undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

13
4,1 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Valérian, vu par... - tome 1 - L'armure du Jakolass (1)
Format: AlbumModifier
Prix:11,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 novembre 2011
Un album qui démontre encore , s' il était besoin , le très grand talent graphique et de scénariste d' Emmanuel Larcenet .
Yvan Boul aurait été fier de le lire , lui qui était par ailleurs un inconditionnel de Valérian ,...
Ce mêle à l' histoire une conclusion philosophique sur le sens de la vie qui est fort à propos .
A lire absolument .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 22 novembre 2011
Larcenet est devenu la garantie d'une certaine qualité, tant son style et ses idées ont explosé en quelques années, jusqu'à atteindre, notamment avec "Blast" ou "Le combat ordinaire", un niveau auquel on ne l'attendait pas forcément (il ne faut pas négliger non plus, l'aspect toujours valorisant du comique qui devient sérieux, dont il profite à juste titre).

Cette fois, il s'attaque aux mythiques aventures de Valérian auxquelles il rend un hommage respectueux mais personnel.

Tout y est : qualité du dessin (le style Larcenet devient impressionnant, désormais fixé en une sorte de Vuillemin mais tendance ligne propre), rythme et découpage sans faille, humour souvent jubilatoire (les visions éthyliques de salamandres ! les irrésistibles Shingouz), références intelligemment distillées, mise en couleurs formidable...

Et pourtant, assez curieusement, ce livre m'a un peu déçu. Sans jouer au Critixman, je trouve qu'il y a dans ce récit, un côté un peu vain avec trop de degrés. L'histoire est au fond conforme à ce qu'on attendait a minima de Larcenet, c'est à dire une bonne dose d'absurde, tout en sachant qu'il peut faire beaucoup mieux.

Il maîtrise, il est grand, mais il surprend peu. Du coup, je me dis qu'avec un Ferri ou un Trondheim au scénario, peut être que...

On ne le saura jamais.

En attendant, je retourne lire « Les Cosmonautes du futur, tome 1» du petit Manu...

PS : en fait j'essaie d'être objectif, mais au fond, je me demande si je ne suis pas amer parce que Manu n'a pas très bien dessiné Laureline. A quoi ça tient...
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juin 2012
Un coup d'oeil à la couverture pourrait laisser sceptique : on y voit, sur fond bleu, une espèce de petit beauf en pyjama, clope au bec, affublé d'une cape miteuse, agiter deux fémurs à tête de canard face à une espèce d'homme-crocodile plongé dans l'obscurité.
Du Valérian, ça, vous voulez rire ?
Et pourtant... Ou plutôt : et justement !
Car pour rire, on rit, on se poile et on se bidonne !
Le Valérian original n'est certes pas dépourvu d'humour, mais là, on est vraiment servi.

Alors, et le dessin, dans tout ça ? Pas mal, pas mal du tout !
Evidemment, le style est différent : dessin souvent peu détaillé ou cadre peu rempli (comme sur la couverture, pas très réussie), avec des personnages un peu caricaturaux (sa Laureline n'est pas très sexy), mais avec de très belles couleurs, très dynamique, expressif,
Il y a chez Manu Larcenet une symbiose parfaite entre le dessin et le scénario (normal, puisqu'il fait les deux). J'ai été complètement pris dans sa BD, le dessin venait parfaitement appuyer les dialogues, vraiment génial !

Et le scénario, c'est décidément du très bon, et il réserve une double surprise aux amateurs de Valérian (comme moi). J'oserais même dire que le niveau de ce Valérian est supérieur à bien des volumes de Mézières et Christin (désolé les gars, je vous adore, mais...).

Bref, achetez sans aucune hésitation ! Et si vous n'aimez pas la SF, pas grave, vous aimerez cette BD sans nul doute !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les personnages de la célèbre série de Valérian et Laureline agents
spatio-temporels ont été ouverts à d'autres auteurs pour donner leur
version personnelle de l'histoire et redonnera un air nouveau et de
l'oxygène à cette série, à son thème et à ses personnages.

Manu Larcenet est un successeur improbable de Christin & Mézières: il
n'a pas le même style d'humour, et un style de dessin radicalement
différent. Pourtant, il s'en sort bien, il s'adapte, il invente, et il
nous pond un bon album, comme d'habitude, et malgré l'obstacle que
représente cette figure imposée dans un style qui lui est étranger.

Le début et la fin sont un clin d'oeil à du "pur Larcenet", tandis que
le milieu de l'histoire bascule dans une histoire assez bien vue, une
bonne histoire de Valérian et Laureline, digne successeuse des bons
albums de cette série quoiqu'un peu plus décalée et loufoque par
rapport aux autres.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Au tour de Valerian, la BD de Christin et Mézières de faire son entrée dans me monde du « Fandom » (le « vu par »).

C'est Manu Larcenet qui s'est emparé du destin du plus fameux des agents spatiotemporels pour une aventure au scénario particulièrement réussi autour du « télé-internement » (l'emprisonnement dans le corps d'un autre). On retrouve ici les grands personnages de la série : Monsieur Albert, Laureline, les Shingouz, les Jakolass...

Il ne s'agit pas d'une parodie, mais d'une interprétation très réussie, une continuation-hommage dans l'esprit des déjà longues aventures de Valérian. Le résultat est époustouflant. Une véritable réussite pour les fans de la série originale.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jusqu'à présent, hormis l'excellent travail d'Emile Bravo pour Spirou, la reprise de personnages iconiques de la BD Franco-belge par d'autres artistes n'a engendré que des déceptions : célébrons donc le mini-coup de maître de Larcenet, qui confronte sans complexes son univers (le café de chez Francisque, la médiocrité moderne, diluée dans une tendresse désespérée qui rachète toutes les bassesses humaines) avec celui de Valérian (foisonnement de races dans un melting pot délirant). Le résultat est un vrai album de "Valérian", pas si loin que cela des meilleurs de l'époque de l'âge d'or, et en même temps, une histoire 100% politico-sociale à la Larcenet (illusions et désillusions, mais sans aucun cynisme, découverte du potentiel de ceux qui n'ont plus rien, etc.). Si "L'armure du Jakolass" est un simple divertissement sympathique - esthétiquement remarquable, il faut le souligner -, c'est aussi un exemple étonnant de synthèse de deux styles a priori incompatibles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mai 2012
Excellent Manu Larcenet ! ce petit chef d'oeuvre réunit tout ce qui fait l'univers de Christin et Mézières : une imagination débridée, des extraterrestres à foison, et surtout un humour omniprésent (pauvres grincheux qui n'ont jamais ri en lisant Valérian !). La mise en couleur est absolument somptueuse, et Laureline n'est pas si mal que ça... Merci et vivement la suite, si possible.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 avril 2015
Comme tous les fans , je regrette la fin des aventures de Valerian et de la mignonne Laureline; il n'est évidemment pas facile de rester dans une suite de qualité..... On le voit aussi dans les albums voulant illustrer les bouquins de Stefan Wul. Finalement mieux vaut s'abstenir.
Jusqu'ici je ne'ai vu que les XIII Mystery qui ont réussi à échapper à ce traquenard. En tous cas l'Armure de Jakolass , c'est laid et illisible! A la poubelle!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 janvier 2012
...et une tres bonne surprise entre un auteur et un univers a priori incompatibles.
J'etais et je reste un fan des annees d'or de Valerian et Laureline, et j'ai retrouve cet elan et cet humour avec cet album....qui reste toutefois vraiment fidele au monde de Manu Larcenet.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 janvier 2012
Un Valérian au pôle emploi, possesseur d'un CAP soudure? Oui, cela existe - et il est aussi poétique, aussi vrai, que l'original! L'humour de Larcenet est savoureux, la combinaison un grand succès. A savourer!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Valérian - tome 22 - Souvenirs de Futurs
Valérian - tome 22 - Souvenirs de Futurs de Pierre Christin (Relié - 19 septembre 2013)
EUR 11,99

Valérian - tome 21 - L'ouvre temps
Valérian - tome 21 - L'ouvre temps de Jean-Claude Mézières (Album - 21 janvier 2010)
EUR 11,99