Commentaires en ligne 


22 évaluations
5 étoiles:
 (18)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quand Tintin fait échouer l'Anschluss
Deux pays d'Europe Centrale, la buccolique et rustique Syldavie et la Bordurie, sa voisine fasciste et impérialiste. tintin se retrouve mêlée dans une sombre affaire de coup d'Etat visant à forcer le roi Muskar III à abdiquer et à renoncer au trône de Syldavie, laissant ainsi la mainmise à la Bordurie sur son territoire...
Publié le 6 mai 2005 par Adrien Crepin

versus
13 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Information inexistante sur la taille de l'Album
Cet album est peut être le fac-similé de l'édition 1939, je suis quand même surpris qu'Amazon n'est pas mentionné qu'il s'agissait d'un mini-album, en plus payer le prix de 9,69 euros par rapport au fac-similé normal qui lui revient 19 euros, est-ce normal
Publié le 14 novembre 2009 par Michel Paret


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quand Tintin fait échouer l'Anschluss, 6 mai 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
Deux pays d'Europe Centrale, la buccolique et rustique Syldavie et la Bordurie, sa voisine fasciste et impérialiste. tintin se retrouve mêlée dans une sombre affaire de coup d'Etat visant à forcer le roi Muskar III à abdiquer et à renoncer au trône de Syldavie, laissant ainsi la mainmise à la Bordurie sur son territoire.

Les traditions syldaves sont si ancestrales et respectées qu'il suffit aux conspirateurs de priver le roi de son sceptre pour le faire chuter. Heureusement que le petit Belge est passé par là.

Mais nous sommes en 1938 et non loin de la Belgique, l'Allemagne s'est imposée en Autriche. C'est contre ce néo-impérialisme qu'Hergé se lève ici. Cet épisode est une premiere grande satire géo-politique, et très réussie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ouvrage de politique, 3 février 2008
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
Les commentateurs précédents ont raison de souligner la proximité de l'Anschluss et sa dénonciation par Hergé. L'expérience de la guerre de 1914 porte également le regard de l'auteur sur la fragilité des Balkans, si bien exposée par Jacques Bainville dans son ouvrage phare "Les conséquences politiques de la paix". Cette fragilité a pour symbole le sceptre qui fait le Roi; comme le décrit la brochure sur le royaume du pélican noir :

"Syldaves, réjouis-toi !
Ce roi est notre roi,
Son sceptre en fait foi."

L'aventure est remarquable et séduit à la fois les jeunes enfants et les adultes aux tempes grisonnantes. Tintin est un reporter, espion, au service du Roi des Syldaves. Il défend ce monarque démocrate Muskar XII.

Excellent ouvrage politique : les symboles ont une puissance mobilisatrice exceptionnelle derrière lesquels peut se dresser un peuple. L'Histoire, quelques mois plus tard, le prouvera, avec le Général de Gaulle et son appel au ralliement du 18 juin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un de mes préférés, 3 novembre 2010
Par 
Barthel Damien "Rock Fanatic" (Menucourt, Fr) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
Paru en 1939 en noir & blanc et refait en couleurs en 1947, Le Sceptre D'Ottokar, assurément un de mes grands préférés de Tintin et accessoirement un de mes tous premiers (mon premier fut Tintin Et Les Picaros, mais j'ai eu, ensemble et juste après, Tintin Au Tibet, Le Sceptre D'Ottokar et Le Lotus Bleu, j'étais enfant), est le huitième album de la série, et le premier à se passer dans un petit pays des Balkans imaginaire, la Syldavie. Par la suite, deux autres albums (Objectif Lune, L'Affaire Tournesol) s'y passeront. De sa couverture richement dessinée à son intrigue, j'ai toujours adoré cet album qui présente la particularité de proposer trois pages, magnifiques, en forme de brochure pour découvrir la Syldavie, brochure lue par Tintin au cours de son voyage en avion, dans l'album.

Superbement dessiné, cette histoire de complot royal est une réussite de plus pour la série, un album très 'espionnage' rempli d'humour (la spécialité syldave commandée par Tintin au "Klow"...Milou découvrant un os géant de dinosaure au musée d'histoire naturelle de Klow...) et, surtout, de rebondissements. Premier album mettant en scène la cultissime et énervante Bianca Castafiore, qui deviendra une récurrente (elle apparait dans pas moins de 4 autres albums, si ce n'est même 5), Le Sceptre D'Ottokar, dernier avant l'apparition du capitaine Haddock dans la série (tome suivant), est une réussite de plus !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vaut le détour, 3 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome : Le sceptre d'Ottokar (Album)
très bon album

Il avait été envisagé la mise en couleur de la version noir & blanc tout comme Les cigares du pharaon. Mais face aux critiques (style trop britanique pour un récit se déroulant dans un pays slave) Hergé fut amené avec l'aide de Edgar P Jacobs à remanier la partie syldave de ce récit en "balkanisant" les gardes du château de Kropow.

Un album qui vaut le détour avec la présence de la version Noir & blanc et la couverture plein cadre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tintin Tome VIII, 6 février 2013
Par 
Pier (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
Juste un peu d'histoire si vous le voulez bien... Quelques couvertures du Sceptre d'Ottokar, parues dans Le Petit Vingtième. L'entrée en scène de Tintin est due la plupart du temps à un acte involontaire du héros. C'est très souvent que Tintin mène une aventure qui a pour origine un acte anodin. C'est ainsi que dans Le Sceptre d'Ottokar, il se trouve entraîné en Syldavie uniquement parce qu'il a trouvé la serviette d'un passionné de sigillographie sur un banc.

Lorsque l'histoire paraît dans Le Petit Vingtième, d'août 1938 à août 1939, des événements annonciateurs de la seconde guerre mondiale apparaissent. Ce sont ces événements qu'Hergé va prendre en considération pour la trame de fond du Sceptre d'Ottokar. A cette époque, l'Autriche est menacée par l'Allemagne. Les 11 et 12 mars 1938, les troupes allemandes nazies envahissent l'Autriche. Le 13 mars, le pays est annexé et devient une province du troisième Reich. C'est L'Anschluss !

Le Sceptre d'Ottokar est la description d'un Anschluss raté. Dans cet épisode, la Bordurie veut s'emparer de la Syldavie avec l'aide du président de la Garde d'acier, Müsstler, dont le nom est le mélange de Mussolini (Muss-) et d'Hitler (-tler), d'ailleurs les méthodes employées par les personnages fictifs sont très proches de celles du véritable tyran allemand et de son acolyte italien. Avec ces puissants adversaires, le roi de Syldavie, Muskar XII n'a apparemment aucune chance de lutter surtout si en plus il perd la confiance de son peuple, ne possédant plus le traditionnel sceptre.

Pour rendre la Syldavie vraiment réelle auprès des lecteurs, Hergé eu une astuce : la faire découvrir par le biais de la brochure touristique que lit Tintin pendant son voyage en avion. Tous les éléments, tant historiques que géographiques, apportés par cette brochure, rendent le pays vraiment présent. De plus, ces informations seront réutilisées dans le contenu de l'histoire pour y jouer un rôle important. Il y a aussi un élément majeur que l'on trouve dans Le Sceptre d'Ottokar, c'est l'apparition de la Diva Bianca Castafiore, qui chante déjà à Tintin l'Air des Bijoux de Faust que notre héros aura la chance (ou plutôt la malchance) de réentendre plus tard.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Anschluss au pays de l'eau minérale, 26 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
"Le sceptre d'Ottokar" s'inscrit dans la lignée des Tintin inspirés par l'actualité, après "Le Lotus bleu" et "L'oreille cassée". Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Hergé nous livre un album très réussi. Ici, c'est l'Anschluss qui est en ligne de mire, ainsi que les dictatures fascistes en général, qu'Hergé cible sans équivoque (après avoir été - de son propre aveu - un temps séduit par "l'ordre nouveau"... mais quel jeune Belge catholique et royaliste ne l'eût pas été en ces temps troublés ?)

