undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles28
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:6,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 août 2007
Début d'Arsène Lupin : voleur de grande classe, si habile que personne de ne l'attrape jamais. Tout au long de ces nouvelles Arsène Lupin vole les riches, séduit les femmes et se joue des plus fins limiers.

Les histoires se déroulent au début du vingtième siècle et racontent des aventures policières dont le héros n'est pas le détective mais le voleur. Les intrigues sont prenantes, bien écrites et les dénouements inattendus. Les milieux sociaux et les méthodes d'enquête décrits dans cet ouvrage n'existent plus aujourd'hui, un siècle est passé depuis l'écriture de ce livre, ce qui peut selon les goûts déplaire ou augmenter le plaisir de la lecture.

Ce livre est amusant et très facile à lire, car les histoires sont courtes. On se passionne vite pour les exploits de ce cambrioleur joueur et insolent. Après avoir découvert le héros on regrette de le quitter si vite. Heureusement, ses aventures continuent dans toute une série de romans (tous excellents).
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2008
En neuf nouvelles, Maurice Leblanc nous présente son héros : Arsène Lupin. De sa première arrestation à sa première évasion, de ces premiers coups d'éclats à sa rencontre avec Herlock Sholmes c'est tout une saga qui se met en place. Elle ne s'achèvera que 20 ouvrages plus tard.

Ne restez pas sur l'image que vous avez du héros avec sa dernière incarnation sur grand écran. J'invite petits et grands à (re) découvrir ce monument de littérature populaire. Digne héritier des feuilletonistes de talents comme pouvait l'être Dumas père, Leblanc vous fera passez de délicieuses soirées au coin du feu.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Héros d'une époque révolue, Arsène Lupin a magnifiquement résisté aux outrages du temps et grâce au talent sans bornes de son créateur, Maurice Leblanc, ses aventures nous parlent encore aujourd'hui comme elles parlaient à nos arrière-grand-parents.

A quoi tient le charme singulier de ce personnage inoxydable? Bien malin qui pourra le dire! Personnellement, ce que j'aime chez lui, c'est sa dimension insaisissable, protéiforme, caméléonesque, son aptitude incomparable à se réinventer, à sauter constamment d'une identité à l'autre pour mieux brouiller les cartes.

Fascinante et inlassable dérobade qui en fait un être kaléidoscopique et donc infiniment mystérieux.

Mystère qui nous permet de projeter en lui nos propres fantasmes et d'assouvir par la grâce d'une catharsis élémentaire nos rêves d'enfant les plus secrets!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2012
Ce premier volume des aventures du Robin des Bois Français nous permet de faire connaissance avec ce voleur brillant et charismatique au travers de différentes aventures qui vont nous permettre de mieux le connaitre et le comprendre. On commence par une arrestation dans une histoire qui va nous exposer une partie de ses talents, puis on passera par quelques petites nouvelles qui vont épaissir le personnage, pour finir sur une légère passe d'arme avec le fameux Herlock Sholmes.

Les histoires sont relativement courtes et donc forcément pas d'une grande complexité, et on prend plus de plaisir à suivre le personnage que pour les intrigues qui deviendront bien plus passionnantes par la suite. Ce n'est donc pas le meilleur Lupin, mais un Lupin indispensable pour complètement apprécier les suivants.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2010
Ce recueil est le 1° publié à l'origine dans le journal "je sais tout", c'est la genèse d'Arsène Lupin. Il est séduisant, subtil et insaisissable. Tout lui réussit même s'ile st en prison.
A lire et à relire, un classique !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2015
Je fais partie du club de lecture "Book'in'osaure" sur facebook mis en place par Marine-Blondie Debove. Dans le cadre de celui-ci, nous devons lire chaque mois un ouvrage donné. Au mois d'août c'était "Arsène Lupin ' Gentleman cambrioleur". Ce club de lecture est vraiment sympa et, si vous voulez, vous pouvez venir nous rejoindre. En plus, cela nous permet de lire des ouvrages qui sans cela n'auraient jamais retenu notre attention. Celui-ci en fait clairement partie pour moi.

Ce livre c'est le premier consacré à Arsène Lupin. C'est un recueil de neuf nouvelles. Le style de l'auteur est léger et sans fioriture. Le personnage d'Arsène Lupin est très charismatique. Chaque nouvelle se lit assez rapidement et avec plaisir car les histoires sont intéressantes et on se laisse facilement embarquer. Certains exploits d'Arsène Lupin peuvent paraître, au premier abord, exagérés ou tout simplement impossible. Mais comme on nous explique, à chaque fois, comment Arsène Lupin a procédé ça passe. J'ai trouvé, en plus, que les explications fournies étaient crédibles. Au fil des pages, on comprend qu'Arsène Lupin joue de sa réputation et des faits pour mettre les victimes dans un certain état d'esprit. Et c'est en grande partie grâce à ça que ses entourloupes peuvent fonctionner

Vu mes propos, ce livre j'aurais dû n'en faire qu'une bouchée. Mais ce ne fut pas le cas, c'est le moins qu'on puisse dire. C'était vraiment difficile pour moi de commencer à lire. J'y allais à reculons. C'est bizarre car une fois lancée j'avais du mal à m'arrêter. J'ai réellement passé un agréable moment avec ce livre. Peut-être que j'avais du mal à me détacher du livre d'avant qui a été, pour ma part, un véritable coup de cœur. Mais aussi peut-être que le format « nouvelle » n'est pas fait pour moi. Ce qui est étrange car mon livre préféré c'est le "Horla" de Guy de Maupassant qui est bel et bien une nouvelle. Ici, les nouvelles font approximativement une trentaine de pages à chaque fois. Il est alors difficile de développer les tenants et les aboutissants ce qui, à mon sens, a manqué. Cela m'a encore une fois frustré. Cette frustration est peut-être inhérente au genre. Peut-être qu'il faut que je lâche prise et que j'accepte de ne pas avoir tous les détails.

Comme vous l'aurez compris ma lecture a été mi-figue mi-raisin. J'ai vraiment apprécié les histoires, j'ai même parfois été bluffée. Mais j'ai eu beaucoup de mal à me poser pour lire. En fait, je pense que j'aurais adoré lire neuf romans, au lieu de neuf nouvelles, relatant les exploits d'Arsène Lupin. Il n'empêche que ça reste un très bon livre et une superbe mise en bouche.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2013
Si vous aimez les nouvelles concises et la littérature de genre, ne ratez pas ce merveilleux recueil. Contrairement à certains romans policiers, on n' y évoque pas les plissements de front, les froncements de sourcils, le menu des repas consommés par les protagonistes ou les partenaires sexuels du héros.

Les histoires rassemblées dans ce livre sont presque aussi épurées que des contes de Jorge Luis Borgès, avec une dimension plus amusante et une expression de semblable qualité. Rien dans ces lignes n'existe autrement que pour servir le suspense et l'élégance.

Et oui : le suspense! il va vous embraser littéralement si vous avez déjà lu des romans d'Arsène, des traductions de pulps ou des romans d'aventures.

les pages de ce bouquin débordent REELEMENT de génie. On attribue souvent, par exemple, à la talentueuse Agatha Christie le principe du narrateur criminel du fait de son roman "Roger Ackroyd".
Erreur : l'un des premiers (ou le premier) auteurs a employer ce procédé (digne de Poe, Lovecraft ou K Dick) était Leblanc.

Les nouvelles de ce recueil sont certes inégales mais elles regroupent parmi elles quelques joyaux de dérision, d'élégance -je me répète- et d'énigmes.

L'intrigue de la nouvelle intitulée le sept de coeur est, en particulier, une composition digne d' un horloger tchèque de la Renaissance ou d' un génial mathématicien: pendant la première partie du récit, les coups de théâtre se comptent à raison d' un par page, ou peu s'en faut, et on n'imagine pas sur quoi va aboutir cette aventure qui commence comme une nouvelle d'ambiance à la Maupassant -"Sur l'eau"- puis part en vrille et en vient à mêler cambriolages, meurtres, romance, espionnage avec une touche de morbide.

En fait, ce recueil, c'est du pur Maurice Leblanc. les nouvelles qu'il contient posent les bases d'un véritable mythe.

Pour les amateurs de Sherlock Holmes, chapeau melon et bottes de cuir, Tintin, Edgar Poe ou Jean Ray (je sais, la liste est éclectique)!

Dévoreur de romans de plus de 250 pages, passez votre chemin!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2013
La genèse de Lupin, c'est la première nouvelle de ce recueil : "L'arrestation d'Arsène Lupin". À l'occasion du lancement du magazine "Je sais tout", Maurice Leblanc exécute une commande, celle d'écrire une nouvelle pour ce magazine. Il crée le personnage d'Arsène Lupin. Le succès sera présent et Leblanc se voit contraint de continuer à écrire à chaque parution du "Je sais tout", un épisode de Lupin. Ce sont ces nouvelles qui vont faire le premier tome des aventures du gentleman cambrioleur. Il faudra attendre "L'aiguille creuse" pour lire un vrai roman où le personnage commence à s'installer. Mais Leblanc va vouloir tuer assez vite Lupin et dans 813, il le suicide, obligé ensuite de le ressusciter car Lupin a pris le dessus sur son créateur.
Ce recueil amorce donc les aventures d'Arsène Lupin où l'on va apprendre certaines choses sur son enfance dans "le collier de Reine" mais aussi appréhender la psychologie du personnage. Certaines nouvelles sont plus ou moins intéressantes et ont fait l'objet de feuilletons télévisés plus ou moins adaptés fidèlement avec un inspecteur principal Ganimard mué en commissaire Guerchard et d'autres détails qui transformèrent l'œuvre de Leblanc en une série plus proche de la comédie que du polar.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici donc le fameux gentleman cambrioleur, courtois, rusé, impétueux, garnement des faubourgs mâtiné de la meilleur éducation. Mauvais garçon au coeur de guimauve, farceur et facétieux. Il y a de quoi en faire ce qu'il est devenu, un personnage récurent de la littérature du genre. Car 115 ans parès avoir été écrites, ces nouvelles ont gardé leur fraîcheur, leur intérêt et leur piment. Une belle réussite qui met en oeuvre le talent dévoyé de Lupin pour accomplir les forfaits les plus fous au nez et à la barbe des plus fins limiers.
Tel est pris qui croyait prendre apprendra aussi Lupin dans une de ces nouvelles, mais nous dit-il ce sera la seule et unique fois.
Une belle découverte, qui met l'eau à la bouche.
Un style merveilleux qui me renforce dans ma détermination, dans quels draps est tombée la littérature policière contemporaine qui se complait à avoir oublié l'essence même de ce quelle devrait être, le langage et la beauté de la langue.
Ici, point de soucis, la langue et au service de l'histoire pour le plus grand plaisir du lecteur. Indémodable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce premier tome des aventures d'Arsène Lupin m'a un peu déçu. Sans doute parce que j'avais déjà lu d'autres romans de Maurice Leblanc, des romans complets. Ici l'ouvrage s'apparente davantage à un recueil de nouvelles, bien que cela ne soit pas présenté ainsi. Les chapitres racontent donc des histoires différentes, mettant en scène le même héros, le fameux détective-cambrioleur. Mais l'ensemble est décousu. Arsène Lupin se cache évidemment derrière différentes identités pour approcher ses proies, et le lecteur le découvre dès la troisième ligne ! Seuls les personnages semblent s'en étonner ! Certaines intrigues sont plus fouillées, plus palpitantes que d'autres (l'arrestation et l'évasion de prison), mais les rebondissements finissent par être systématiques, prévisibles et alambiqués. Notamment lorsque l'auteur fait apparaître le nom de son héros, trois lignes avant la fin d'une histoire, s'exclamant : Arsène Lupin a retrouvé les bijoux de la comtesse ! Cela donne davantage l'impression d'un récit indépendant de Maurice Leblanc, sur lequel vient se greffer le nom de Lupin, in extremis, pour étoffer la parution du roman. Dans le genre feuilletonesque, les aventures de FANTOMAS me paraissent plus palpitantes et rocambolesques.

Par la suite, Maurice Leblanc va structurer son héros et ses intrigues, écrire des histoires complètes, beaucoup mieux maîtrisées et passionnantes, comme 813, L'AIGUILLE CREUSE, LES HUIT COUPS DE L'HORLOGE... Je vous engage à les lire de suite, sans passer par cette case départ, sorte de répétition générale.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)