undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles35
3,8 sur 5 étoiles
Format: Relié|Modifier
Prix:10,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 décembre 2010
Ça y est, je l'ai encore entendu. Une fois de trop, comme toutes les autres fois : "Hergé était une raciste. C'était un fasciste. La preuve : "Tintin au Congo" !".

... Bon, disons-le tout net : Ceux qui tiennent ce discours ne connaissent rien à Tintin, encore moins à Hergé. Ils n'ont pas lu son œuvre ou l'ont juste survolée. Je ne veux nullement prendre acte pour un courant de pensée, ni défendre un point de vue contre un autre, et encore moins contester la liberté de penser de tout un chacun. Mais la vérité est la suivante : Hergé fut, en plus d'un des grands auteurs du 20° siècle, tout médium confondu, un HUMANISTE total. Humanisme dont il a gorgé son œuvre.

Aux antipodes l'un de l'autre, au sein de cette œuvre remarquable parmi les plus marquantes de son temps, il y a deux livres : "Tintin au Congo" et "Tintin au Tibet". Soit les deux faces opposées d'une unique pièce. L'obscure et la lumineuse. Le début et la fin, en quelque sorte. Pour cette raison, j'ai déposé le même avis sur les deux livres...

Lorsqu'Hergé est engagé au "Vingtième Siècle", journal belge pour lequel il officie entant qu'illustrateur, il a 18 ans. Il tombe immédiatement sous la coupe de l'Abbé Wallez, le directeur du journal. Wallez est une forte personnalité, ultracatholique, ultranationaliste, fasciste et anticommuniste (Un portrait de Mussolini dans son bureau !). Hergé est un jeune garçon timide, peu sûr de lui, qui s'autocritique sans-cesse. Et dans cette Belgique où l'église et l'état ne sont pas dissociés, c'est l'abbé Wallez qui imposera au jeune dessinateur les trois premières aventures de Tintin (Tintin au Congo étant la seconde). Lorsqu'il commence son œuvre, il a seulement 19 ans...

Hergé racontera plus tard à quel point, lors de la création de Tintin au Congo (tout comme pour "Tintin au pays de Soviets" et "Tintin en Amérique"), il vivait dans un milieu fait de préjugés. C'est pour cela que cet album est très éloigné des prises de positions anticolonialistes qui apparaissent dans son œuvre dès le "Lotus bleu". C'est pour cette raison aussi qu'il est rempli de stéréotypes, typiques de la vision qu'avaient les Européens de l'Afrique à cette époque. Hergé dira : "Tintin était un jeu pour moi jusqu'au Lotus bleu". Sans oublier qu'il vivait une époque où le drame de la Shoa n'avait pas eu lieu, où personne ne possédait encore le recul nécessaire sur les retombées futures de la colonisation et les responsabilités que tout cela pouvait encourir...
C'est lorsque notre homme décide d'envoyer son héros en Chine qu'intervient la personne qui va jouer un rôle décisif dans la suite de son œuvre : Tchang Tchong Jen. Jeune chinois venu en Belgique poursuivre ses études, Tchang demande à Hergé de faire attention avec les stéréotypes sur un pays traversant une période critique et lui demande de bien se documenter. C'est le déclic : Hergé prend conscience de la portée des aventures de Tintin et s'éveille à la raison (Il créera d'ailleurs immédiatement les personnages des Dupondt, qui lui serviront d'exutoire en endossant, pour soi-disant passer inaperçu, tous les stéréotypes les plus flagrants des populations visitées ! Il fera également de Tchang un compagnon pour Tintin.).
A partir de là, la plus-part des aventures de tintin deviendront engagées politiquement et prendront fait et cause pour les opprimés. Anticolonialiste dans "le Lotus Bleu" (quatre ans seulement après "Tintin au Congo"), antifasciste dans "L'Oreille Cassée", le "Sceptre d'Ottokar", « L'Affaire Tournesol » et "Tintin et les Picaros", dénonçant le trafic d'esclaves dans « Coke en Stock », prenant la défense des ROM dans "Les Bijoux De La Castafiore", le côté humaniste de son œuvre culmine dans le sublime "Tintin au Tibet", qu'il écrit en 1958 après une grave crise personnelle. Réintroduisant le personnage de Tchang dans les aventures de son héros, il focalise l'intrigue sur un nombre réduit de personnages, les exile dans un décors quasi abstrait et fait intervenir le Yéti, stéréotypant à lui tout seul le côté primaire de l'humanité afin d'en souligner toute l'importance et la sensibilité (sensibilité poussée à son paroxysme à travers le Capitaine Haddock, bouleversant d'humanité pour un personnage parmi les plus hauts en couleurs de toute la création littéraire !).

