Commentaires en ligne 


25 évaluations
5 étoiles:
 (15)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 1943, L'île Noire passe à la couleur.
L'île noire a connu trois versions: 1937 en noir et blanc, 1943 en couleurs et 1966 en version modernisée. L'édition de 1943 doit son existence à l'occupation: pour des raisons d'économie de papier, l'album est passé de plus de cent pages à soixante-deux, avec évidement une nouvelle mise en page mais aussi l'apparition de...
Publié le 30 octobre 2010 par Hervé J.

versus
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Version 1965
Cet album est une version remaniée et modernisée d'un récit paru en 1938. En regardant les images, on est loin de penser qu'il s'agisse d'un récit écrit après l'Oreille casseé.

A la demande de l'éditeur britanique, Hergé décida de redessiner l'album afin de le mettre plus au goût des...
Publié le 7 juillet 2008 par jfarina17


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 L'île noire, 13 mars 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
Toujours autant passionné de bande dessinées. je me rachète au fur et à mesure les Bd que j'avais offert à mon fils quand il était jeune qui qu'il à conservé chez lui
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Tintin en kilt, 6 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
Tintin se retrouve en Ecosse et Hergé nous en sert tous ses mystères et ses charmes : le brouillard, une île perdue d'où personne ne revient jamais et bien entendu Tintin en kilt.
On s'embarque donc avec plaisir en direction de cette île étrange. Tintin y affronte des faux-monneyeurs mais surtout un gorille. Cet animal préfigure le yéti de Tintin au Tibet. Et comme ce dernier, ce n'est finalement pas la bête qui est la plus méchante dans l'histoire...ce sont toujours les hommes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 POUR LE FORMAT, 19 août 2012
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin : L'ile noire : Petit format (Album)
Evidemment pas pour Tintin....Le petit format déforme tout le jus narratif, abolit le génie pictural et ramène l'imaginaire au rang d'un concentré de n'importe quoi...Tintin, ça se lisait dans le journal, au format journal...Hergé ne mérite certainement pas cela !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tintin contre les faussaires, 5 février 2008
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
L'histoire est l'une des plus réussies des aventures de Tintin. L'action est trépidante et réserve de nombreux rebondissements. Les moeurs anglaises sont bien campées (notamment avec la verbalisation des campeurs malgré eux), l'atmosphère du pub écossais est épaisse. Le lecteur se laisse séduire.

Le monstre apparenté à King Kong, par ses cris, sa bestialité première, contribue à l'étrangeté qui jette l'effroi parmi les habitants côtiers. Les bandits, faussaires, sont vraiment de sales types, dont leur chef, le Docteur Müller, que nous retrouverons dans "Tintin au pays de l'Or Noir"

Les rocambolesques accrobaties aériennes des Dupondt, toujours d'aussi bonne volonté, mais incapables de réussir simplement les missions qu'ils entreprennent nous font bien rire.

Un bien bel album ; l'un de meilleurs Tintin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le plus bel album Tintin, avec un bémol., 7 novembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
L'Île Noire raconte l'histoire d'un gang de faux monnayeurs nazis établis en Ecosse dans l'intention d'affaiblir les économies des démocraties occidentales. Il s'inscrit chronologiquement dans la trilogie du complot d'avant-guerre, avec Le sceptre d'Ottokar(l'Anschluss de l'Autriche) et Le Crabe aux pinces d'or (trafic d'opium). Le scénario s'inspire des films de l'époque (on est en 1938), notamment du Hitchcock des Les 39 marches et de La Cinquième colonne, ainsi que du burlesque (le gag de la barbe postiche sortie de nulle part, les chutes à répétition des Dupondt, ainsi que le délicieux gag du mécanicien pris pour un pilote d'avion).

Cet album de 1964 fut redessiné à la demande de Methuen, l'éditeur britannique, car la version originale comportait trop d'invraisemblances pour une histoire qui devait servir d'introduction de Tintin au public britannique. Le résultat est un graphisme époustouflant, le livre ayant été redessiné par les Studios Hergé sur des planches surdimensionnées au format du Petit Vingtième. L'immersion dans les paysages du Sussex et de l'Ouest de l'Ecosse est complète et, pour les lecteurs anglophones ou apprenant l'anglais, l'édition en langue anglaise The Adventures of Tintin : The Black Island offre un plus non-négligeable: les personnages écossais de l'album s'expriment en dialecte scots, et les noms des lieux sont en gaélique. Ainsi le château de Ben More ("montagne plus" ?) devient Craig Dhui, du nom d'une bourgade des îles d'Arran en Irlande.

Malgré la beauté de cet album, ceux qui lisent et relisent la série en entier dans l'ordre chronologique seront quand même gênés par la rupture de style et préféreront lire l'un des fac-similés, soit en noir et blanc L'île noire soit en couleur L'Île noire (version 1943).

A noter le détail qui fâche (légèrement) dans l'édition 1964: Tintin est dans un train diesel, mais il mange son poulet assis près d'un wagon à charbon datant des années 30. De même les pompiers ont beau être équipés d'un camion d'intervention dernier cri, le chef de brigade a perdu la clé du hangar. C'était burlesque dans l'édition d'origine, c'est simplement incongru dans la nouvelle version.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bon album, que j'ai mis du temps à aimer, 3 novembre 2010
Par 
Barthel Damien "Rock Fanatic" (Menucourt, Fr) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
Pas moins de trois versions différentes pour L'Île Noire ! Ce septième cru de Tintin a en effet été fait, d'abord, en noir & blanc, en 1938, avant d'être colorisé en 1943 (dessins refaits). Mais l'Angleterre râlera auprès d'Hergé, prétextant que l'album ne représentait pas assez bien les décors, maisons, etc du pays, et pour leur faire plaisir, Hergé refera entièrement les décors en 1965 dans une ultime version. On note d'ailleurs un déséquilibre, parfois, entre les décors et les personnages. Et des couleurs nettement plus grasses et foncées que de coutume. La version actuelle est la version la plus récente, de 1965. L'album est une réussite de plus, même si j'ai mis du temps à l'aimer (je ne sais pas pourquoi - sans doute à cause des couleurs trop sombres - , mais au départ, je n'aimais pas du tout cet album). L'action se passe en Angleterre et Ecosse, et s'achève sur la fameuse Île Noire, inspirée par un lieu situé dans le Finistère, près de Morlaix.

La fameuse Île Noire, qui n'apparait que dans les dernières pages (dans le fameux dénouement, un des plus réussis de la série), est donc inspirée par un lieu situé dans le Finistère, le Phare de l'Île Noire, en baie de Morlaix. Mais il y à surtout d'autres références : le Vieux-Château de l'île d'Yeu, l'île d'Or (dans le Var) ou le château de Lochranza, en Ecosse. L'Île Noire, pour finir, est un excellent cru de Tintin, rempli de suspense et d'action. C'est le premier album à mettre en scène le docteur Müller, qui reviendra dans deux albums par la suite (avec un physique légèrement différent, visage plus allongé). Un album culte et très anglais !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Tintin confronté à un mélange de mythes, 13 février 2006
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
Vous vous en serez aperçu, cet album n'est pas seulement une lutte contre le banditisme (la fausse monnaie en l'occurence), activité dont Tintin est devenu spécialiste. C'est aussi l'occasion pour Hergé d'envoyer notre héros dans un des endroits les plus mystérieux d'Europe : l'Ecosse. Tintin passe une bonne partie de l'album en Angleterre à traquer un bandit allemand, puis il se dirige vers l'Ecosse où il va le confronter à la légende du Loch Ness et celle de King Kong (vous comprendrez pourquoi).
Tout cela me permet de dire que cet album est très réussi, d'une part car j'adore l'Angleterre et d'autre part car il laisse planer un suspense permanent mais aussi un humour bien accrocheur comme l'impressionante voltige aérienne des Dupondt.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un livre imprégné de légendes, 15 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
Après la rencontre d'un avion tombé en panne, Tintin est embarqué dans une aventure qui le mène jusqu'à l'île noire et à la rencontre de faux-monnayeurs. La police est très présente dans cette album : en plus des Dupondt, le métier passe avant l'amitié, qui sont à sa poursuite, c'est elle qui vient sauver le héro à la fin de l'histoire en arrêtant les malfaiteurs. C'est un bon album.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 classique, 22 décembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire (Relié)
Tous les Tintin sont devenus des classiques.une vision conservatrice et désuette mais si rafraîchissante. un très grand souvenir d'enfance.j'arrête la.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 tintin de poche, 9 septembre 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'Ile Noire : Mini-album (Relié)
format pratique et moins cher;j'ai offert à ma fille ( majeure ) ces ouvrages qui ont marqué ma jeunesse en grand format
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire
Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire de Hergé (Relié - 4 mai 1993)
EUR 10,95
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit