undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
3,7 sur 5 étoiles
L'idée qui tue ! : Politique, business, culture... Les secrets des idées qui durent
Format: BrochéModifier
Prix:18,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 avril 2010
Comment ne pas prendre plaisir à parcourir ce petit ouvrage? Il est frais, il informe, il inspire. Bordas n'est pas Michel (Philippe Michel, LE Michel de "c'est quoi l'idée?", ancien publicitaire, publicitaire disparu, ancien maître à penser de JM Dru, patron de Bordas chez TBWA).
Celui qui croit acheter la recette des idées en achetant ce livre (ou un autre) se trompe. Il n'y a pas de recette. Il n'y a que la lecture et l'expérience. Frotter son cerveau à celui des autres (comme celui de Bordas) voilà le secret. Bordas ne le dit pas mais le fait comprendre: une bonne idée donne plein d'idées. Voilà non pas son secret mais son signe de reconnaissance. Merci Bordas donc!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 février 2011
Nicolas Bordas utilise à travers son oeuvre, un schéma : de la naissance à la diffusion d'une idée qui fonctionne("killer idea"). Sous la forme de 10 grands principes, il explique comment une idée bien élaborée(contexte, porte-parole, diffusion, la subversion...) peut réussir là où certaines échouent...Beaucoup d'exemples mais à mon goût beaucoup de répétitions et dommage qu'il n'ait pas fourni quelques études de comportement des consommateurs pour boucler la boucle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 février 2015
Ce livre n'est pas une recette magique, mais plutôt une histoire qui parcourt les stratégies créatives mises en oeuvre dans différents contexte. Nicolas Bordas prend des exemples de son environnement (agence de communication TBWA) mais sait en tirer l'essence pour proposer un décryptage des idées qui ont fait mouche.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 novembre 2009
Le sujet de « l'idée qui tue » est bien plus large que son titre ne le laisse supposer.
Dit brutalement, ce livre s'adresse à tous ceux qui réfléchissent, qui ont des idées, des convictions, des points de vue à défendre, à partager, à enrichir.
Enseignants, étudiants, chercheurs, ingénieurs, techniciens, décideurs, journalistes, leaders d'opinion, politiques, syndicalistes, simples citoyens et bien sûr spécialistes de la communication et du marketing.
Tous ont intérêt à mieux comprendre pourquoi, comment une idée prospère, rayonne, fait des émules tandis qu'une autre (qui pourtant ne lui rend rien en pertinence) va végéter, s'enliser et finalement crever.
Nicolas Bordas analyse ici - avec « une précision qui tue » et une certaine jubilation communicative - les mécanismes, les forces sous-jacentes qui font le succès ou l'échec des croyances et des idées.
Ce livre éclectique s'intéresse aussi bien aux religions (la description de la plateforme de communication du christianisme est particulièrement éclairante), qu'aux idées politiques (du succès de Marx, à la « com » de Sarkozy !) et bien sûr à toutes les idées des marques, des entreprises qui finissent par façonner notre quotidien.
Le constat est sans appel : ce n'est pas uniquement la pertinence d'une idée qui lui assure son rayonnement et son succès mais bien davantage la façon dont nous l'inscrivons dans son contexte, nous l'exprimons, la radicalisons, la fortifions par des preuves, des symboles, la mettons en scène, lui trouvons le meilleur porte parole ....
Constat accablant ? Réjouissant ? Autant être lucide et devenir le metteur en scène de nos idées, nos convictions pour leur donner toutes leurs chances !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 janvier 2011
Si vous voulez savoir le secret des idées, des histoires, avec des exemples concrets ...
Très facile à lire, précis, efficace. Excellent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comment marchent les idées qui marchent ? Qu'est-ce qui différencie une bonne idée d'une ' idée qui tue ' ? Cet ouvrage nous éclaire sur les conditions du succès des idées (moment, formulation, outils de lancement'). Pour cela, Nicolas Bordas propose de lutter contre les préjugés (42), maîtriser le contexte de l'idée (30) en vue de 'changer la perception de l'environnement' (44) en digne héritier des approches de J-F Variot (jamais cité) et de détruire les idées concurrentes (46), tout en mettant chacun en position de co-producteur de l'idée (50) afin de faire adhérer les cibles (52) et, ultime étape, de transformer les idées en mèmes (oui, là, il faut savoir ce que c'est ! Dans le même genre, et pour ne pas achopper sur les répétitions, maîtrisez le terme noosphère !).
Ca, c'est une idée (publicitaire)

Mais le titre est inductif. Le sous-titre aussi.

Car L'idée qui tue ! de Nicolas Bordas porte essentiellement sur l'idée publicitaire, l'idée de communication (soyons encore mesquins, cf. 39, 43, 48, 55, 72, 83, 91sq, 104, 110') et s'appuie logiquement sur la dissonance cognitive (25, 46). Dans ce contexte, 'comment saint Paul a-t-il marketé ' le christianisme ?' mis en avant en der de couv est noyé sous des tonnes d'exemples de marques, de process publicitaires (le 'what if' francisé, 42, mais surtout la disruption), de 'marque personne', de concepts séguéliens (cf. les stars, 61), et émaillé de citations de Philippe Michel.

Ce n'est pas déplaisant, mais ces références peinent à créer une posture personnelle qui souvent semble forcer le trait et pêcher par un long développement sur l'histoire de la communication inter-individuelle (7-17) et la surcapacité à diffuser des idées, mais aussi par de nombreuses répétitions : 'tout excès appelle son contraire', 'une idée se substitue à une autre' (45 / 53), des développements hors-sujet sur l'insight (103) et les médias (121 sq.)' une fois que l'on a compris que les médias sont une 'rampe de lancement' aux idées (et vu que cela nous a été dit et redit').

Nous avons aussi noté d'étonnantes assimilations entre idée et mode de pensée (22), entre concept et conception (23), entre temps et effet de source (24), entre idée elle-même et son impact (73) et une conduite avérée en regardant la route des idées dans le rétroviseur. Pourtant, une prospective sur les idées du futur aurait été séduisante, surtout après 'un Président n'aurait-il pas mieux incarné l'Europe qu'une commission méconnue et impopulaire ?' (65).

L'idée qui tue ! manque de 'propulseurs auxiliaires' (clin d'oeil à la métaphore, 81) et peut-être d'un vrai plan mais on retiendra les opérationnels '10 commandements des idées' (148 sq.) et l'on appréciera la bibliographie, le double index et les titres accrocheurs d'une lecture facile (d'un livre taillé pour un zapping dans les transports).

Serge-Henri Saint-Michel
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

La publicité autrement
La publicité autrement de Jean-Marie Dru (Broché - 8 février 2007)
EUR 17,75

Publicité et Société
Publicité et Société de Bernard Cathelat (Poche - 31 août 2001)
EUR 9,15