Alors, messieurs-dames les "bienpensants", ne tapez plus sur Hergé sans connaître son histoire et son parcours. Car ce faisant, vous bafouez l'un des artistes les plus importants et les plus humanistes du 20° siècle, tout médium confondu, qui passa l'essentiel de sa vie à un gigantesque travail d'autocritique et d'humanisation de son œuvre. Œuvre qui, partie de très bas, lui permit justement de s'éveiller et d'entamer un combat personnel, passionnant à décrypter, à travers les 24 aventures du petit reporter à houppette !
22 commentaires|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 avril 2014
Tintin au Congo ne contient pas de propos racistes, a estimé la cour d'appel de Bruxelles le 5 décembre 2012. Dans son jugement, elle déclare que «Hergé s'est borné à réaliser une œuvre de fiction dans le seul but de divertir ses lecteurs. Il y pratique un humour candide et gentil.» La cour confirme ainsi le jugement de première instance rendu en 2011. La BD peut désormais se vendre et être diffusée librement. L'affaire commence en 2007, lorsque la Commission pour l'égalité des races, une association anglaise, assure que la BD de Hergé contient des «préjugés raciaux hideux». Elle demande alors aux librairies britanniques de retirer de leurs rayons l'album Tintin au Congo. La même année, un citoyen congolais et résidant belge porte plainte en Belgique contre la société Moulinsart. Il accuse la bande dessinée de porter un message raciste. La société Moulinsart s'est étonnée à l'époque de voir une telle polémique ressurgir, alors que Hergé, maintes fois attaqué dans les années 1960, s'était publiquement justifié. «Il a toujours dit que Tintin au Congo était une œuvre de jeunesse et qu'il fallait tenir compte du contexte historique», explique Marcel Wilmet, porte-parole de Moulinsart. «À l'époque, disait Hergé, 99% des Européens voyaient la colonisation comme un moyen d'aider les Noirs et de sauver leurs âmes», poursuit-il.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2009
Tintin a été l'un de mes personnages préféré enfant et continue à l'être, moi, ça m'exaspère que certaines personnes cherchent à casser une légende de la bande dessiné qui a fait rêver des millions d'enfants, sans prendre le recul nécessaire, sans prendre en compte le contexte de l'époque, qui se permettent d'affirmer que les albums d'Hergé véhiculent des idées dangereuses pour nos enfants et surtout essayer de changer ou d'interdire des oeuvres passées parce qu'elles ne rentrent pas dans ce qui est bon de voir, de lire ou d'entendre. C'est scandaleux, on a fait exactement la même chose avec les cartoons de Tex Avery, censure de certaines scènes jugés racistes, mais de quel droit peut-on affirmer de telles choses, de quel droit peut-on censurer des oeuvres passées?

Ces oeuvres reflètent leur époque, Hergé et Avery sont en quelque sorte des caricaturistes, ils s'imprègnent de ce que pensent leurs contemporains, c'est alors la société occidentale de cette époque qu'il faut condamner? ça n'aurait aucun sens comme ce débat autour de cette BD d'ailleurs, dans "tintin au congo", enfant je n'avais pas vu ce qui pouvait déranger, normal, j'étais trop jeune, avec l'âge, effectivement la communauté noire n'est pas à son avantage, mais est-ce du racisme? non, simplement des a priori, de la caricature et aussi l'imaginaire d'un européen de l'époque vis à vis de l'Afrique, dans "tintin en Amérique" Hergé caricature les américains aussi, à part des gangsters, des hommes d'affaires cupides et des policiers à la mine patibulaire, les américains ne sont pas à leur avantage eux non plus et pourtant pas de polémique.

je crois que ce qui dérange vraiment dans "tintin au congo" c'est une nouvelle fois la question du colonialisme, sujet au combien délicat encore aujourd'hui, que voulez-vous la Belgique comme la France ont été des pays colonisateurs, on ne peut pas refaire l'histoire ou pire l'effacer, cette BD reflète en partie ce passé colonialiste, pouvait-il en être autrement? Hergé a écrit cette histoire en 1946 soit avant la décolonisation.

