undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles22
4,9 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Incroyable ! Réédité en novembre 2010, déjà épuisé ! Dans la foulée des Dingodossiers, déjà un poil déjantés mais plutôt policés avec des scénarios de René Goscinny (c'est-à-dire le patron de Gotlib !), les 5 tomes de la Rubrique-A-Brac ont eu à partir de la fin des années 1960 une influence incommensurable sur la BD d'expression francophone (sans parler de l'invention de la console de jeu vidéo, page 97). Toutes les formes d'humour voisinent ici avec un rare bonheur : ironie, parodie, absurde, slapstick, British, French, Mad, almanach Vermot, mise en abyme, dérision (of course!) etc. On observe aussi au long des 5 volumes la création de la BD "adulte" non pas seulement du point de vue du sexe mais de thèmes "adultes". J'ai lu ces 5 volumes à l'âge tendre de 11-13 ans et j'ai immédiatement été incité à moi aussi créer mes BD ! Un peu comme le Punk rock pour les musiciens (et encore moi) quelques années plus tard ! Je n'ai bien entendu jamais été publié mais bien d'autres auteurs comme moi inspirés et sacrément plus doués l'ont été. Je relis en ce moment même cette réédition intégrale (mes 5 tomes originaux sont en lambeaux à force d'avoir été lus et prêtés. Le tome 5 a même disparu). C'est à la fois comme si je redécouvrais ces histoires et comme si je les connaissais par coeur ! Sincèrement, Merci Merci Merci Marcel Gotlib pour tout ce que vous avez fait et les poilades d'enfer que vous avez semées.
33 commentaires|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2011
La mode est aux intégrales en bandes dessinées, surtout à l'approche des fêtes de fin d'année. Du coup toute nouvelle sortie est suspecte de récupération mercantile. Et bien pour cet ouvrage, n'ayez aucune crainte : l'œuvre est monumentale, magistrale et incontournable. La rubrique-à-brac, c'est une série de paires de planches publiées hebdomadairement dans Pilote à l'époque et qui allaient exploser les limites de la bande-dessinée française. Humour absurde (à l'anglaise cf les Monty Python), raffiné (l'étude des degrés de l'humour peut être enseignée telle quelle dans les écoles artistiques), poétiques (on n'est pas toujours loin des madeleines de Proust) mais humour toujours. Si vous deviez convaincre quelqu'un que la bande dessinée est un art majeur, il suffirait de lui mettre cette ouvrage entre les mains.

Ne vous laissez pas impressionner par l'aspect massif de l'ouvrage, il se déguste peu à peu comme les meilleures cuvées. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : une cuvée d'exception d'un grand vignoble. Rejoignez vite l'univers délirant d'Isaac Newton (qui d'autre que Gotlib pour vous faire hurler de rire avec un tel personnage ?), la coccinelle et autres professeurs farfelus. Avec cette édition intégrale vous n'en raterez pas une miette !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2013
Mince ! Les spéculateurs ont les boules ! Voici rééditée l'intégrale de la RAB épuisée depuis 2007 et dont les prix atteignaient des sommets .
Les retardataires peuvent se la procurer pour 46€ . C'est toujours pas donné mais les 400 pages de délire et -oui- d'émotion de Marcel Gotlib en valent le triple .
La RAB , c'est un ensemble de chroniques où le comique de répétition, celui de Keaton , de Chaplin et de Franquin règnent en maître . Comme chez Hergé , Gosciny ou Pratt , le lecteur se fabrique au fil des tomes une famille imaginaire aussi loufoque qu'attachante : Isaac Newton , véritable martyre de Gotlib , la coccinelle et ses brocolis , le professeur Burp et ses exposés animaliers sadiques, les enquêtes délirantes de l'inspecteur Bougret . Mais la RAB c'est aussi des parodies de films, des leçons de cinéma , un chant d'amour à Brassens et aux Beatles , les coulisses du journal Pilote et , vers la fin , une incursion dans la SciFi avec Druillet et l'onirisme avec Fred .

Mais la force de la RAB vient de son rythme hebdomadaire ne laissant aucun répit au lecteur par son énergie indispensable à ce genre d'exercice . La même qui fit le succès de Gaston Lagaffe . Quoiqu'il arrive on y lit l'humeur du moment de Gotlib .C'est souvent irrésistible , un peu vieillot , parfois bouleversant telle cette petite tombe et sa croix au bas d'une planche très drôle symbolisant la mort de l'enfant de Gotlib au plein milieu de son boulot.

Rarement des caractères de papier n'auront semblé aussi vivant sous la plume d'un dessinateur . Il suffit de regarder la véritable anthologie des grimaces , expressions imbéciles des personnages pour s'en convaincre . Même lors des séquences muettes , Gotlib est invincible . Et ces distorsions anatomiques , ces découpages saugrenus , mazette ! on frôle au sacré !

Et ce qu'on oublie souvent , c'est la qualité littéraire de Gotlib ! Une plume incroyablement inspirée , bourrée de jeux de mots , de néologisme ,parfois incroyablement bavarde qui crée une relation de complicité étroite entre l'auteur et son lecteur . Gotlib mettait vraiment tout ce qu'il avait : entre les dessins et le texte , l'ensemble parait parfois surchargé tellement les informations sont nombreuses et la relecture passionnante .

La RAB ! Nom de Dieu ! On s'arrachait ça au collège . Aujourd'hui , la génération Facebook ne s’intéressera pas forcément à ce monument de la parodie glaciale et sophistiquée qui inspira pour le pire l'humour beauf de Canal Moins . Mais pour les néophytes , vous vous apprêtez à pénétrer dans une aventure unique de la bande dessinée !

Réédition quand même bien radine avec une préface bidon de Chabat mais sans aucun bonus , crayonnés ou notes ou photos de l'auteur . De ce côté c'est RAS !
22 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2011
Je lisais les bandes dessinées de Gotlib durant mon adolescence et je me tordais de rire, de plus la qualité des dessins étant magnifique c'était le pied ! J'ai acheté ce tome qui reprend les rubrique à brac en un volume par nostalgie et je le feuilette petit à petit. C'est toujours aussi bien !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2011
J'avais déjà tout lu pendant mon adolescence ; les livres ont été éparpillés, prêtés, perdus. J'ai retrouvé avec grand bonheur, trente ans après, un chef d'oeuvre de l'humour français, qui me fait rire autant qu'à l'époque. Merci M.GOTLIB, vous avez du génie dans ce domaine.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 23 octobre 2014
Faites donc un test autour de vous (Shuffle Master et Soul Sister*, réfractaires à la BD sont dispensés) en posant la question suivante : qui sont les plus grands auteurs de BD ?

Normalement, devraient être cités : Hergé, Jacobs, Uderzo, Franquin, Morris, Jijé, Hermann, Moebius, Bilal, Eisner, Kurtzman, Lee, Pratt, Caniff, Foster, Gibrat, Taniguchi, Delaby, Wolinski....

1er constat : vous comptez parmi vos proches, quelqu'un qui apprécie Wolinski. Il est temps d'agir, de le prendre par la main et lui faire comprendre que là, non, ce n'est plus possible. La prochaine étape ce sera qui ? Jacques Faizant ?

2ème constat : et Gotlib, alors ?

Ce n'est quand même pas parce qu'il est d'une modestie incroyable (être un fan hard-core de Brassens laisse des traces), qu'il faut oublier que ce type a quasiment tout inventé d'un style fait d'humour, de dérision et de toutes ces sortes de choses, décliné aujourd'hui à l'infini et avec plus ou moins de bonheur (de Desproges pour ce mélange de "gaieté mélancolique" aux Nuls pour l'aspect absurde).

Cette intégrale montre un Gotlib à peine sorti des "Dingodossiers" réalisés avec l'immense Goscinny, trouver petit à petit ce ton unique proche de l'humour potache de "Mad" et qui ne cessera d'évoluer.

Ce cheminement est d'ailleurs sensible dans ce recueil des 5 "taumes" des "Rubrique-à-Brac. Petit à petit, le jeune auteur travaillant pour Pilote, dans les contraintes et limites inhérentes aux publications destinées à la jeunesse, va prendre son envol en même temps qu'il participe à la création de " L'écho des savanes", puis de "Fluide Glacial", publications cultes pour nombre d'entre nous.

Dans ces "Rubrique-à-Brac", Gotlib reste encore sage, loin de sa période transgressive abordée avec "Rhâ-Gnagna" et "Rhââ-Lovely", mais il innove en permanence.

Sa maîtrise du récit (histoires absurdes et décalées, détournements de documentaires, interpellation du lecteur, gags récurrents - le célèbre Newton qui découvre les lois de l'attraction en recevant une pomme sur la tête, la coccinelle..) va l'amble avec son incroyable talent de dessinateur.

Car l'ahurissante maîtrise de Gotlib éclate à tous moments dans l'expressivité de ses personnages, leur formidable dynamisme et dans des cadrages magistraux et audacieux (comme ce kangourou dont la queue traverse une case pour atteindre son adversaire à la case suivante !).

Attention : tout n’apparaîtra pas drôle au lecteur du XXIème siècle et certaines planches peineront à arracher un sourire, notamment dans le "taume 1".
C'est normal.

Tout comme pour les films des Marx Brothers ou Laurel & Hardy, le langage novateur de Gotlib a été mâché et - plus ou moins bien - digéré par des générations entières qui ont recyclé ses trouvailles.
Ce qui était une première dans les années 70, est parfois devenu un article courant. C'est la rançon du succès et du génie, qu'être copié, dupliqué à l'infini, jusqu'à entrer dans la norme.

Il n'en reste pas moins que cette intégrale est indispensable si on veut comprendre comment cet homme a façonné l'esprit de tant de ses contemporains pour le meilleur et pour le rire. Mais il faut la déguster tranquillement pour ne pas qu'elle devienne indigeste.

Environ 480 pages.
Seul "bonus" : une préface (assez convenue) d'Alain Chabat, qui paye sa dette immense. C'est léger.
Le prix est conséquent, mais Noël approche, non ?

* rappelons toutefois à cette dernière, que Gotlib est le dessinateur de Gai-Luron qui fit les beaux jours de "Vaillant" devenu "Pif", le fleuron des éditions communistes.
1212 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2014
Bande déssiné de ma jeunesse et édition introuvable aujourd'hui

les gags sont à se plier de rire --> pour les connaisseurs acheté le les yeux fermé
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme beaucoup, j'ai découvert Gotlib dans mon adolescence et j'ai tout de suite été accro, moi qui lit peu de bandes dessinées, j'ai (re)trouvé là la quintessence de l'humour, le saint Graal de la blague qui vous marque pour des décennies par la justesse de son propos (les degrés de l'humour), même les blagues volontairement les plus "grasses" ne tombent jamais à plat. Sans oublier ce trait si particulier, à la fois réaliste et si particulier.

On prend un malin plaisir à dénicher les petits détails qui fourmillent (si j'osais, je dirais même qui coccinellent) dans toutes les cases ou presque.

Le seul problème de cette intégrale R.A.B. C'est que c'est un droque dure (mais parfaitement inoffensive) qui vous rend "gotlibophiles" dès les premières pages, voilà maintenant je vais me refaire tous les super-dupont, cinemastock et autres ! Je pensais m'en être sorti mais je sens que je replonge, rhaa lovely !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est bien la première fois que je commente un produit AVANT de l'acheter mais j'ai des excuses.
D'un j'ai déjà lu, relu et rerelu la RAB tant de fois que je suis pardonnée. De deux je l'ai commandée pour mon anniversaire donc on m'excusera les deux jours avant de l'avoir entre les mains.

Depuis des années que je guette internet dans l'espoir de trouver cette intégrale à un prix décent (mwahahahah genre!), imaginez ma surprise en lui tombant dessus dans un recoin du rayon de BD de cultura! Je n'en ai point cru mes mirettes!
A côté de moi des ados feuilletaient "les sisters", "les nombrils " ou je ne sais quoi. J'avais envie de leur asséner de grands coups de RAB sur la tête en criant "Vous voulez de la BD?? En voilà!!!" (Je n'ai au passage rien contre les ouvrages sus-nommés!)

Comment résumer cette oeuvre majeure? La RAB est un monument tant en BD qu'en littérature. Gotlib c'est à la fois un trait unique, détaillé, mobile, des personnages, des expressions, mais également une plume acérée à l'humour décapant, un humour qui fait mouche qu'il soit fin ou tout pourri - et assumé! (et sinon comment vas-tu yau de poêle?). Gotlib et la langue française en voilà une grande histoire d'humour. J'ai découvert la RAB à 12-13 ans et je me suis plongée avec bonheur dans ces textes ciselés et incisifs pour ne plus jamais les oublier. Gotlib a été pour moi depuis une grande source d'inspiration.

La RAB ce sont également des heures de lecture à inspecter les moindres détails d'une case pour trouver les détails qui tuent, la surprise dans le Kinder, la fève dans la galette (c'est de saison), bref vous voyez où je veux en venir.

Comment résister à la RAB? Impossible!!! Jetez-vous dedans les yeux fermés!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2014
Du second degré à chaque image
A lire pour se mettre de bonne humeur entre Desproges et un épisode des Monty Python ...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)