause donc.

Publié aux Editions Flammarion – 2013 – 187 pages

Retrouvez mes notes de lecture sur thierrycollet-cetalir.blogspot.com
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mai 2013
Une succession de portraits et de situations très juste et pas de fil rouge. Dommage, je me suis ennuyé au milieu faute lien entre ces personnages. Livre à sketches!. Par contre très bien écrit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 janvier 2013
Derrière un titre excellent et aguicheur se cache un livre original et réussi. Yasmina Reza signe son retour littéraire avec ces courtes histoires reliées entre elles par la thématique de la guerre des sexes. Personnages hauts en couleur, situations tragi-comiques, Heureux Les Heureux trouve dans sa concision une force créative très intéressante, malgré quelques petits coups de mou. Yasmina REza n'a pas fini de nous surprendre. Et de rendre heureux ses lecteurs...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mai 2013
J'aime la façon dont Y. Reza va à l'essentiel. Elle a beaucoup d'humour. Ce livre est une photographie d'états d'âme. On ne sait presque rien des personnages, mais l'imaginaire fait le reste. Ils sont vivants, amoureux (ou pas) mais jamais clichés. Un seul problème, venant sûrement de moi, il m'a été difficile de me souvenir des noms de chacun d'un chapitre sur l'autre. Il est tentant de relire le livre pour dresser une cartographie des relations entre les personnages. Je suis sûre d'en avoir raté. Cela me ferait une excuse pour me replonger dedans et y trouver toujours autant de plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
« Art »
« Art » de Yasmina Reza (Poche - 30 août 2002)
EUR 5,20

Le Dieu du carnage
Le Dieu du carnage de Yasmina Reza (Poche - 18 avril 2011)
EUR 5,20