undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 août 2011
Ce premier ouvrage de la collection Philosophies des PUF est aussi l'un des meilleurs. Il présente l'histoire conceptuelle du principe de relativité avec une très grande clarté mais sans prétendre à l'exhaustivité (l'auteur assume la focalisation sur trois auteurs majeurs : Galilée, Newton et Einstein au détriment d'autres acteurs de cette histoire comme Leibniz, Mach ou Poincaré). Cet ouvrage est indispensable à tout étudiant en philosophie prétendant s'intéresser un tant soit peu à l'histoire des sciences.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 14 juillet 2014
Ce petit livre, par le nombre de pages, est néanmoins grand par l'ambition à nous faire appréhender l'évolution de la formulation des théories de la physique. Bien qu'il ne comporte pas de développements scientifiques, sa lecture est plutôt à réserver à des bacheliers scientifiques (en complément du classique Einstein-Einfeld, "L'évolution des idées en physique").

Avec Galilée, le principe d'inertie "les papillons volent de-ci de-là de la même façon, que le navire soit au repos ou qu'il soit en mouvement uniforme" est énoncé dans ses fameux Dialogues pour montrer qu'il ne permet de conforter ni l'hypothèse d'une Terre (système géocentrique de Ptolémée) ni d'un Soleil (système héliocentrique de Copernic), immobile au centre de la révolution des planètes.
Mais l'auteur souligne que ce que Galilée met en jeu, c'est la réconciliation que le système d'Aristote permettait jusque là : la Terre au centre de la révolution des planètes (l'Astronomie), la Terre au centre du monde (la Philosophie naturelle).

Avec Newton, le principe précédent lié à l'observation de la chute des corps ainsi que ceux de Kepler liés au mouvement des planètes, sont repris sous la forme de lois mathématiques. La conservation de la quantité de mouvement (inertie) comme la relation de la force à l'accélération (gravitation) font intervenir une décomposition de la trajectoire et du temps, lié au calcul différentiel (par opposition à l'approche intégrale, qui constate les phénomènes dans leur globalité).
Ceci permet, scientifiquement et philosophiquement, de mieux répondre à l'exigence de causalité. Newton reconnaît dans ses deux lois dynamiques le rôle de la masse (dite inertielle et gravitationnelle), sans pouvoir les mettre en relation.

Avec Einstein, la relation est établie en remettant en cause la notion d'espace absolu de Newton et en reconsidérant la notion de référentiel. Au contraire, pas d'espace sans corps et pas d'indépendance de la variable temps par rapport à celles d'espace.
La matière impose une courbure à l'espace-temps, les trajectoires s'effectuant alors dans cet espace-temps selon les lignes les plus courtes : les translations sur les géodésiques.
La distinction entre gravitation et inertie n'est qu'une affaire "de point de vue" (ou "relative"), les référentiels inertiels étant ceux non soumis à une force (c'est-à-dire non soumis à l'effet de la gravitation) et n'étant qu'un cas particulier de référentiels. "La résistance au changement de mouvement dans le référentiel de l'Univers (immobile) est l'inertie du corps. Dans le référentiel de l'objet (immobile, Univers en mouvement) c'est la gravitation, la tendance qu'à l'Univers à entraîner l'objet dans son mouvement uniformément accéléré."
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2013
Pas très accessible... Des exemples tirés de la métaphysique pas faciles à comprendre pour des voies éco comme moi !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)