Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4.0 étoiles sur 5 Toujours aussi complet, 18 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Publicitor - 8e éd.- Publicité online et offline (+ site compagnon): Publicité online et offline - TV. Presse. Internet. Mobiles. Tablettes... (Broché)
Cet ouvrage de référence s'installe de plus en plus comme une institution de la science publicitaire ! Que vous soyez étudiant, publicitaire averti ou simple néophyte, vous trouverez toujours quelque chose à apprendre dans le publicitor. A lire ou relire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Incontournable !, 9 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Publicitor - 8e éd.- Publicité online et offline (+ site compagnon): Publicité online et offline - TV. Presse. Internet. Mobiles. Tablettes... (Broché)
Un ouvrage explicatif des rouages de la pub, illustré de nombreux cas de figures. Parfait pour les professionnels de la pub média, on et off-Line ainsi que pour les étudiants en formation!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Encore une arme de guerre ?, 20 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Publicitor - 8e éd.- Publicité online et offline (+ site compagnon): Publicité online et offline - TV. Presse. Internet. Mobiles. Tablettes... (Broché)
Le Publicitor 8e édition ? Quoi de neuf ? Ou plutôt, quoi de marquant ?

Marketing Professionnel a apprécié les 110 pages consacrées aux innovations de la publicité en ligne (parfois pas si nouvelles) et à la complémentarité entre online et offline : « les médias traditionnels sont nécessaires lorsqu’un pure player souhaite gagner en respectabilité » (457).

Nous notons avec intérêt que le digital irrigue enfin les différentes parties.

Nos lecteurs publicitaires goûteront toujours…
- Les caractéristiques de la publicité, communication partisane (106 sq)
- Le jugement de la création (225 sq.)
- Le développement sur l’image, méritant d’ailleurs plus de place (176 sq.). Oups, l’identité de Kapferer est passée aux oubliettes !
- La Lovemark, pour éviter de se faire bisouiller par le livre-plaquette éponyme (212 sq.) ; mais aussi la stratégie de disruption (202 sq.) pour les mêmes raisons
- … et tout ce qui fait le Publicitor un incunable : les médias, les pré et post tests, la règlementation et l’autodiscipline (ch. 12). Etrange de ne pas traiter la CNIL dans un livre qui se veut plus orienté digital…

Le marketeur relèvera que la pub donne du sens à la marque (ch. 5), même si cette valeur est plus apportée par la communication que par la seule publicité et formulera quelques regrets…
- Une seule page sur les agences médias (125) ; un peu léger compte tenu du business géré !
- Les métiers de la publicité sont peu abordés. Le planning stratégique l’est p. 124 ;)
- La communication 360 (130 sq.) fait l’impasse sur la propagation ; les auteurs abordent la notoriété (171 sq.) mais pas l’engagement.

Le lecteur caustique notera que le Publicitor 8e édition parle de Online to store (480). Pourtant le terme le plus utilisé est Web to store, cf. notre dossier consacré au Point de vente et digital.

Aller plus loin que la publicité, c’est possible ! Avec une v9 ?
Le lecteur souhaitant un développement structuré et plus étayé en communication BtoB, internationale, financière, corporate, interne ou de crise se procurera Pentacom. D’ailleurs, c’est l’une des faiblesses du Publicitor : s’intéresser à la pub, moins aux modes de communication (sectorielle, en fonction des émetteurs, etc.), à ses outils et stratégies. Le marketeur féru de branding, quant à lui, se penchera en complément sur E-branding de Georges Lewi et un peu sur le cousin Mercator (lire notre critique).

Enfin, les anciens Publicitor séparaient below the line et above the line. Puis online et offline sont arrivés. La 9e édition sera-t-elle articulée autour du Paid, du Owned et du Earned (traités p. 31) ?

Les critiques de livres de marketing et communication sont à lire sur Marketing Professionnel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit