undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

15
4,6 sur 5 étoiles
Quartier lointain, tome 1 - Prix du meilleur scénario, Angoulême 2003
Format: BrochéModifier
Prix:14,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

21 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 4 décembre 2004
Passionné de BD Franco-Belges, il fallu toute l'insistance d'un ami pour me pousser à acheter "Quartier Lointain"... Néanmoins, lassé de refuser, j'ai fini par céder.
Disons le tout net, à la lecture de "Quartier Lointain", j'ai pris une véritable claque, du genre de celle qui vous décolle la tête et l'envoie rouler à terre. Cette BD est tout simplement un phénomène... Un ovni...
A peine quelques pages de tournées et vous voilà parti pour un voyage introspectif, au Japon, dans la peau d'un homme de 48 ans qui revit ses 14 ans avec toute l'expérience accumulée et la connaissance de son futur et des évènements à venir.
Un homme peut-il agir sur son passé afin d'avoir des répercussions sur son avenir sans pour autant mettre en péril ce qu'il a construit ?
D'une intelligence rare, avec une narration toute en finesse évitant les poncifs auxquels on aurait pu s'attendre et un trait simple mais pas simpliste, cette BD vous emmène dans des réflexions intellectuels (mais pas ennuyantes, loin s'en faut)et vous procure 2 heures de pur bonheur.
Cette BD est un essentiel qui se doit de figurer dans toute bonne bibliothèque digne de ce nom. Vous l'aurez compris, vous pouvez l'acheter les yeux fermés, vous ne le regretterez pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 septembre 2004
Lorsqu'un manga est réussi, il prend forcément immédiatement place dans les "musts" d'une bonne bédéthèque. C'est le cas pour celle-ci qui allie la maitrîse du traît a un scénario intelligement maîtrisé. Hiroshi a 48 ans, on lui devine une vie normalement surmenée. Il revient dans sa ville natale où un phénomène étrange le ramène 34 ans plus tôt, dans sa vie d'adolescent. Le ressort déjà vu pourrait faire penser a une mauvaise série B mais il est ici doucement exploité, avec des saveurs de madeleine de Proust, et de la prise de conscience des bonheurs passés. Le traît est précis, concentré sur les personnages plus que sur les décors ou les matières comme chez Otomo par exemple. Un ouvrage très très interessant, d'une série en deux volumes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 2 octobre 2002
Pour ceux qui refusent par principe d'ouvrir un manga, voici l'album parfait pour se lancer. Pourquoi ? Parce que c'est très très bien (ça c'est de la critique). Si j'avais à nouveau 14 ans, je serais super bon à l'école + je n'aurais plus de complexes + je n'hésiterais pas à draguer + je comprendrais mieux mes parents + + + ... C'est ce rêve universel que réalise pour nous Tanigushi. Une nouvelle fois le manga permet de découvrir le quotidien d'une civilisation si lointaine et pourtant très proche. Adolescent parisien du début des années 90, je me rends compte que j'ai la même nostalgie de cette période qu'un japonais qui a fêté ses quinze ans à la fin des années 60 (j'ai toujours été un peu ringard...). En attendant le second tome de Quartier Lointain, les amateurs peuvent découvrir Le Journal de mon Père, du même auteur, sur les mêmes thèmes, également très très bien, mais un peu plus désincarné, plus distant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un homme est en plein crise de la quarantaine. Et elle est sacrément carabinée. Le voilà âgé de quatorze ans. Cet homme mûr revit sa vie d’adolescent.

« Jenloo » parle de « big » et de « messieurs les enfants ». J’ai plutôt pensé à la série « code quantum », les questions auxquelles le protagoniste doit répondre sont « qu’est-ce que je fous ici ? » et « comment je fais pour partir ? ». La réponse à la première question vient vite : manifestement il est là pour « réparer » le passé. Et son père est la clé de tout. En attendant de pouvoir répondre à la seconde question, il se consacre à la première.

Taniguchi n’étant pas du genre à écrire de la science-fiction il se consacre à son personnage principal. Comment ce dernier réinterprète son propre passé avec sa connaissance du futur et avec un point de vue d’homme mûr. Il cherche à « réparer le passé » mais sans trop en faire. Hors de question que ses décennies de pratique de l’anglais fassent de lui une star. Il ne veut surtout pas que cette fille qui l’avait toujours ignoré s’amourache de lui. Il ne cherche pas essayer d’améliorer sa propre vie. Pas de tricherie. La seule chose qui importe, c’est son père. Il tâche de comprendre pourquoi son père va les quitter. Et s’il agit d’abord en gamin (il joue au détective, file son père, enquête) il interprétera finalement la décision de son père à l’aune de sa propre vie. Et s’il ne modifie pas son présent en trafiquant son passé il modifie son avenir en comprenant son présent. Il se comprend mieux lui-même en essayant de comprendre son père. Le socratique « Gnothi Seauton » prend des chemins détournés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un homme de 48 ans se retrouve amené à revivre ses quatorze ans en gardant les acquis de son expérience.
Notre héros partage ses sentiments entre légèreté et nostalgie et vit cette anomalie comme un voyage initiatique sans même se soucier du pourquoi ou du comment.
Y-a-t-il des moments que nous aurions aimé revivre afin de changer les choses ? Les regrets nous minent souvent et s'extériorisent par des "si j'avais su...". Notre héros aura-t-il l'occasion de corriger son histoire ? son passé ? son avenir ?
Cette première partie est un bonheur , un ovni d'art graphique qui d'ailleurs a été récompensé par le festival d’Angoulême il y a 10 ans.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 février 2004
Quartier Lointain est une très belle surprise, qu'on ne peut plus lâcher lorsqu'on a mis la main dessus! Plus que jamais les frontières s'abolissent entre livre, bd, film et rêverie: la plongée dans ce livre s'apparente à une véritable immersion dans un monde de sensations! Un sentiment de toute puissance et de liberté s'impose avec ce pari fou d'une histoire d'adulte dans un corps d'enfant : celui de pouvoir revivre l'histoire passée avec en main un jeu de cartes nettement plus puissant et de s'offrir du coup des possibilités inouïes (de choix d'amour, de profession...) car on se connaît mieux, on connaît mieux les "règles du jeu humain"... Jouissance également d'un corps retrouvé plus jeune, qui fonctionne mieux: ce livre a le pouvoir magique d'une vraie petite madeleine (une certaine joie de la course à pied...qu'on a pu connaître enfant).
Le plus incroyable c'est cette sensation de "déjà vu" de "pays connu" alors qu'il s'agit pourtant d'une époque et d'un pays bien éloignés de nous (la justesse de la description toutes les relations humaines (familiales, amoureuses...) donne l'illusion d'une parfaite adéquation avec ce que nous, lecteurs occidentaux des années 2000 avons pu connaître et ressentir (une abolition du temps et des distances que l'on peut également apprécier dans le magnifique "Mon voisin Totoro" de Miyazaki).
Une dernière phrase pour souligner le plaisir du travail réalisé sur le thème fantastique du temps (ce que nous changeons de notre passé changera-t-il notre futur, pouvons-nous "rejouer" le passé?...).
Pour résumer: une très belle réussite (aussi bien scénaristique que visuelle) que l'on a envie de partager et de faire découvrir...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 février 2003
Qu'est-ce qui a bien pu se passer pour que, de retour dans sa ville natale, un homme de quarante-huit ans redevienne un adolescent de quatorze ans ? Si la question est posée, elle devient très vite secondaire. L'intérêt de "Quartier lointain", récompensé à Angoulème par l'Alph'art du scénario, réside ailleurs que dans ce curieux tour de passe-passe, que "Big" avait déjà un peu exploré au cinéma (mais dans l'autre sens : un gamin devenait subitement adulte) et que Pennac avait abordé ("Messieurs les enfants").
Taniguchi n'exploite pas la dimension fantastique qui n'est qu'un prétexte, un subterfuge pratique pour dévoiler un récit intimiste et attachant. En redevenant le gosse qu'il avait été, son personnage ne perd pas la mémoire, et c'est en homme d'âge mûr, expérimenté et philosophe, qu'il revit son adolescence. Et ce changement profond de personnalité a inévitablement des effets sur cette deuxième existence : de nouvelles situations naissent, qui ne s'étaient pas produites lors de la première vie de Hiroshi. De là à penser qu'une nouvelle chance lui est offerte et que certains drames personnels pourraient être évités, il n'y a qu'un pas que le héros est bien décidé à franchir. Ce tome 1 s'achève sans réponse définitive, et on brûle d'impatience de connaître la suite.
C'est un bien bel album. Le dessin est évidemment très orienté manga mais il est gracieux et délicat, et bénéficie d'une savante utilisation de la trame et du noir et blanc. On est très loin du piètre graphisme de BD réalisées à la va-vite et l'on imagine mal un lecteur rester hermétique à ce trait plaisant et élégant. Quant à l'idée-même de résister à la force émouvante du scénario, c'est peine perdue : vous succomberez. Taniguchi possède un sens aigu du récit et de la mise en scène qui lui permet de donner beaucoup de vie et de rythme à une histoire a priori peu dynamique. Les personnages sont hyper attachants ; les scènes sont tour à tour drôles, dramatiques ou émouvantes, sans que cela mette en péril l'unité de l'ensemble.
Je n'avais lu que "L'homme qui marche" de cet auteur. Inutile de vous dire que j'attendrai impatiemment le deuxième volume de "Quartier lointain", et que la lecture du "Journal de mon père" s'annonce désormais comme un objectif à court terme.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 octobre 2004
J'ai eu la chance de découvrir le monde des mangas grâce à ce livre magnifique qui m'a bouleversée. Ca m'a beaucoup rappelé Replay de Grinwood, l'histoire d'un homme qui meurt à 40 ans et se réveille dans la peau de l'adolescent qu'il était, avec en mémoire tout son passé et son expérience et pouvant revivre sa vie. Qui n'en a jamais rêvé ? Le héros nous emmène dans le monde de son enfance et nous fait partager sa nostalgie, ses émotions, ses regrets, ses erreurs et il est intéressant de se demander quel sera l'impact des nouveaux choix qu'il fera. En un mot : chef-d'oeuvre !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
VINE VOICEle 8 mars 2010
Voici une très jolie histoire! Un homme, à ses 48 ans, se retrouve tout d'un coup dans son corps d'enfant de 14 ans. Il peut revivre son enfance et notamment essayer de comprendre pourquoi son père a disparu de sa famille quand il avait le même age... S'en suit toute une enquête, où le jeune adolescent cherche des indices... Tres joli livre, on ressent également le "calme" de l'époque, pas de tv, pas de sms... Les moyens de communication sont plus simples, mais trouvera t'il pour autant les réponses à ses questions d'homme de 48 ans?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 décembre 2006
Le début de l'histoire n'est pas trés compréhensible mais une fois que hiroshi retombe en son enfance nous comprenons toute l'histoire de cet adolescent. Cet enfant et adulte comprnd mieux le départ de son pére et ce départ aura des impacts sur sa vie de famille. De plus les graphismes sont les meilleurs qui soient. Pour les adeptes des mangas, ce livre sera la Rolls Royce des mangas!!!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Quartier lointain - Intégrale
Quartier lointain - Intégrale de TANIGUCHI Jirô (Broché - 15 novembre 2006)
EUR 25,95

Journal de mon père (le) - Cartonné
Journal de mon père (le) - Cartonné de TANIGUCHI Jirô (Relié - 23 novembre 2007)
EUR 19,00

Quartier lointain, tome 2
Quartier lointain, tome 2 de Jirô Taniguchi (Broché - 17 juin 2004)
EUR 14,50