Arrêtons une bonne fois pour toute ces polémiques qui sont elles véritablement dangereuses, car j'y vois une forme de fascisme de la pensée "le politiquement correct", c'est une forme d'extrémisme ni plus ni moins, nous n'avons pas besoin de ces censeurs paranoiaques pour nous dire ce qui est bien de ce qui est mal. Vous êtes le cancer de nos sociétés modernes, les inquisiteurs des temps modernes. "tintin au congo" reste agréable à lire, aucunement raciste, les congolais sont simplement caricaturés et cette BD reflète son époque. De plus TINTIN prône de bonnes valeurs, honte à ceux qui ont trainé TINTIN dans la boue, moi, je ne vous le pardonnerai jamais.
33 commentaires|45 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2011
Il est question de censurer ce livre, à cause des imbéciles soit-disant anti-racistes, lobotomisés de la "bienséance" - et de la repentance, coupables du crime d'anachronisme au nom du politiquement correct, un crime contre l'intelligence bien sûr. Ce qui est le plus choquant finalement dans ce livre, c'est que Tintin y tue un rhinocéros, espéce en danger d'extinction! Mais là aussi, anachronisme, évidemment, je plaisante....
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 2 septembre 2009
Les Colonisations Européennes méritent une approche historique dépassionnée. On en est vraiment très loin. Voilà aujourd'hui Hergé cloué au pilori. Tintin au Congo mis sur le même pied d'égalité que Gobineau, le KKK, ou A.H. quittant le stade olympique à Berlin afin de ne pas saluer Jesse Owens.

Halte au feu !

L'attitude d'Hergé reflète un certain air du temps (comme son antisémite première version de "L'etoile mystérieuse). Je trouve cela conformiste, un peu moisi, minable (pas d'autre terme) mais, bon, il n'a jamais dénoncé personne ni adopté ensuite une posture progressiste pour se racheter de ses pêchés.
De plus, certaines de ses positions sont très avant-gardistes et très ouvertes (voir "Le lotus Bleu" ou "Tintin au Tibet).
Cela mérite une note d'avertissement avant lecture, ni un procès en sorcellerie, ni un San Bénito, ni une execution sommaire.
Et puis, que fera t-on de "L'île noire", de "Rackham le Rouge", du "Sceptre d'Ottokar" d"'ObjectifLune, On a marché sur la Lune", à la poubelle, au toilettes, au feu ?

Pitié pour Tintin, Milou, Haddock, Tournesol, les Dupon(T&D), Nestor, la Castafiore, Séraphin Lampion, Müller, Alan et consorts.

Bref, "Ein Benek, Ein Blavek"
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2008
Il y a évidemment des éléments qui surprennent voire choquent dans cet album : Tintin qui chasse le lion et l'éléphant, tue une quinzaine d'antilopes, dépèce un singe ou bien traite les Congolais de paresseux. Les aventures sont encore trop rocambolesques. Cependant, cet album présente un certain charme et exotisme. Les péripéties sont souvent cocasses ainsi que les répliques pleines d'esprit de Milou. Il faut donc prendre un certain recul pour apprécier cet album et être assez indulgent. On pressent tout de même le génie des futurs albums.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2013
Livre Les Aventures de Tintin, Tome 2 : Tintin au Congo Achat de Noël pour un début de collection prix raisonnable réception rapide conforme a la description du vendeur
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 juillet 2014
album de BD relié rigide ancien réédité (1970) présentant dans ce cas la deuxième aventure du célèbre héros d'Hergé: Tintin au Congo parue d'abord en bandes dans un hebdomadaire du début des années 1930; cet opus,appartenant aux Tintin d'avant guerre a des défauts caractéristiques (condescendance coloniale er racisme sous-jacent souvent été reprochés à juste titre à l'auteur); l' intrigue (si l'on peut parler ainsi, il s'agit plutôt d'une suite d'histoires séparées) se passe essentiellement en Afrique même si elle démarre en Europe si les Dupond/t font une apparition au tout début de nombreux personnages ne sont pas encore présents (capitaine Haddock, Tournesol ); les gags font désormais partie de l'imaginaire collectif de nombreux européens de toutes générations (qui ne se souvient pas du perroquet mordant la queue de Milou?); cette édition cartonnée casterman classique est à acheter sans hésitation pour compléter ou renouveler une collection si on peut trouver un tel exemplaire à bas prix d'occasion en bon état (attentions de nombreuses reliures sont en fait des brochures avec couverture rigide)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2013
Les livres de mon enfance, nostalgie, divertissant même si d'un autre age...
Les albums de Tintin et son fidèle compagnons ravissent toujours...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2014
Plus que parfait. Tres bonne qualite. Je recommande.
Commercialement, il y a de tres bon echanges.
Rien a ajouter de plus
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus