undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Album|Modifier
Prix:24,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 juin 2013
J'adore résolument ce que fait Miguelanxo Prado. J'ai été enthousiasmé par l'autre aeuvre graphique de l'auteur qu'est Trait de craie (lire ma critique correspondante).

Cette oeuvre est résolument tournée vers la dimension esthétique du dessin. Il faut d'abord souligner le format un peu plus petit que le A4 de cette BD : 19*26. L'impact graphique aurait été encore plus grand en format traditionnel franco belge. Le nombre de case est réduit, les bandes horizontales dominent les pages, et les dessins prennent proportionnellement plus d'impact visuel. Cette importance du dessin est soulignée par les bulles translucides qui laissent passer les couleurs. Et justement, les couleurs sont bien présentes, magnifiques, bien utilisées. Les personnages me semblent dessinés plus en rondeur que sur trait de craie, mais de manière similaire à d'autres travaux de Prado. La technique de dessin laisse une grande place aux coups de crayons de couleurs, dans le sens où les plages de couleurs semblent être structurées par ses coups de crayons. L'apparence des dessins prend par conséquent un style bien particulier que personnellement j'apprécie beaucoup. Le rendu est différent de celui de trait de craie, qui ressemble plus à une peinture ou un pastel : les techniques ne sont pas identiques et j'adore çà.

Au niveau du scénario, je mets un bémol sur les 2 ou 3 articles à caractère scientifique qui parsèment l'album et me semblent de peu d'utilité à la trame générale. Quant à l'histoire, c'est celle d'une quadragénaire qui part sur les traces de son grand père parti pour le nouveau monde chercher fortune en laissant sa femme et ses deux filles. Elle recherche des témoins qui auraient pu le connaître là-bas. Il se trouve que le Vieux Fidel pourrait avoir connu le grand père. L'histoire tourne autour de ce personnage central, à la mémoire défaillante, qui semble vivre ses souvenirs comme des scènes réelles, mais remaniées par son imagination. Ainsi, les personnages dans sa tête semblent aussi réelles au lecteur que les autres. Les gens âgés se souviennent de tous les anciens souvenirs qui refont surface, mais lorsque la démence sénile s'installe, les souvenirs ne sont pas aussi précis qu'auparavant et l'imagination tend à combler les blancs qui apparaissent dans la trame du souvenir, voir même à les remplacer. La mémoire joue des tours, mais quand on veut absolument se souvenir, alors on peut même imaginer un souvenir. Se faisant, le mystère plane : Est-ce que ce sont de vrais souvenirs ? de vrais personnes qui ont existé et qui survivent dans l'esprit de Fidel ? L'histoire est agrémentée de flash-backs qui tendent à éclaircir le fil des évènements dans l'esprit du lecteur. On découvre au fur et à mesure les tenants et aboutissants. Il semble que les souvenirs de Fidel soient justes (au delà des scènes imaginaires entre personnages de souvenirs), mais que par quelque mystère, ceux-ci lui ont été transmis par l'Ardalen, le vent du Sud ouest, en provenance d'un certain Antonio.

Le jeu des personnages est assez émouvant, prenant. La dimension psychologique est ce qui caractérise vraiment cette oeuvre. Ainsi, le lien qui s'établit entre les personnages est fort, autour d'une sorte de mémoire commune, qui fait revivre les personnages du passé que l'on a aimé. On ne peut s'empêcher de s'identifier à tout cela, car le souvenir des temps heureux est aussi ce qui nous encourage à vivre des temps heureux dans le présent.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2016
Une nouvelle fois Miguelanxo Prado Nous surprend avec une histoire bien loin des sentier battus.
C'est une histoire insolite nécessitant un rythme particulier.
Le nombre important de pages (un peu plus de 250 au total) témoigne de cette spécificité narrative.
Les lecteurs et lectrices ayant une prédilection pour l'action et les scenarii au rythme trépidant ne s'y retrouveront pas.
Tout dans cette histoire tend vers l'intériorité et favorise un récit lent et profond qui découragera
forcément bon nombre de fougueux (euses) lecteurs (trices).
Le socle sur lequel tout est construit tient en deux maîtres-mots qui sont la mémoire et l'identité.
Je ne sais comment ni ne doit vous convaincre du plaisir qu'apporte la lecture d'un "Prado" mais
je ne peux me retenir de vous dire : Laissez-vous embarquer et bonne lecture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2014
J'avais vu une exposition des planches originales de Miguerlanxo Prado, et avait beaucoup apprécié leur côté artistique, mais il n'y avait pas les "bulles", et l'histoire restait inconnue.
A la lecture de l'ouvrage, j'ai trouvé une excellente étude de l'imaginaire et de la mémoire, avec des personnages singuliers, solitaires et méditatifs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le scénario c'est la venue dans un tout petit village d'une femme à la recherche de personnes ayant connu son grand-père dont la trace se perd du côté de Cuba. Elle va y rencontrer un vieil homme Fidel, confronté à ses problèmes de mémoire, et aux conséquences sur les rares habitants du lieu.

Il y a des romans graphiques et il y a Ardalen, qui attirera surtout ceux qui sont intéressés par l'aeuvre de Miguelanxo PRADO, qui est avant tout un peintre. Et le scénario est avant tout prétexte à l'auteur a développé une aeuvre se fondant sur les souvenirs prétendus ou réels de Fidel. C'est un album très éloigné de ceux qui sont attirés par les albums de BD classique ; avant tout une aeuvre graphique.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)