Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir
Comme son titre l’indique, cette BD, adaptation d’un roman d’Eugène Sue, évoque la vie d’un jeune africain, Atar Gull, fils d’un chef de tribu. Il va se faire capturer (dans des circonstances peu claires) et sera vendu comme esclave à un armateur nantais par le chef d’une autre tribu. La traversée de...
Publié il y a 13 mois par CB VAR

versus
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Racines
Prince noir, Atar Gull est emmené aux Antilles en esclavage. Il en conçoit une implacable envie de vengeance.

Cette adaptation en BD d'un livre d'Eugène Sue (que plus personne ne lit à la fois parce qu'il est démodé et pour d'autres raisons plus complexes, cf. ci-après) m'a laissé pantelant. Non pas à...
Publié le 4 février 2012 par Durand Sébastien


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir, 4 mars 2013
Par 
CB VAR "petit lecteur" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle (Broché)
Comme son titre l’indique, cette BD, adaptation d’un roman d’Eugène Sue, évoque la vie d’un jeune africain, Atar Gull, fils d’un chef de tribu. Il va se faire capturer (dans des circonstances peu claires) et sera vendu comme esclave à un armateur nantais par le chef d’une autre tribu. La traversée de l’Atlantique s’avèrera plus mouvementée que prévue.Finalement, arrivé à Port Royal, Atar Gull va être acheté par un planteur local de l’île relativement humain, Tom Will. Rapidement, il gagne la confiance de son maître. Mais un évènement dramatique va changer le cours des choses et transformer l’esclave modèle en une redoutable machine à vengeance. L’histoire se finira à Nantes “ bouclant la boucle ” du récit.
Outre le choix d’un point de vue “ original ” (à savoir celui de l’esclave), plusieurs éléments ont retenu mon attention :
De nombreux personnages secondaires bien croqués en quelques traits et répliques
L’absence de propos trop moralisateur (mise à part bien sûr, une critique de l’esclavagisme !)
Des dialogues pertinents et plusieurs scènes d’action qui rythment le récit

On peut peut-être regretter la part un peu trop importante de la traversée maritime par rapport à la vie dans la plantation proprement dite. Il y avait matière à faire 2 albums !
Fabien Nury, un scénariste particulièrement prolifique actuellement a choisi de travailler avec un dessinateur peu connu du grand public (et de moi en particulier) : Brüno. Le trait est un peu surprenant au départ mais il y a un travail sur les visages, sur les couleurs de fond qui ne laisse pas insensible.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Implacable, 6 novembre 2011
Par 
sholby (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle (Broché)
« - Mais alors... Pourquoi les hommes pleurent-ils ?
- Ils pleurent pour leur tenir compagnie. »

Nury et Brüno signent ici un « one shot », adapté du roman d'Eugène Sue impitoyable de noirceur. Mais plus que les mécaniques fatales de l'époque et de la vengeance qui mènent tous les personnages vers des morts le plus souvent violentes, c'est la complexité de leurs personnalités qui fait surtout le sel de ce roman graphique. Ici, si l'on me permet ce discutable jeu de mots pour une histoire d'esclavage, personne n'est tout noir où tout blanc, et même les personnages les plus cruels et sinistres recèlent une blessure ; tous vivent dans la conscience de leur époque, où l'esclavagisme, s'il est encore légal, commence à sentir le souffre.

Nury scinde son récit en trois unités de temps et de lieu, parfaitement cohérentes entre elles, en faisant monter tout du long la tension et la folie, à laquelle, en fin de compte, personne n'échappe. Brüno, de son côté, sert le scénario avec son style si particulier et sa maestria habituelle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un pur chef d'oeuvre, 15 décembre 2011
Par 
Superclash (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle (Broché)
Que dire, Nury est au sommet, le scénariste d'Il était une fois en France, prouve encore une fois avec cet album qu'il est de la race des plus grands, et qu'il n'a aujourd'hui que très peu d'équivalent. L'histoire de cet esclave prêt à tout pour se venger est dense, âpre, dure, mais totalement maitrisée. La vraie surprise, c'est Brüno dont le style graphique, très ligne claire se fond avec une grande maestria dans la noirceur de ce récit et le sert à merveille. Meilleur bouquin de l'année pour moi à égalité avec Quai d'Orsay.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Racines, 4 février 2012
Par 
Durand Sébastien (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle (Broché)
Prince noir, Atar Gull est emmené aux Antilles en esclavage. Il en conçoit une implacable envie de vengeance.

Cette adaptation en BD d'un livre d'Eugène Sue (que plus personne ne lit à la fois parce qu'il est démodé et pour d'autres raisons plus complexes, cf. ci-après) m'a laissé pantelant. Non pas à cause du style graphique, superbe de Brüno. Les dessins sont d'une grande puissance et redoutablement et efficaces. Pas non plus à cause du scénario de Nury qui se suit parfaitement, avec juste ce qu'il faut d'ellipses pour ne pas nous permettre de relâcher notre attention. Tout cela fonctionne bien.

Non, ce qui m'a gêné dans cet album - et au final, je n'ai pas de réponse claire - ce sont les "intentions". Si l'on ne lit plus Eugène Sue aujourd'hui, c'est parce qu'au-delà de l'aspect feuilletonesque de ses récits populaires (Le Juif Errant, Les Mystères de Paris), on ne saisit plus très bien où il veut en venir : condamne-t-il les exactions des bas-fonds, des villes comme de l'âme humaine ? Les approuve-t-il au contraire ? Ou se contente-t-il de les décrire sans avoir de point de vue dessus (et dans ce cas, n'est-ce pas une "faute" au regard moderne ?) ? Et c'est bien là le problème de cet Atar Gull. On voudrait avoir de l'empathie pour cet esclave qui se révolte car tous les blancs, esclavagistes durs ou "soft", sont méprisables. Mais les Noirs ne se comportent pas mieux ici, bande d'empoisonneurs, de lâches ou de massacreurs au choix (et parfois successivement). Du coup, cette plongée dans la noirceur humaine est étouffante et on ne peut s'attacher à cette histoire de vengeance comme à celle, par exemple, d'un Monte-Christo chez Dumas.

Que Sue ne l'ait pas fait en son temps peut sans doute s'expliquer. Mais il est plus difficile de comprendre que Nury se contente d'adapter en BD une histoire sans cherche à lui donner un point de vue plus contemporain. Car au final, l'humanité ne semble habitée que de "salauds". À moins que ce ne soit justement son point de vue...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 UNE BD TRES INTERESSANTE SUR LA REVOLTE D' UN ESCLAVE ET SA VENGEANCE, 8 octobre 2011
Par 
Kerbrat "le blog aubouquinmalin.eklablog.fr" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle (Broché)
C' est l' histoire d' ATAR GULL le fils d' un chef d' une tribu africaine qui fait prisonnier par une tribu rivale est emmené en esclavage en Jamaïque. Là il décide de se venger du planteur qui est devenu son maître bien qu' il fasse partie des libéraux.

C' est une excellente BD qui replace de façon réaliste dans le contexte historique l' esclavage. Elle nous montre de façon réaliste la traite triangulaire, les conflits entre tribus dont profite les esclavagistes. Elle nous montre aussi les enjeux maritimes qui en résultaient au vu des profits et des enjeux économiques. Les conflits politiques et économiques aussi dans les colonies dont les esclaves étaient les enjeux. Ma réticence concerne la fin de l' histoire j' imagine mal un fils de chef de tribu se contenter d' une vengeance individuelle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa51e4a98)

Ce produit

Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle
Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle de Brüno (Broché - 6 octobre 2011)
EUR 16,10
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit