undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles33
4,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:13,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mars 2011
J'ai beaucoup travaillé sur ce sujet, à titre personnel ou professionnel, mais cet ouvrage m'a donné la clé qu'il me manquait.
Pourquoi continue t-on à se sentir profondément triste, profondément seul, même lorsqu'on a fait un travail sur soi et qu'on pense avoir fait le deuil de son passé ? Simplement, on continue à être davantage tourné vers les émotions et les besoins des autres que vers les nôtres. En satisfaisant d'autres besoins, d'autres désirs que les nôtres, parce qu'on nous a "dressés" ainsi et que l'on continue à reproduire ce comportement, on vit dans une perpétuelle frustration et il est donc impossible d'être simplement soi et heureux.
Ce livre permet de le comprendre et de commencer enfin à investir sa propre existence.
0Commentaire|53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J’ai sélectionné cet ouvrage car j’avais lu, au détour de je ne sais plus quelle page web, qu’Alice Miller avait fait partie des précurseurs en matière de parentalité positive. Qu’on ne s’y méprenne pas, l’enfant doué dont il est question ici n’a rien à voir avec un quelconque surdoué. Non, il s’agit juste des compétences émotionnelles de base de n’importe quel petit enfant.

De fait, Alice Miller décrit parfaitement bien comment les manquements de l’attachement maternel et de l’écoute bienveillante du petit enfant créent des déséquilibres profonds qui transparaissent encore à l’âge adulte. Ce faisant, elle encourage effectivement fortement, bien qu’indirectement, de se rendre disponible à 100% pour répondre aux besoins de toute nature du tout petit enfant. Mais en même temps, quelle pression ! La moindre petite erreur, le moindre manque de disponibilité dans l’écoute peut créer une névrose. C’est en tout cas ce que j’ai compris, et vu comme je me mets déjà la pression toute seule, j’ai cru étouffer en lisant tous ces cheminements psychanalytiques.

Il semblerait que ce livre ait été écrit, à l’origine, pour aider des adultes à se guérir en cessant d’idéaliser leurs parents et en admettant, sinon leurs défaillances et manquements, au moins leur humanité. Ce cheminement là, je l’avais déjà fait, et je ne m’en sens pas particulièrement réparée (ou alors c’est que je me suis enfouie sous une telle couche de blindage que je ne suis pas encore libérée).

Bref, j’ai trouvé le contenu très dense et d’un abord relativement difficile, parce que très orienté « de professionnel à professionnel » : il m’a semblé qu’Alice Miller s’adressait surtout à ses confrères. S’il est intéressant de constater les prémisses (la première édition date de 1979) d’une pensée tendant à favoriser l’attachement maternel et l’écoute bienveillante, je pense que cet ouvrage n’a pas eu sur moi l’impact qu’il semble rencontrer d’habitude, parce que je l’ai abordé du point de vue de la mère responsable et non de l’enfant victime. Je le conseillerais donc en priorité à ceux qui ne sont pas encore arrivés au bout de leur démarche psychanalytique.
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2013
A lire pour les personnes qui se destinent à avoir des enfants et les adultes qui souhaitent comprendre l’influence de « l’éducation » de nos parents sur leur vie actuelle. J’ai apprécié ce livre d’autant qu’il est très facile à lire. A noter qu’Alice Miller se limite dans ce livre à la seule éducation parentale pour expliquer nos comportements ou nos névroses d’adulte : tout le monde ne pourra sans doute pas s’y retrouver complètement. Néanmoins, c’est un ouvrage que je conseille vivement à chacun, histoire de faire le point sur ce qui fait ce que nous sommes... Pour les futurs parents, ce livre est à lire absolument.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2010
Le titre n'est pas forcément bien choisi. Alice Miller dont il faut lire le livres aborde la question des enfants amenés à être thérapeute de leur parent par défaut. Un sort dont ils auraient sûrement aimé se passer pour être des enfants, mais des parents trop faibles ne leur ont pas laissé le choix.
11 commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2013
Une présentation censée, une réflexion nouvelle sur le rôle de parents, sur les enfants. Enfin une vision déculpabilisante pour l'enfant face à ses parents... Par contre pour les parents ou les personnes travaillant dans l'éducation, grande réflexion en perspective.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2012
Une révélation pour beaucoup. Un livre qui fait réflechir sur son enfance, sur soi et aussi sur ses propres enfants... Un propos clair et éclairant. Sans doute un des meilleurs livres d'Alice Miller.
Il ne s'agit pas ici de l'enfant doué intellectuellement mais affectivement et de son adaptation (au détriment des ses sentiments) aux demandes de ses parents.
Un livre à conseiller et à offrir !
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2013
excellent livre donnant l'essence de l'oeuvre et du message d'Alice Miller et nous incitant à faire de vrais choix de vie qui nous correspondent, en nous affranchissant du conditionnement familial qui nous plombe.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2011
Petit livre d'analyse très bien écrit sur les difficultés rencontrées par les enfants devenus adultes dont les parents ont investi avec leurs attentes sans les considérer davantage. Rien à voir avec être doué ou pas. Explique comment et pourquoi on devient thérapeute ou on aide autrui et ainsi on répare nos blessures d'enfance.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2015
tres bonne description de la vision de l'enfant du theatre familial et de la repetition de generation en generation des traumatismes
A lire pour s'en liberer
complementaire de freud
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2010
Jamais un ouvrage ne m'a autant appris sur moi. Le "drame de l'enfant doué" a été le tissu conjonctif qui a unifié 4 ans de travail interne. Les "racines du mal" sont au niveau du lecteur. Pas de bla,bla sur des intervenants extérieurs tous responsables de nos maux. Pas de chi-chi avec un tableau larmoyant du pauvre enfant à la fois victime & bourreau. Ce"drame" aborde nos conditionnements au niveau de nos générations proches, parents, grands-parents, oncles, tantes etc... Nous sommes ici un "résultat" issu de la sommation du déni de nos géniteurs. Après ce drame,nous sommes enfin au point zéro. Le point où tout peut enfin arrivé. L'important dans cet ouvrage est d'avoir vécu avant. Eprouvé nos limites. Avoir cogné 100 fois à la porte avant qu'elle s'ouvre. L'important de cette ouvrage c'est qu'il ne soit pas intellectuel. Si intellectuel il parvient au lecteur, alors le verrou hermétique de l'histoire personnelle se grippera un peu plus. Dommage !
Ora, lege, lege,lege, relege et labora !
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)