undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:28,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 octobre 2005
Ce volume du journal est peut-être le plus beau que Camus ait écrit. L'amour l'inspire, même quand il n'est pas correspondu ; l'auteur est d'abord amoureux d'un jeune tête à claques qui ne lui arrive pas à la cheville (et qui plus est au comportement des plus inélégants). Mais l'histoire vue par Camus se lit comme un vrai roman et l'auteur conquiert le lecteur par une analyse des sentiments et un style digne des auteurs du XVIIIe siècle. L'autre histoire d'amour est la grande histoire d'amour actuelle de Camus et on le redécouvre transfiguré dans la sérénité et la pudeur attentionnée.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sentimentalement éprouvé en 1999, Renaud Camus nous livre un volume de journal d'une grande sensibilité, et probablement une excellente porte d'entrée pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas encore son oeuvre de diariste. Lecture hautement recommandée.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De tome en tome, on (re)découvre chacune des innombrables nuances de ce prolifique écrivain qu'est Renaud Camus. Ce journal 1999 est celui qui termine les années sentimentalement noires, esseulées, minitéliennes ; celui qui clôt un siècle et donne raison à notre homme et lie, ô combien merveilleusement, la littérature et le monde (cf. P.A. du même auteur...). On voit devant soi se dérouler les filets amoureux. On comprend le besoin d'être aimé (« ...la seule idée à laquelle nous ne pouvons pas nous faire, c'est que l'autre ne nous aime pas. Dans notre esprit, l'autre ne nous aime pas encore. Ou plutôt il nous aime déjà, mais il ne sait voir en lui son amour pour nous. L'idée que nous ne sommes pas aimés du tout est parfaitement inhabitable. Personne ne peut s'en accommoder. »). On maugrée à la vision de l'amoureux, toujours prêt à ne pas voir pour continuer le rêve. Et puis, on finit par comprendre qu'il fallait sans doute cet état amoureux et languissant pour que Renaud Camus puisse accueillir celui qui le rendra au bonheur perdu (et peut-être jamais vraiment trouvé jusque là).

Si ce tome contient par ailleurs les saillies et remarques habituelles, on gardera cependant d'abord de ces pages le goût de la félicité, la pente vers une conjugalité sereine : « Connaissance par les doigts, connaissance par les lèvres, connaissance par le pas, par l'air fendu, par le bruit d'une phrase dont le sens est perdu. »
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2015
C'est beaucoup plus qu'un journal de banalités comme le disent ses détracteurs, qui n'ont d'ailleurs sans doute jamais pris le temps de le lire. Assurément il y a de la réflexion, de la profondeur, de la culture et un vrai bon sens émanant de cet écrivain érudit, jugé sulfureux par les médias auxquels il a le tort de ne faire aucune cour.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2015
Une très bonne transaction. Une grande efficacité et un excellent service.
(Je ne sais qu'ajouter mais je suis contraint d'ouvrir une parenthèse pour que le commentaire contienne le nombre de mot requis.)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)