Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Emouvant et poetique, 15 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Born Chinese - tome 1 - American Born Chinese (Broché)
Ce livre de Gene Yang, l'auteur remarqué de "Loyola et la société secrète" a remporté un paquet de prix outre-Atlantique. ABC est un enchevêtrement de trois histoires qui finissent par se rejoindre dans un ultime twist poetique. La première histoire (principale) voit Jin Wang, né en Chine, arriver avec ses deux parents dans une "All American high-school" ou il essaie tant bien que mal de s'intégrer malgre les stéréotypes; la seconde est la parabole poétique et hilarante du singe mythique qui voulait être le Sage Egal aux Autres Divinites; la troisieme enfin est une sorte de sitcoms accentuant les stéréotypes anti-chinois.
Le dessin est simple mais léché et l'histoire aussi poétique qu'émouvante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Transformer, 9 juillet 2014
Par 
Bruce Tringale (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Born Chinese - tome 1 - American Born Chinese (Broché)
American Born Chinese (ABC) est une Graphic Novel écrite et dessinée par Gene Luen Yang, Américain d’origine chinoise.
Bardée de prix plus prestigieux les uns que les autres, voici une histoire, ou plutôt trois histoires qui finissent par se rejoindre dans le dernier chapitre.

Nous y suivons d’abord les aventures du jeune Jin, seul chinois dans une école californienne. En dépit d’une passion commune avec les autres enfants de son age pour les Transformers, Jin est rejeté du fait de ces origines. Malgré ses efforts pour s’intégrer tout ce qu il fait le ramène aux faces de citron, au chien du voisin qui n’est pas comestible et au canard laqué.

Mal dans sa peau, Jin décide de surmonter sa timidité en invitant la fille la plus populaire de sa classe au cinéma. Le récit est entrecoupé des aventures du roi singe qui cherche a s’approcher des dieux via les arts martiaux. Voici une légende chinoise millénaire inspiratrice aussi bien d’opéras que du fameux manga Dragon Ball qui lui doit beaucoup.

A force de vouloir s'élever, le roi singe oublie sa nature intrinsèque ce qui lui vaut d'être moqué puis châtié par les dieux. Sa rédemption prendra une forme bien étrange !

Et enfin, l’irrésistible Shing Tok caricature implacable et folklorique du chinois prononçant les « r » en « l », habillé traditionnellement avec de longues dents de lapin, premier partout en classe et franchement insupportable.
Toutes ces histoires sont donc indépendantes les unes des autres et finissent par converger habilement vers la résolution de l’intrigue métaphorique voire surnaturelle…

Luen Yang est plutôt habile dans le sous texte. Notre petit chinois qui voudrait être comme les autres vénère les Transformers, robots capables de prendre une apparence autre que celle d’origine. Le fameux singe veut également s’élever au dessus de sa condition simiesque en se montrant plus fort, plus astucieux que les hommes quitte à en payer le prix fort : oublier son identité !

A la transformation classique liée au passage adolescent, Jin rencontre donc un double obstacle, celui d’être d’une race minoritaire dans un pays à la culture diamétralement opposée à la sienne. Une culture qu’il voudrait oublier mais que son environnement n’a de cesse de lui rappeler.

Rassurez vous : Jin ne sombre ni dans le terrorisme, ni dans l’antiaméricanisme primaire et ne commet pas de meurtres de chiens à la fin. Le récit de Yang est bourré de comique de situation, d’ironie non amère, de beaucoup de recul aussi bien sur ses souffrances autant que sur l’ignorance de ses tourmenteurs.

Jin se demande dou vient la camionnette dOptimus Prime. Une question que tous les fans de Transformes se ont posé un jour !
D’où vient la camionnette d’Optimus Prime ? Une question que tous les fans de Transformers se sont posée un jour !

Voilà une forme de militantisme beaucoup plus puissante à mon gout que le brûlot coup de poing qui culpabilise son lecteur qui n’ a qu’une envie : oublier et passer à autre chose. Au contraire, Yang fait preuve d’autodérision et place son lecteur dans une position confortable face à un divertissement intelligent mélangeant mythologie populaire, discours social et souvenirs d’années lycée dans lesquels tout le monde peut se reconnaître.

La mise en forme est certainement plus réussie que le fond qui reprend le Connais toi, toi même de Platon où déjà le philosophe conseillait à l’être humain de ne pas chercher à vouloir égaler les dieux.

La mise en page de Yang est très aérée, ludique, ses couleurs chaleureuses, l’identité visuelle de chaque personnage frappante permettent une immersion immédiate dans l’histoire. Tout y raffiné, élégant, le comique visuel sachant tourner ses personnages en dérision sans les humilier.

Yang à l’image de son héros a réussi à intégrer à son graphisme les codes du Comics indépendants et ceux du Manga pour un former un tout homogène.

Cet article et des centaines d'autres en images sur le blog Bd-Comics-Manga: Bruce Lit (brucetringale.com)

Une histoire qui parvient à être surprenante et poétique tout en étant très prévisible. Le tout est mignon comme tout sans être niais.

On aurait aimé un peu plus de développement de l’histoire car le format poche donne une impression mensongère de consistance de l’histoire. 270 pages oui, mais avec 4 case par page, l’auteur va un peu vite en besogne.

Mais au final, Jin Yang nous permet de réviser nos contes et légendes asiatiques en les mettant en corrélation avec la vie moderne de son héros déchiré entre deux identités. Et réussit le tour de force de concilier folklore et vie urbaine d’un ado dans une banlieue américaine.

Le résultat pétri de sensibilité et d’humanité est à ranger entre Couleur de peau : miel et la Saison des billes.

祝贺你成功 ! Bravo !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 En plein dans le mille!, 10 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Born Chinese - tome 1 - American Born Chinese (Broché)
Un ouvrage d'une originalité incroyable, des dessins magnifiques et une histoire mythique éclairant un présent dans lequel on vit différents traumatismes, tout ça raconté avec humour et poésie! Un énorme coup de coeur, indispensable dans une bibliothèque digne de ce nom!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une idée originale pour parler de l'acceptation de soi, 4 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Born Chinese - tome 1 - American Born Chinese (Broché)
au début : un style de dessin auquel j'accroche peu... puis la magie s'opère au fil des pages. la difficile intégration de ce jeune garçon, le mythe du Dieu singe qui voulait être l'égal des autres dieux.... et qui finit par trouver sa place en s'acceptant tel qu'il est. encore une prouesse de BD telle que de nombreux auteurs réalisent actuellement
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

American Born Chinese - tome 1 - American Born Chinese
American Born Chinese - tome 1 - American Born Chinese de Gene Yang (Broché - 23 août 2007)
EUR 18,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit