undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
9
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 octobre 2010
La pièce est superbe, les multiples commentaires avant et après le livre m'ont beaucoup aidé pour ma dissertation d'histoire sur les Barbares au coeur des guerres du monde grec au Vème siècle av. JC. Vraiment à lire !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2014
Eschylle rapporte le point de vu du vaincu dans cette tragédie dont la profondeur est inégalée. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une des premières tragédie qui nous soit parvenue à travers les âges par cet auteur qui , citoyen modèle , avait lui-même participé à la bataille de Salamine. Les notes, commentaires et références proposées par Mme Sonnier permettent de profiter pleinement de la qualité de ce texte.
Malheureusement je n'ai pas pu retrouver d'autres tragédies commentées par cette traductrice, ce qui fait perdre grandement au texte (comme pour l'Agamemnon aux éditions de l'arche).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2013
On ne se lassera jamais de lire et de relire les Tragiques grecs; ils ont tant à nous apprendre encore! La qualité du livre? Parfaite.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 février 2016
Il y a une nuance, je pense, entre le fait de trouver un texte fondamental dans l'histoire littéraire et le fait de l'apprécier. Prenons un exemple dans un autre domaine. Personnellement, je trouve que le premier récepteur de Guglielmo Marconi est absolument fondamental et essentiel dans l'histoire des sciences et de la technique ; ouvrant la voie à des avancées fulgurantes dont nous bénéficions aujourd'hui plus que jamais.

De là à me pâmer chaque matin sur les incroyables performances de son récepteur, d'une portée de 2,4 km avec une réception comparable à un bac de friture en pleine effervescence et vis-à-vis de laquelle le bip-bip de Spoutnik fait figure de réception Dolby digital : il y a un monde.

Eh bien, Les Perses d'Eschyle, pour moi, c'est un peu ça. Elle est tout ce que les autres en ont dit : la plus ancienne pièce quasi complète qui nous soit parvenue à ce jour ; une pièce qui nous parle d'un événement historique, ce qui est, toutes proportions gardées, très rare pour l'époque. Sans oublier les innovations purement scéniques que nous devons à Eschyle, pas de doute, c'est bien l'un des pères fondateurs du théâtre, de la tragédie et même, je pense qu'on peut aller jusqu'à le présenter comme un des pères de la littérature dans son ensemble.

Ceci dit, j'ai tout de même un peu de mal à m'enthousiasmer plus que ça. Sophocle, par exemple, qui aurait l'âge d'être son fils et qui n'est donc séparé d'Eschyle que d'une génération me semble avoir placé la barre bien plus haut quant aux seules qualités littéraires de ses textes, à l'intensité de ses intrigues, à la profondeur psychologique de ses personnages, au rythme de ses pièces.

Les pièces d'Eschyle sont ultra-courtes mais pourtant, on trouve le moyen de s'y ennuyer. C'est comme un long radotage où l'on vous répète inlassablement le sempiternel « Hélas ! Hélas ! » C'est vrai hélas ! car la lectrice que je suis est lasse. Quoi hélas ? qu'est-ce qu'il y a Hélas ? pourquoi Hélas ? quelles conséquences Hélas ? quelles réactions Hélas ? quels ajustements Hélas ? Mince à la fin avec ton Hélas !

Bon, d'accord, l'armée des Perses est vaincue ; ça, je crois que j'ai bien compris, et ensuite ? « Hélas ! Hélas ! » Oui, mais encore ? « Hélas ! Hélas ! » Okay, mais je voulais dire, qu'est-ce qu'il y a après le hélas ? « Hélas ! Hélas ! » Bon, je crois que c'est sans espoir… « Hélas ! Hélas ! » (profond soupir, immédiatement suivi d'un violent choc des paupières… hélas !)

Donc en somme, voilà ce que j'ai retenu. Les Perses, une gigantesque armée recrutée sur les immensités de l'empire du défunt Darius, les Perses, pas tous Perses donc, menés par Xerxès, le fils du grand Darius s'en viennent prendre en tenaille la coalition grecque autour d'Athènes. D'un côté par la mer en affrétant une immense flotte de plus de mille navires de guerre (pour les détails, toujours très sujets à caution, se reporter à l'historien Hérodote, qui peut-être bien radote). de l'autre côté, par le continent en franchissant le détroit des Dardanelles par un procédé original : relier des barques d'un bout à l'autre du détroit pour permettre à son armée de sauter de l'une à l'autre à pied sec.

Bref, c'était pas mal pensé mais les Grecs, ayant été les vainqueurs — et transitoirement ceux qui nous ont raconté cette histoire — se sont attribué un rôle intéressant : moins nombreux mais pas affolés, pas peureux pour deux drachmes, capables de s'unir sans dissensions, plus rusés, plus forts, plus agiles, plus TOUT, quoi !

Tiens, c'est marrant, le coup de l'union des cités grecques contre un ennemi commun venu d'Asie ça me rappelle un peu une histoire qu'on se racontait alors depuis des siècles, l'Illiade. Donc on sent une certaine volonté, pour ne pas dire une volonté certaine, de faire coller la situation actuelle des guerres Médiques à celle, aux trois quarts fantasmée, de la Guerre de Troie.

Bon, et comme dans toute bonne propagande il faut un système de communication efficace, pourquoi ne demanderions-nous pas à un ancien de la bataille de Salamine de nous pondre un petit spectacle bien senti allant dans ce sens sous des airs d'apitoiements pour les Perses ? Eschyle était né ; l'histoire allait devenir légende, allait devenir spectacle, un peu comme le Jour le Plus Long avec John Wayne, Henry Fonda et Robert Mitchum (à tes souhaits).

D'ailleurs, à ce propos, la fin de la pièce fait dans l'endoctrinement quasi-religieux où l'on reconnaît une forme ancestrale du répons des offices liturgiques chrétiens, voire même un proto-gospel de type call and response.

On voit donc à longueur de pièce la brave maman de Xerxès pleurer et se lamenter sur la défaite de son humilié de fiston. Elle en appelle alors, cas de force majeure, au fantôme de Darius à coup de libations et de prières aux Dieux pour savoir quoi faire en pareille panade. Eschyle ponctue toutes ses phrases d'un « Hélas ! Hélas ! » en nous rappelant bien que la Grèce est forte, qu'Athènes c'est ce qu'il y a de mieux et que surtout, surtout, faut croire aux Dieux, car, en toutes occurrences, ce sont eux, les véritables artisans de la victoire. (Ce que l'on pourrait éventuellement résumer en langage moderne par une formule pleine de sagesse du genre : « Si vous ne voulez pas vous faire Niké*, vous vous ferez avoir. »)

Eh bien, merci pour ce conseil Eschyle, j'y penserai en temps utiles ; pour l'heure il faut que j'aille me recoucher car à fin et à force de me percuter les paupières, j'ai senti les bâillements lancer l'assaut. Donc, vous aurez peut-être deviné que cette pièce n'est pas particulièrement ma tasse de thé mais ceci n'est que mon avis, pas beaucoup plus qu'un tuyau Persé, c'est-à-dire, pas grand-chose.

(* il s'agit bien entendu de Niké, déesse de la victoire, pas de cette marque vaguement sportive symbolisée par un genre de virgule mal positionnée et qui, soi-disant, serait une représentation stylisée de l'aile de ladite déesse.)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2014
Bon livre de poche qui répond à toutes les attentes des prépas scientifiques. Les commentaires sont interessants, bons synopsis et préface.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2014
livre obligatoire en classe préparatoire scientifique (pour le français).
D'après mon fils.... c'est chiant !!
Mais, comme je l'ai dit au début "obligatoire"
Sinon, merci Amazon.. je n'ai pas eu à courir !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2014
ce livre correspond bien a celui que l'on doit étudié en prépa scientifique. Il est en plus doté d'un dossier pour étudier le livre
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2014
Ma fille n'est pas une littéraire... et Eschyle (désolée) ; ce n'est pas ce qui donne envie de s'y mettre !
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2014
pas d avis pour l 'instant. Il me faut l'avoir lu pour la rentrée, donc encore un mois
prix accessible
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,39 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)