undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles55
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 janvier 2012
Que faire quand on n'a pas le temps de lire toutes les œuvres des grands philosophe ? Et à supposer que nous en ayons le temps, aurions nous assez d'intelligence et/ou de bagage culturel pour en saisir leur propos, leur fond et leur portée ?

Heureusement, pour les pauvres ignares pressés (mais néanmoins curieux) qui, comme moi, ont passé l'âge de la classe de terminale et qui n'ont pas envie de retourner à l'école, il existe une solution littéraire. Cette solution s'appelle parfois « Introduction à la philosophie », « Gradus philosophique » ou, dans le cas présent, « Planète des sages ». Vous l'aurez compris, il s'agit de faire confiance à des personnes qui ont lu les philosophes et qui tentent de nous en apporter la substantifique moelle.

Bien entendu, s'en remettre exclusivement à ce genre d'ouvrages, c'est risquer de laisser trop de champ à l'interprétation qu'en font leurs auteurs. C'est pourquoi il faut aussi, autant que faire se peut, lire « à la source ». A l'inverse, lire les « intros à la philo » sont autant d'opportunités de s'ouvrir à des idées ou à des courants de pensée qui ne nous auraient peut être pas atteints autrement, ou dont nous aurions une opinion tronquée. C'est exactement pour cela que j'aime lire ce genre de livres, même si je leur reproche d'être trop souvent écrits pour des lecteurs qui auraient déjà tout lu et assimilé, ou à l'inverse d'être destinés à des débiles profonds.

Située quelque part entre ces deux extrêmes, la planète des sages est une idée originale qui tente de concilier la BD et la philo pour nous présenter les grands philosophes et leurs idées. Chaque philosophe est présenté sur deux pages : une planche de BD à gauche (par Jul) et une page de texte à droite (par Charles Pépin). Je passe sur le fait que je n'ai pas du tout été sensible à la partie BD de ce livre et que le choix des philosophes m'a semblé un peu lacunaire (peut-être y aura t'il d'autres volumes, comme le laisse supposer le titre). Je passe aussi sur le fait que les philosophes choisis sont présentés de façon aléatoire et que le livre ne comporte pas de préface ; attaquer d'emblée par Descartes sans outre mesure, c'est un peu surprenant, surtout quand on sait que Platon arrive 100 pages plus tard. Bref, je passe sur tout cela et sur beaucoup d'autres détails perfectibles pour dire brièvement tout le bien que j'ai pensé du boulot de Charles Pépin dans ce livre.

Quelle prouesse de rendre en une page pour chaque philosophe tant de matière et tant de complexité ! (En même temps, quand on s'appelle Pépin, faire court est une sorte de commandement). Et je n'ai pas de mots pour louer le fait que Charles Pépin ne porte quasiment jamais de jugement de valeur sur tel ou tel philosophe ou courant de pensée, à l'inverse de ce que l'on observe dans trop d'ouvrages qui se veulent objectifs. En d'autres termes, les philosophes et leurs idées nous sont ici restitués « dans le jus » de l'époque et non, dans le contexte des années 2011/2012. Tout ceci n'excluant pas des touches d'humour qui, elles, sont bien contemporaines.
A chaque page, Charles Pépin fait mouche : on enrage de ne pas en savoir plus' On veut du rab' ! L'auteur a donc gagné le réel pari de ce livre (qui n'était pas de concilier BD et philo) : il a semé la graine de la curiosité en nous, celle qui va nous permettre d'aller vers tel ou tel auteur pour tenter de découvrir ses pensées.

En refermant un livre de philosophie, je suis toujours étonné de constater que tous nos problèmes plus ou moins métaphysiques quotidiens ont déjà été débattus et rebattus il y a des centaines, voire des milliers d'années et que ces débats sont presque toujours parfaitement transposables dans notre époque. Avec la planète des sages, ce sentiment n'a jamais été aussi présent.

Si la philosophie vous intéresse mais que vous ne savez pas très bien par ou commencer, ou bien si vous souhaitez en savoir un minimum avant d'attaquer un philosophe dans le vif du sujet, alors « la planète des sages » pourrait bien éclairer votre lanterne en vous donnant les grandes clés pour (re)mettre un pied dans la philo' et cette fois-ci par plaisir !