Cet album introduit l'ambiance "roman d'espionnage" dans les aventures du petit reporter, un canevas qu'Hergé approfondira dans ses chefs-d'oeuvre "L'affaire Tournesol" et "Coke en stock". Cerise sur la gâteau : "Le sceptre d'Ottokar" enrichit la mythologie tintinesque en introduisant la Syldavie et la Bordurie, deux nations balkaniques pleines de ressources, ainsi que la cantatrice Bianca Castafiore, dit "le rossignol milanais"...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Y'a du monde aux Balkans !, 30 septembre 2012
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
Il n'est pas tout à fait exact d'affirmer que la balkanisation (rien à voir avec Patryck) du Sceptre D'Ottokar lors de sa mise en couleurs avait pour but premier de corriger certaines erreurs. L'Ile Noire à l'époque n'a pas eu droit au même traitement alors que les approximations y étaient encore plus flagrantes.

Lors de la colorisation de l'album, Hergé et E.P Jacobs s'aperçurent que les planches d'imprimeries étaient restées en France au journal Coeurs Vaillants où Tintin était aussi édité et y avaient disparu pendant la guerre (elles n'étaient pas perdues pour tout le monde, un petit malin tintinophile avant l'heure les avait "mises de côté" et elles réapparurent bien plus tard dans des ventes aux enchères).

Ils durent donc redessiner une grande partie de l'album et en profitèrent pour lui donner une ambiance plus couleur locale. Le travail effectué par E.P Jacobs est époustouflant: les costumes des gardes sont magnifiques, les décors de forêts et de montagnes idem, on se croirait en Albanie!

Peu de temps après Hergé et Jacobs se brouillèrent car ce dernier voulait voir apparaître son nom sur les albums. Bien que respectueux d'Edgar Jacobs, Hergé se méfiera toujours du père de Blake et Mortimer jalousant son succès dans le journal Tintin et ayant même fait pression aux Editions du Lombard pour ne pas trop favoriser la diffusion de l'oeuvre de Jacobs.

A l'instar d'Hitchcock dans ses films, on peut voir ici apparaître Hergé et Jacobs en courtisans dans la scène d'arrestation de Tintin au château, ainsi qu'Hergé, son ami Jacques Van Melkebeke et sa femme dans la scène de la réception royale.

Pour les amateurs d'aviation, Tintin voyage à bord d'un Junkers 52 jaune et l'hydravion dans la scène finale avec les Dupondts est un Savoïa-Marchetti italien quadrimoteurs inversés. Contrairement à ce qui a été affirmé par des "spécialistes", l'avion de chasse que Tintin "emprunte" n'est pas un Heinkel mais bel et bien un Messerschmitt 109 en activité à l'époque dans la Luftwaffe, mais aussi dans les armées de l'air suisse et hongroise.

Pour les amateurs d'architecture médiévale, le Schloss Oberhofen niché au bord du lac de Thun en Suisse présente beaucoup de similitudes avec celui de l'album, surtout la perspective d'entrée avec le pont-levis et la herse. Le fait qu' Hergé ait séjourné à Interlaken en villégiature à cette époque pourrait nous faire croire qu'il s'en est inspiré... un pas, je dirais même plus une douve, un fossé qu'on ne saurait franchir.

Pour finir, ayant fait syldave première langue, je peux vous dire que le proverbe "Eih bennet, Eih Blâvet!", devise du roi , signifie plutôt "Noël aux Balkans, Pâques en prison".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 tintin, 11 janvier 2014
Par 
david (ste opportune du bosc) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aventures de Tintin, Tome 8 : Le sceptre d'Ottokar : Mini-album (Relié)
moi perso j'ai adoré cette bd l'histoire est bien et le mini format pas si mini que sa est pas mal du tout
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 tres Bien!!, 7 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
c'est nickel!! Livres en très bon état, arrivés assez rapidement, je suis satisfaite.
Je refais la collection pour ma fille de 10 ans, moi même, je les ai tous lus!! J'adore!! Merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 tintin, 2 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sceptre d'Ottokar (Relié)
tintin toujours génial et je n'ai rien d'autre à dire à ce sujet. le nombre de mots requis est paralysant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le sceptre d'Ottokar
Le sceptre d'Ottokar de Hergé (Relié - 4 mai 1993)
EUR 10,95
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit