undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 décembre 2002
Ha bitué de la collection que sais-je, je m'orientais le plus souvent vers les thèmes artistiques et, un jour ou j'en ai eu assez, j'ai acheté "le diable".
ET bien a ma grande surprise, j'ai apprécié enormement ce livre, me plongent ainsi dans les différentes formes de venerations du mal, et bousculant aiinsi bon nombre de mes propres idées recus sur le sujet...
A lire si on ne veut pas perir en enfer (ou du moins si on veut avoir un petit appercu de ce qui pourrait nous attendre!!!)
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 25 septembre 2011
Comme la plupart des livres de la collection "Que-sais-je", Le Diable est un modèle de concision, une excellente introduction au sujet. Et comme dans certains autres "Que sais-je?" le format petit et épais d'à peine 123 oblige l'auteur à prendre quelques raccourcis regrettables.
"Le diable", entre ces atouts et ces limites, est un ouvrage facilement lisible, par son contenu et par le style agréable et fluide de l'auteur.

Il traite de l'histoire culturelle du diable dans nos contrées. Celui-ci est pourtant originaire du Proche et du Moyen-Orient. C'est pourquoi l'auteur dresse en quelques lignes ses caractéristiques (apparence, mais degré d'autonomie surtout), son rôle, les mythes qui lui sont liés en "Babylonie" (cela comprend Sumer et son héros Gilgamesh, entre autres), en Egypte ancienne, puis l'apport du monde gréco-latin, le satan et le dragon hébraïques, le diable mazdéen (Ahriman).
Georges Minois présente ensuite le diable médiéval: l'Eglise n'en dit quasi rien officiellement, mais ses théologiens depuis Augustin ont l'imagination fertile, les moines aussi, de même que la population et les artistes de l'époque (ex: dans les miniatures). A chacun de ces groupes sa vision du diable. Bref portrait également du diable des cathares. Quelques lignes traitent du diable des musulmans. Le 3e chapitre parle de la grande chasse au diable et aux sorcières (supposées s'associer avec lui) entre le XIVe et le XVIe siècle. Ce sont les procès, l'Inquisition et les exorcismes. L'auteur couvre ainsi l'histoire du diable jusqu'au XXe siècle (au cinéma par exemple).

Une idée sous-tend la construction du tout premier chapitre : plus une culture tend au monothéisme et surtout à voir son dieu unique comme créateur et bon à la fois, plus sera nécessaire l'existence d'un autre "caractère" autonome qui sera responsable du mal, expliquera l'existence du mal. De ce fait, le diable est surtout lié au christianisme, et donc au Nouveau Testament où il est omniprésent. A mon avis, c'est l'intérêt principal de ce petit livre (à moins que vous n'envisagiez pas d'autres lectures sur le sujet). Le diable au Moyen Age et surtout la chasse aux sorcières et l'exorcisme sont mieux développés ailleurs. De la manière dont l'auteur présente la place et l'image du diable au cours des siècles plus récents, je ne dirais rien, car je n'ai rien lu d'autre à ce sujet. J'ai juste eu l'impression d'un survol vraiment très rapide.

C'est quant à la manière dont George Minois motive la chasse aux sorcières que j'ai quelques réserves. Il parle avec emphase des ecclésiastiques privés de femme et qui pour "tenir le coup" la diabolise. Certes, le célibat imposé n'a pas dû arranger les choses, mais d'autres ouvrages se donnent la peine de lier la "chasse aux sorcières" à un contexte plus large. Si vous lisez l'anglais, je vous conseille à ce sujet The European World 1500-1800: An Introduction to Early Modern Historyet particulièrement les chapitres rédigés par Penny Roberts, intitulés "Marginals and Deviants" et "Witchcraft and Magic". Elle nuance les statistiques (nombre de procès, d'exécutions), interprète les sources avec prudence, situe le phénomène dans un contexte historique, économique et social plus large, et explique le déclin progressif des persécutions. Lisez tout "The European World 1500-1800" si vous le pouvez: les chapitres s'enrichissent magnifiquement mutuellement.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2013
Un livre, de référence, épuisé, fourni le plus rapidement possible en excellent état et pour un prix des plus raisonnables...
Merci Amazon, et félicitations pour le choix et la sélection de vos fournisseurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)