(Si la présentation des philosophes et des courants de pensées avait suivi un fil chronologique, et si les dessins m'avaient fait rire, j'aurai mis 5 étoiles.)

PS : si quelqu'un a trouvé une explication au choix de l'ordre de présentation des philosophes, ça m'intéresse !
0Commentaire42 sur 44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est un cadeau sympa à faire, un livre qui reprend de nombreux concepts philosophiques pour en donner un aperçu vivant et simplifié. Entre BD et ouvrage de vulgarisation c'est une idée originale pour faire connaissance avec de grands philosophes et leurs idées, se familiariser avec le langage philosophique. Ce peut être une façon possible de bien commencer avec une matière enseignée quelques mois seulement en Terminale.

La mise en page est très simple : sur une page la présentation, par Charles Pépin, du philosophe et de ses idées (aperçu succinct mais essentiel), sur l'autre une BD miniature réalisée par Jul, pour illustrer le tout.
L'ordre de présentation des philosophes ne semble pas obéir à une logique particulière, ni alphabétique ni chronologique. Le choix des philosophes non plus : allemands, français ou grecs pour la plupart, quelquefois autrichiens, chinois, écossais, néerlandais, indiens, danois... Tous, philosophes et/ou mathématiciens, théologiens, penseurs, écrivains, sages, alchimistes, astronomes...
C'est Descartes qui ouvre le bal, Sartre qui clôt le livre.
Ce n'est pas fastidieux à lire, au contraire, les textes sont écrits avec beaucoup de clarté et d'humour.
review image review image review image review image
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2012
ouvrage agréable à lire, plein d'humour et d'anecdotes historiques, l'association BD et textes facilite la lecture et la rend moins rébarbative. plus distrayant qu'intellectuel.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
À la découverte de cet ouvrage, le lecteur se prend à rêver du volume qui lui permettra d'assimiler toute la pensée philosophique mondiale en une centaine de pages, dont la moitié de bandes dessinées. Évidemment la réalité est différente et beaucoup plus enrichissante. En 120 pages, Jules & Charles Pépin présentent 58 philosophes et 2 institutions (le Collège de France et l'École Normale Supérieure, spécialité philosophie).

Chaque entrée se présente de la même manière : page de gauche un gag en 4 à 10 cases par Jul, page de droite un texte sur le philosophe choisi. Sont ainsi passé en revue Descartes, Montaigne, Nietzsche, Heidegger, Héraclite, Toqueville, Sade, Newton, Freud, Zhuangzi et bien d'autres. Bien sûr le choix de l'auteur est subjectif et orienté ; il ne s'agit pas d'un recensement exhaustif de tous les penseurs philosophiques et les courants de pensée afférents. Effectivement le désordre de présentation (ni par ordre chronologique, ni par grand courant de pensée) déconcerte le lecteur.

Jul réalise donc un gag en une planche pour chacune des 60 entrées. un portrait recadré en médaillon du philosophe est repris en en-tête de la page de texte. La capacité de Jul à effectuer un portrait exagéré et ressemblant de chaque individu relève du surnaturel. Il semble saisir l'essence de l'apparence de chaque personnalité pour la traduire en un assemblage disharmonieux plus vrai que nature. Voici un caricaturiste qui ne s'arrête pas à l'apparence, qui sait distinguer la structure des visages pour les retranscrire, un exercice quasi philosophique. Je reconnais ne pas avoir été très sensible aux gags dont je n'ai pas su saisir l'apport ou l'interactivité avec le texte.

Sur la page de texte, Charles Pépin resitue en un court texte (entre 2 et 5 lignes) le philosophe. Par exemple pour DERRIDA : "Philosophe français (1930 - 2004), inventeur de la déconstruction, auteur notamment de l'Écriture et de De l'hospitalité". Dans un long paragraphe (entre 20 et 30 lignes), Pépin expose ensuite un point de vue sur l'aeuvre et sur l'apport de ce philosophe à la philosophie. À l'évidence il ne s'agit pas d'une analyse en profondeur de la pensée de chacun. Il ne faut pas espérer comprendre le concept de l'éternel retour de Nietzsche en un paragraphe. Toutefois à la lecture, on ne peut qu'être impressionné par l'esprit de synthèse et la clarté de chaque exposé. Pépin a trié les informations et orienté chaque texte pour construire une présentation concise et dense mettant en évidence l'originalité de la pensée du philosophe, sans la réduire à un point de vue unique.

Au fur et à mesure de la lecture, le lecteur peut ressentir l'impression de catalogue. Pour ma part, j'ai préféré fragmenter cette lecture sur plusieurs jours pour éviter cet effet. Cela donne également le temps d'assimiler chaque présentation et de revenir sur l'une ou l'autre en fonction des échos ou des réflexions qu'elle a suscités. Au bout de quelques pages, l'absence d'ordre discernable permet d'éviter au lecteur d'imposer une hiérarchie sur les idées proposées. En arrivant à la page dédiée à Héraclite, il devient évident que ce penseur occupe une place particulière pour Pépin. Sa maxime "on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve" semble avoir imposé cette absence de hiérarchisation pour laisser le lecteur libre de la valeur qu'il attribue.

Il faut avoir déjà une appétence pour la chose philosophique avant de se lancer dans cette lecture (l'année de philosophie de Terminale suffit comme introduction). En fonction de votre culture, un plus ou moins grand nombre de ces philosophes vous seront déjà connu, mais peut être pas sous cet angle là. Évidemment le choix des philosophes figurant dans ce tome constitue déjà une prise de position (pas les meilleurs, mais les plus significatifs peut être). Ce choix traduit également une ouverture d'esprit certaine : le Marquis de Sade, Freud et Newton ne venant pas tout de suite à l'esprit parmi les plus grands philosophes. La modernité des discours est frappante. Le commentaire pour Alexis de Tocqueville met en avant le fait qu'il ait su discerner qu'un progrès de l'humanité peut s'accompagner d'une régression de l'individu, ainsi que la démocratie engendre une confusion entre égalité politique et égalité sociale.

Cet ouvrage hybride (mi BD, mi texte) propose de découvrir une soixantaine de philosophes choisis parmi les autres, de les situer dans leur siècle, de découvrir l'originalité de leur pensée. Le résultat était couru d'avance : le lecteur a envie d'en savoir plus sur l'un ou l'autre. Il s'agit donc d'un excellent outil de transmission de soif de savoir sur un sujet pourtant difficile à aborder.
22 commentaires10 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2011
une encyclopedie philosophique: rien ne parait plus serieux.;sauf quand Pepin et Jul s'y collent!
Le texte et la bande dessinée se répondent, et ces deux la (normaliens défroqués) s'entendent comme larrons en foire. La pensée des philosophes évoquée est expliquée de façon originale et incisive, et le dessinateur, Jul,a le coup de crayon rageur et les "bulles" d'un grand de la BD.
A lire par les jeunes lycéens qui trouvent la philo austère, comme par les amateurs de textes philosophiques, qui y reconnaitront la justesse des idées dégagées..sans compter le amateurs de BD
qui se régaleront des planches en découvrant la philo.J'ai souvent ri en lisant ce livre, et l'ai apprécié d'un bout à l'autre.
Bravo!
0Commentaire67 sur 76 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2012
le mélange des genres -BD et philisophie- est excellent. Ouvrage destiné aux lecteurs pratiquant l'humour et la dérision mais selon test sur plusieurs générations fait en repas de NOEL certaines références de JUL à quelques grands esprits n'ont pas été comprises par les 20/30 ans. D'où nécessité absolue de faire consommer ce livre sans modération.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2013
Savoureux livre , moitié bd , moitié texte nous donnant un aperçu structuré sur l'amour de la sagesse ou
comment intéresser le plus grand nombre à un sujet qui peut paraître aride
à mettre dans toutes les mains comme Tintin , de 7 à77 ans
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2012
Enfin, un ouvrage qui permet de découvrir philosophes et philosophie sans se prendre au sérieux. Mais ne vous y fiez pas, cette BD est finalement très sérieuse ; elle mérite d'être découverte.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
Les dessins sont accrocheurs ; les commentaires sont parfaitement justes. De plus, le choix des philosophes n'est pas trop classique ni scolaire. Les personnes à qui nous avons offert ce livre ont été intéressées.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2011
drôle, actuel, décalé. On peut réfléchir et se cultiver en s'amusant avec 2 regards croisés, celui du philosophe qui nous donne les grands concepts de nos penseurs et celui de l'humoriste, dessinateur de BD, qui les assaisonne au goût du jour.
0Commentaire10 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus