undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 mai 2013
LE LIVRE DE L’EXPOSITION
«Le monde en-chanté de Jacques Demy»

Ce magnifique catalogue se rapproche d’un beau livre.
Tous les ingrédients sont réunis pour un bel ouvrage de ce type.
> une couverture cartonnée avec un dos carré collé solide,
> une mise en page claire et structurée de 256 pages,
> des photographies, des illustrations et des peintures très variées, adaptées à chaque chapitre,
> l’iconographie d’une richesse incroyable et superbement reproduite,
> la précision des textes et légendes,
> la qualité rédactionnelle des intervenants,
> l’intérêt des chapitres qui abordent l’œuvre de Jacques Demy sous un angle original,
> la pertinence des rencontres et des interviews.

LE CONTENU DU LIVRE
N’ayant pas eu la possibilité de voir cette rétrospective qui se termine le 12 mai 2013 à la «Cinémathèque française», j’ai pu me consoler avec ce livre.
Cet ouvrage reprend assez fidèlement la trame de l’exposition (présentée synthétiquement sur le site de la Cinémathèque).

1. L’ouvrage débute par une préface de Costa Gavras.
Puis une longue introduction de Serge Toubiana (ancien co-rédacteur en chef des «Cahiers du cinéma» avec Serge Daney et actuellement directeur de la «Cinémathèque française») qui place le lecteur dans l’imaginaire de Demy.

2. «Nantes et les champs magnétiques» (1931-1963)
Suit un chapitre sur l’enfance, la formation artistique du cinéaste, ses tournages de courts-métrages et ses deux premiers longs-métrages.
Puis un texte très pertinent sur la filiation de Jacques Demy avec Jean Cocteau.

3. «La mélodie du bonheur»
Le deuxième chapitre est consacré à la période 1963-1967 durant laquelle Demy réalise enfin son rêve de tourner des œuvres cinématographiques chantées.
Rencontres avec Marc Michel, l’un des acteurs des «Parapluies de Cherbourg», avec Michel Legrand, son compositeur attitré et alter ego, et avec Jacques Perrin, l’acteur principal des «Demoiselles de Rochefort».
À la fin du chapitre, un texte très dense qui évoque l’influence de la peinture et de la sculpture sur un cinéaste formé à l’École technique de photographie et de cinématographie mais ayant suivi des cours du soir à l’École des Beaux-Arts. Il y rencontre d’ailleurs ses futurs collaborateurs, le décorateur Bernard Evein et la costumière Jacqueline Moreau.

4. «Los Angeles trip» (1967-1969)
Le troisième chapitre aborde sa période américaine et sa confrontation avec le système hollywoodien.
Rencontres avec Harrison Ford, alors inconnu et pressenti pour être le rôle principal de «Model Shop» (hélas, la production ne suivra pas Jacques Demy), et avec Catherine Deneuve, son actrice fétiche.
Une longue et passionnante analyse de «Model Shop» par Jean-Baptiste Thoret, spécialiste du «Nouvel Hollywood» de la fin des années 60 et de la décennie suivante.

5. «Un ruban de rêve» (1970-1978)
La partie suivante évoque les films-contes de Jacques Demy qui magnifie ainsi ses lectures d’enfant avec Charles Perrault ou les frères Grimm.
Le plus étonnant et peut-être le plus méconnu: le film «Lady Oscar» adapté de «La Rose de Versailles», un manga Shōjo pour jeunes adolescentes japonaises.

6. «Coups de cœur» (1979-1990)
Le cinquième chapitre porte sur la fin de carrière de Demy et sur les tournages difficiles de ses trois derniers films.
Rencontres avec Dominique Sanda, l’actrice principale d’«Une chambre en ville», et, de nouveau, avec le compositeur Michel Legrand.

7. «Le Demy-monde»
Cette dernière partie aborde de manière assez succincte l’univers de Demy avec quelques-unes de ses photographies (où l’on ressent l’influence du peintre Edward Hopper) et deux de ses peintures.
Pour une analyse très approfondie de l’œuvre de ce poète extraterrestre au cinéma mondial, le livre «Le Cinéma enchanté de Jacques Demy» de Camille Taboulay est une référence incontournable.
L’éminente spécialiste de Demy ouvre de nouveaux horizons d'un univers qui oscille entre rêve et réalité. Ainsi on est surpris de découvrir que les treize films du réalisateur nantais sont plus complexes que la première vision nous laisse en mémoire, une atmosphère légère et enchantée. Bien sûr, le côté solaire du cinéaste domine mais sa face sombre presque lunaire est mise en «lumière» par Camille Taboulay.
L’ouvrage se termine sur une interview avec Mathieu Demy, fils de Jacques, et Rosalie Varda Demy, fille d’Agnès Varda et adoptée par le cinéaste.

Et une petite surprise pour les collectionneurs!
Au début du livre, dix images qui semblent extraites d'une pellicule d’un film de Demy.
C’est un fac-similé, une copie vintage de 35 mm couleur des «Parapluies de Cherbourg».

INFORMATIONS DE DERNIÈRE MINUTE
L’exposition «Le monde en-chanté de Jacques Demy» reprend cet été à la Cinémathèque française du 3 juillet au 4 août 2013, période plus calme pour apprécier pleinement les rétrospectives.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2013
Ayant été à l'exposition à Paris sur la vie de Jacques Demy, à travers ses films et ses voyages, je me devais d'acheter ce livre. Pas deçu au final. Très bel ouvrage retraçant tout le monde qui peuplait les idées et les rêves de l'artiste.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2013
Ouvrage excellent tant sur le fond que sur la forme, de plus très complet et facile à lire.
Vivement recommandé aux personnes s'intéressant à J.Demy
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2013
J'ai offert deux exemplaires de ce très beau livre aux amis comme cadeaux d'anniversaire. Ils sont tous les deux ravis!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2014
Beau livre remis en MAUVAIS ETAT, carton éventré par le livreur !
Contenu du livre : jolies photos, mais texte sans plus-value significative par rapport aux informations déjà connues des cinéphiles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

29,95 €
45,60 €