undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:14,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est avec peu d'enthousiasme que j'ai acheté ce volume. Grand amateur des oeuvres de Taniguchi, j'arrive au bout de ses productions et donc, il ne me restait quasiment plus que celui-ci à découvrir, sachant que je l'avais repoussé plus d'une fois à plus tard, en me disant que le monde des animaux ne m'intéressait pas particulièrement.

Et là, même si je n'ai jamais voulu ou éprouvé le besoin d'avoir un animal de compagnie chez moi, Taniguchi parvient une nouvelle fois à m'émouvoir.
La première des cinq nouvelles aborde un sujet délicat et auquel je n'avais pas vraiment pensé en termes concrets : la vieillesse des animaux (ici un chien). Très comparable aux difficultés de la grande vieillesse chez les humains.
Et, toujours avec ce style incomparable, qui parvient par le seul dessin à imprimer des expressions ou des regards profonds aux personnages, l'animal fait passer lui aussi des émotions et sentiments à travers ses postures ou expressions.
Bouleversant.

Et une fois de plus, Jiro Taniguchi ose aborder avec courage les sujets difficiles ; sans tabous, ni fausses pudeurs, mais toujours avec une grande sobriété et sens de la mesure.
Les trois « nouvelles » suivantes ne sont, en réalité, qu'une suite de la première, avec des thématiques légèrement différentes (l'arrivée d'un chat, la naissance de trois petits et la difficulté de la séparation, la venue inopinée d'une petite fille dans le foyer sans enfant). Autant de petites scènes de la vie courante, cependant pleines de forces et d'émotions, émaillées de questions existentielles fondamentales.
La dernière nouvelle, en revanche, se distingue radicalement des autres, puisque l'on retrouve l'univers (évoqué dans « Le sauveteur », mais décliné différemment ici) de la montagne, des alpinistes chevronnés, pour qui la montagne est tout, constitue le coeur de leur vie, une « terre de rêves ».

Un volume une nouvelle fois envoûtant, délassant, source de détente sans égal.
Le bonheur à l'état pur.
99 commentaires|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2005
Une fresque en plusieurs temps sur les rapports entre l'homme et l'animal : un animal que l'on découvre, que l'on aime, avec qui l'on joue, que l'on soigne, que l'on pleure et parfois, un animal qui nous sauve.
Magnifique, et comme toujours un dessin impeccable.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2011
quand ma sœur m'a parlé de ce manga, moi plus habitué à du fantastique, j'ai dit "mouais, mouais"
et je l'ai pris pas très convaincu. quelle surprise! l'histoire pourtant simple nous plonge dans
le quotidien d'un couple attachant, et de leur amour pour les animaux. on les accompagne dans
leurs joies et leurs peines, en voyeur, comme s'il s'agissait de notre propre famille.
la seconde histoire différente mais tout aussi forte, relate la rencontre de l'homme avec la
manifestation de la montagne (une petite touche de fantastique).

MANGA A LIRE ABSOLUMENT!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2011
Très jolies histoires, pénétrantes dans la Matière (ma Terre) à la manière dont les Yôkai entretiennent la Nature, la notre. Le Merveilleux est toujours au rendez-vous chez Jirô Taniguchi.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 décembre 2011
Ce manga comprend quatre histoires. Malgré la simplicité et le talent de Taniguchi, je n'ai pas été transportée par les deux premières nouvelles: celle sur les difficultés de s'occuper d'un chien en fin de vie et l'autre sur la naissance de petits chatons. Quant à la troisième, celle sur la venue d'une jeune fille dans une famille sans enfants, mon avis est mitigé. Les dessins sont certes magnifiques et touchants, mais le scénario manquait de phrases-clés comme sait pourtant en trouver Taniguchi dans d'autres de ses oeuvres comme "Quartier lointain" qui reste à mes yeux la meilleure, l'indétrônable. Etant très sensible au texte, je les ai trouvées un peu trop simplistes.

En revanche, j'ai vraiment été transportée par la dernière nouvelle concernant l'ascension d'un homme sur la montagne de l'Annapurna, au Népal, dont le sommet atteint les 8000 mètres. Taniguchi nous donne ici un avant-goût de ses chefs-d'oeuvre à venir: "Le Sommet des Dieux" (tome 1 à 5), paru entre 2000 et 2003, alors que "Terre de rêve" a vu le jour en 1992. Il sait apparemment parler des sommets et je retrouve ici, l'osmose entre le texte et les images. Chaque phrase presque est une perle qui laisse songeur. Nous sommes aussi émus par le beauté de la panthère des neiges (Tchango): protectrice, magnifique, mystérieuse, impalpable et toujours libre. Elle représente symboliquement l'appel du grand large, la part toujours indomptable en tout homme: une merveille... Elle est, selon certains, "le manifestation corporelle de la déesse de l'Annapurna."

Et comme dirait le narrateur de la dernière nouvelle: "Il n'y a pas de doute...ces pics de l'Himalaya sont la demeure des Dieux." Si vous aimez la montagne et voulez voyager, un seul conseil: plongez-vous dans cette histoire.

Les autres nouvelles ne sont cependant pas dénuées d'intérêt, mais restent un peu plus terre à terre et moins poétiques. On y apprend les difficultés de s'occuper d'un chien en fin de vie, celles qui suivent la mise bas d'un chat. Cela peut probablement être intéressant pour de jeunes enfants qui n'auraient pas conscience des efforts à fournir lorsqu'on prend un animal et qu'on en devient responsable. Elles m'ont probablement moins plu aussi, car pour avoir eu des animaux, les conclusions apportées n'étaient pas vraiment nouvelles. Je n'ai donc pas eu le sentiment d'être dépaysée comme avec la dernière. Si j'aime la montagne, je ne pratique pas l'alpinisme, et rentrer dans la conscience d'un personnage passionné par ces hauteurs est absolument passionnant. Notons que cette dernière nouvelle a été inspirée par les aventures REELLES de l'alpiniste Kawamura Keisuke. Taniguchi l'évoque à la fin du manga dans la partie intitulée "Souvenirs" qui explique un peu sa création et ses différentes inspirations.
55 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2014
Très beau manga. Il parle des réalités de la vie et nous donne de l'émotion quand on le lit. Pour les amoureux des animaux vous allez sûrement avoir une petite larme dessus.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2016
J'adore super Il faut absolument découvrir cette série.....L'histoire est passionnante le graphisme intéressant; c'est un très bon livre pour les amateurs de mangas d'age murs!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,00 €
16,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)