undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles19
4,5 sur 5 étoiles
Format: Relié|Modifier
Prix:10,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juillet 2015
Je garde depuis ma tendre enfance, et ma première lecture de 'l'Etoile Mystérieuse", une tendresse particulière pour cet album qui n'apparaît pourtant pas - en général - dans le Top 5 des meilleurs "Tintin" établi par les experts de tout poil. C'est que l'ambiance fantastique qui règne dans les quelques dix premières pages du livre (la fin du monde proche, le dérèglement du quotidien sous la chaleur grandissante, la folie qui contamine les personnages, puis la délivrance du tremblement de terre) n'a pas d'équivalent me semble-t-il dans l’œuvre d'Hergé, et a marqué durablement mon inconscient. Si l'on ajoute la toute dernière partie du livre, quand l'effet du métal extraterrestre sur la nature se traduit en visions délirantes de champignons géants explosifs et d'insectes cauchemardesques, on se rend compte combien "l'Etoile Mystérieuse" est un livre singulier. La partie centrale, décrivant - signe des temps puisque le livre date de 1942 - une course maritime entre un navire affrété par l'Europe nazie (les bons) et un autre américain financé par un juif au nez crochu (les méchants, prêts à toutes les fourberies pour triompher) est la plus faible, mais reste très amusante grâce à l'accumulation de gags très "slapsticks" (chutes, chocs, etc.) et à un Capitaine Haddock à l'alcoolisme joyeux, célébré par Hergé avec une allégresse bien éloignée du politiquement correct actuel.

PS : Il est intéressant de relever un détail qui achève de distinguer stylistiquement "l'Etoile Mystérieuse" des autres "Tintin", la présence d'ombres portées dans les pages 6, 7 et 8, qui accentuent le caractère expressionniste de ces scènes angoissantes.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2006
L'Etoile Mystérieuse restera l'un des albums les plus mémorables d'Hergé. Pour plusieurs raisons : le suspense permanent (l'impact du météore au début, la course effrenée entre les deux expéditions européenne et américaine et enfin, la courte mais folle aventure du héros à la mèche sur le météore - arachnophobes, prenez garde! :-)) et ses petits sous-entendus subliminaux.

Quand on lit cet album en 2007 on se dit qu'Hergé n'était rien de plus qu'un collabo. Ne nous emballons pas. Certes, le promoteur de l'expédition concurrente est un dénommé Bohlwinkel dont les traits paraissent très insiprés des caricatures antisémites de la propagande nazie (le personnage avait d'ailleurs dans l'ancienne version un nom à consonnance tout à fait juive). Certes, les participants à l'expédition européenne sont tous ressortissants de pays alliés de l'Allemagne ou neutres.

Mais cet album est l'un des 3 ou 4 épisodes réalisés sous l'occupation et il ne faisait pas bon montrer des conivences avec l'Amérique dans le Bruxelles de 1940.

Voilà, rendons à Hergé ce qui lui appartient, c'est à dire tout son honneur. Il mérite plutôt notre admiration que notre vindicte.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Au début de l'album, Tintin est préoccupé par une méchante étoile menaçant la terre d'une fin du monde ( la métaphore des doryphores?). L'Etoile Mystérieuse est le premier Tintin conçu sous l'occupation et certains ont avancé au sujet d'Hergé l'idée de collaboration: cette thèse est idiote vu le passé anti-fasciste de Georges Rémi, il a tout au plus voulu préserver l'avenir de son héros.

Néanmoins, si l'on veut jouer au petit jeu jusqu'au boutiste de cette théorie, il faut reconnaître qu'Hergé a constellé son album de détails plus que curieux:

_L'hydravion utilisé par Tintin est un Arado Ar 196 de la Luftwaffe, embarqué entre autre sur le Bismark.
_Sur l'Aurore on mange soit de la choucroute, soit des spaghettis ( le cuisinier s'appelle Müsstler ?)
_Le méchant se nomme Blumenstein (Bohlwinkel après 1954,Hergé voulant réparer cette gaffe en a commis une autre malgré-lui, bohlwinkel signifiant un magasin de bonbon en Bruxellois, mais aussi un patronyme israélite!).
_Les "concurrents" arborent le drapeau Américain (Sao Rico après 1954) et ont tous des noms anglo-saxons, de même que le bateau éperonneur (Kentucky Star)
_Le capitaine Haddock traite même ses "ennemis" de "peaux-rouges", ce qui est fort peu élégant!
_ Tous les membres de l'expédition sont soit neutres ( suedois, espagnol, suisse, portugais), soit... allemand!

Cet album est très anxiogène (vu l'époque on peut comprendre) et est le seul à faire une incursion dans le fantastique (à part un petit passage extra-terrestre dans Vol 714). Quand j'étais môme, je n'aimais pas le lire avant de m'endormir, bonjour les cauchemars! Tout au long de l'album, le rythme est très lent, comme anesthésié, et les nombreux gags ne suffisent pas à enlever cette impression de lourdeur, d'oppression.

Détail curieux: Quick et Flupke font une apparition dans la foule, seule intervention d'une autre série d'Hergé dans Tintin,qu'elle en est la signification? Et puis pourquoi Tintin et le FNRS mettent-ils trois mois pour partir en expédition?

J'adore cet album, mais il est un peu à part dans la production d'Hergé, un peu comme un rêve éveillé et comme tous les autres albums de Tintin, c'est bien sûr celui que je préfère!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La fin du monde était bien présente pendant cette seconde guerre mondiale. L'étoile mystérieuse est apocalyptique. Elle se rapproche de la Terre et fait augmenter la chaleur jusqu'à faire fondre le goudron en pleine nuit ; image terrifiante ! L'araignée géante apporte à la confusion des sens ...

L'aventure est extraordinaire. Un financier sans scrupule souhaite capter le morceau d'astéroïde qui a chu dans les mers arctiques en sabordant le navire "Aurore" qui est commandé par un Capitaine Haddock, président d'honneur de la "Ligue des Marins Antialcooliques", qui se fait porter des caisses de whisky !

L'humour est bien présent dans cette aventure très acrobatique.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2009
Dixième aventure de Tintin et premier album à paraître directement en couleur, ce récit fut publié en 1942, soit en pleine occupation allemande.

Le récit comprend trois parties : l'arrivée de la météorite qui frôlera finalement la terre en laissant tomber un fragment près du pôle nord, la course entre deux navires, puis le séjour sur l'aérolithe où on découvre des propriétés explosives.

Bien que le contenu de cet album laisse apparaître quelques éléments en référence à la politique de l'Allemagne ( L'expédition concurrente et ennemie est américaine et dirigé par un financier juif ; M. Blumenstein devenu par la suite M. Bohlwinkel agissant pour un état imaginaire , le Sao Rico), on est tenu en haleine tout au long du récit, avec quelques passages teintés d'humour, comme Milou qui renverse un plat de pâtes ou la rencontre du Capitaine Chester, grand ami du capitaine Haddock qui lui rendra service en approvisionnement de mazout.

Tintin ,en rentrant de promenade s'inquiète d'une étoile qui grossit et de la chaleur excessive et se rend à l'observatoire chez le PR Calys qui sera de l'expédition "Aurore" au pôle nord. La fin du monde est annoncée, mais la météorite ne percute pas la Terre, hormis un bloc. Une expédition scientifique est formée avec une équipe de savants provenant de pays alliés à l'Allemagne ou de stricte neutralité de même qu'une autre rivale, financée par un financier juif Bohlwinckel dans un but lucratif.

On notera que Calys devait partager une autre aventure de Tintin (l'aventure lunaire) et jouer un rôle de traître. Hergé opta finalement pour un nouveau personnage : Franck Wolff.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 juillet 2014
album de BD relié rigide ancien (1947) présentant dans ce cas une des plus anciennes aventures du célèbre héros d'Hergé (la dixième); cet opus, le seul Tintin conçu pendant la guerre de 39/45 est aussi le seul ayant un caractère fantastique un peu déconnecté du réalisme des autres aventures; il n'a plus les défauts des créations plus anciennes (racisme sous-jacent souvent été reproché à juste titre à l'auteur); les personnages comme on les connaîtra plus tard commencent à être bien fixés même si le capitaine Haddock ressemble à l'alcoolique du début est n'est pas encore le notable bougon mais au grand coeur du reste de la série; Tournesol n'existe pas encore mais l'astronome un peu déjanté prouve qu'Hergé faisait des recherches sur ce genre de personnage et les Dupondt sont curieusement absents; l'intrigue peu convaincante se passe en Europe et dans l'arctique et on a du mal à croire à cette histoire de champignons; bref même si ce n'est pas mon Tintin préféré, cette édition peut être achetée sans hésitation pour compléter une collection si on peut trouver un tel exemplaire à bas prix en neuf ou occasion en bon état (ce qui n'était malheureusement pas le cas cette fois-ci, cet ancien livre de bibliothèque étant très usagé et rafistolé)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2014
Une BD sans surprise, excellente.
Tout le plaisir de mon enfance avec un héros que j'adore.
A recommander pour toutes les bibliothèques.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TOME 10 DES AVENTURES DU PETIT REPORTER TOUJOURS ACCOMPAGNE DU FIDELE MILOU...NOUS SOMMES EN 1942 ET HERGE CHANGE DE STYLE DANS CET ALBUM PLUTOT PESSIMISTE FLIRTANT AVEC LA SCIENCE-FICTION...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2010
Album historique, comme le précédent. Mais si L'Etoile Mystérieuse, dixième album de Tintin et paru en 1942, est historique, c'est parce qu'il est le premier à sortir directement en couleurs. Il sera légèrement refait (Hergé changera le nom du 'méchant', qui, de Blumenstein, nom à consonnance trop juive pour certains, passera à Bohlwinkel, nom également à consonnance juive, il faut l'avouer - sans parler de son physique caricatural et de son métier de financier...), mais aucune version album en noir & blanc n'existe (sauf dans le quotidien belge Le Soir, où il fut prépublié en n&b). L'album fait partie des trois (avec Tintin En Amérique et Le Trésor De Rackham Le Rouge) à avoir été adapté, dans la série animé télévisuelle, en épisode de 20 minutes au lieu de 40 minutes. La raison ? Il ne s'y passe pas grand chose. Mais ça ne m'empêche pas d'adorer ce tome !

Alors, en dépit des caricatures antisémites (Bohlwinkel, Calys, le prophète frappadingue, et deux juifs discutant et rigolant à propos de la fin du monde, ces derniers ont été retirés de l'album mais se trouvent dans la version publiée dans Le Soir) et du fait qu'il ne se passe pas grand chose, j'adore L'Etoile Mystérieuse. Le début et la fin sont franchement grandioses, et l'album, bien que mineur, est un très agréable moment de lecture. Le capitaine Haddock devient un récurrent en apparaissant pour la seconde fois consécutive (mais il apparaîtra tout le temps, désormais) dans l'album. Bref, pas le meilleur, mais franchement, je l'adore !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2013
j adore le livre
j aime tout dans ce livre belle aventure
a tous ceux qui aime lire petits et grand
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus