undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles6
4,2 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:13,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 mars 2010
Dans la foulée du très excellent Exauce-nous, Frédéric Bihel met en scène cette fois un récit (plusieurs tomes sont à venir) de Maryse et Jean-François Charles. La Belgique n'en a pas fini de réévaluer son rôle colonial, tout spécialement au Congo, "possession personnelle" du roi des Belges Léopold II, et creuset d'une épouvantable exploitation inhumaine des congolais, qui périrent par milliers, victimes des mauvais traitements, des répressions sanglantes et de la sauvagerie des colonisateurs, avec trop souvent la complicité ou l'aveuglement des institutions religieuses.

Cet album introduit les personnages, dans toute leur complexité psychologique, et les immerge dans un contexte subtil, pas trop manichéen. Le lecteur attentif verra comment le dessinateur, dont le talent se révèle dans chaque image, même la plus insignifiante, se met au service du récit en lui apportant toutes les nuances - un regard, une lumière, une interrogation, une émotion...- sans lesquelles le scénario risquerait d'être trop lourdement démonstratif ou didactique.

Chaleur humaine, initiation, interrogation sur le mal et l'absurde sauvagerie du mépris, de la cupidité et de la gloriole, tous les ingrédients d'un sujet puissant, servi par un dessin tout à fait remarquable et une mise en couleurs de toute beauté, sont ici réuni. Les critiques et les libraires ne s'y sont pas trompés, confirmant avec éclat la place grandissante de Frédéric Bihel dans la panoplie des talents de la BD de notre siècle.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"AFRICA DREAMS" nous emmène dans un voyage au cœur du Congo en compagnie de Paul DELISLE. Ce dernier, est plein d'illusions sur les valeurs coloniales et souhaite retrouver un père peu recommandable. Les planches se dégustent avec plaisir, véritables pépites qui nous ouvrent les portes d'une Afrique complexe et pillée. Paul va y perdre ses illusions et y découvrir un père surprenant. Un plaidoyer efficace contre la colonisation belge et toute forme d'impérialisme. Le propos est juste sans volonté didactique et repose sur un récit attachant. On y retrouve avec plaisir la dimension narrative rencontrée dans INDIA DREAMS.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Léopold 2 roi des belges a décidé d' investir sa fortune personnelle, pour acquérir le Congo et ce grâce à l' explorateur Stanley. Ceci se fait grâce aux missionnaires, aux capitalistes qui investissent leur argent et attendent un retour immédiat pour leur investissement. Ils sont prêts à tout pour exploiter aussi bien la nature, que les indigènes. Une méthode pour y parvenir la violence.

Paul devenu missionnaire suite à la disparition de son père, décide de venir au Congo, pour exercer son ministère et retrouver ce père qui apparemment y vit. Il va y découvrir la nouvelle famille de son père , et que son père ne l' avait pas abandonné. Le diable contre lequel il voulait lutter est très différent de celui qu' il avait imaginé, et ses représentants peuvent même être ceux qui devraient être ceux censés lutter contre lui.

Un magnifique album dont on ne peut attendre qu' impatiemment la suite.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
j'avis été enchanté par India dreams, alors je me suis dit ; pourquoi ne pas essayer de rêver en Aftique ? Oui mais voilà, Africa dreams nem'a pas transporté.

L'idée de départ est plutôt bonne : parler du colonialisme au travers du cas de la Belgique, plutôt que de choisir la France ou l'Angleterre. Pour autant, le sujet a déjà été maintes fois évoqué et ce dernier album passe par les figures de style assez convenues, même s'il n'est pas en contradiction avec la réalité historique. On voit ainsi un léopold II mettre le Congo en coupe règlée pour rentabliser au plus vite les investissements réalisés pour développer son empire colonial.

Je rouve que les personnages sont dans ce premier tome assez peu montrés. On ne mesure pas réellement leur profondeur psychologique. Le dessinateur nous donne à voir une Afrique très sombre à l'opposé des lumières de l'Afrique australe, des teintes fauves de l'Afrique orientale, de la lumière crue de l'Afrique du Nord. Ce que l'on nous donne à voir, c'est l'Afrique équatoriale et les cruautés qui s'y exercent. A ce titre, la citation du "Au coeur des ténèbres" de Conrad en début d'album donne bien le ton global de l'histoire. Nous sommes en effet dans la même ambiance.

Je regrette la qualité du graphisme qui privilégie les flous d'arrière plan. Certaines scènes laissent apercevoir le crayonné sous la couleur et les personnages ont parfois un air gauche, voire une posture imrpobable. Le scénario, dans ce premier album est assez convenu. Bref, je ne ferai sans doute pas de voyage supplémentaire en Afrique au sein de cette série.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2011
Un premier album qui séduit surtout par le récit et l' explication d 'un contexte historico-politique intéressant par trop méconnu du lecteur français que je suis puisqu 'il s ' agit du passé colonial belge .
Le dessin est un peu plus discutable . En fait l 'image de couverture est empruntée à la vignette quasiment la plus réussie de tout l' album et fait un peu illusion .
Le problème c 'est que tout l' album est ainsi , des grandes cases où le dessinateur abuse des effets de brouillard . Difficile de croire que la belle-mère ( une adolescente prepubère qui aurait enfanté d ' une demi-douzaine d 'enfants , bravo pour l' élixir de jeunesse ) ou le père du héros principal sont plus âgés que ce dernier .
Espéront que les albums qui suivront seront l' occasion de densifier un peu les détails dessinés par une documentation qui ne se résume pas à une forme de contour de case et un grand éléphant .
C ' est bien de vouloir laisser au lecteur le soin de s ' imaginer son Afrique , mais point trop n 'en faut , sinon on va lire un livre sans images ...qui saura mieux entrer dans les détails .
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2010
Rien à dire de particulier, sinon que' j'en avais rêvé et Amazon l'a réalisé ! 'Un peu facile, je l'accorde, pour un album qui s'intitule "Africa dreams" ! Mais il est vrai que tout est allé très vite et a été livré parfaitement (et grandiosement) emballé'
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)