Commentaires en ligne 


51 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (36)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Utile.
Un livre fort utile et courageux, quoi qu'on en dise. A mettre entre toutes les mains. Seul bémol : si la description de la situation et des mécanismes me semblent justes et minutieux, j'aurais aimé qu'on en interroge davantage les causes.
Publié il y a 1 mois par CRX

versus
84 internautes sur 94 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Journalisme impartial ?
En ces temps de lynchage politico-médiatique de Dieudonné, il serait tellement dommage de ne pas hurler avec les loups dans le secret espoir de vendre des pallettes entières de bouquins. Sous couvert d'enquête mélant joyeusement théorie complotiste, militants d’extrême droite, négationnistes, anciens militants...
Publié il y a 7 mois par crew.koos


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

84 internautes sur 94 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Journalisme impartial ?, 15 janvier 2014
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
En ces temps de lynchage politico-médiatique de Dieudonné, il serait tellement dommage de ne pas hurler avec les loups dans le secret espoir de vendre des pallettes entières de bouquins. Sous couvert d'enquête mélant joyeusement théorie complotiste, militants d’extrême droite, négationnistes, anciens militants d’extrême gauche, obnubilés par le combat anti-Israël, islamistes salafistes et jeunes de banlieues, Frédéric Haziza dresse sa vision du portrait croisé de Dieudonné, l’essayiste Alain Soral et le leader du groupe Jeunesses nationalistes révolutionnaire, Serge Ayoub dit Batskin.

Soral se voit ainsi taxé d'extrême droitiste alors que ce dernier s'en est déja défendu dans un précédant livre ( "ça m’agace d’être rangé à l’extrême droite, qualificatif qui désigne pour moi les néoconservateurs, les impérialistes américano-sionistes et le pouvoir bancaire international", entretien avec Naulleau). Histoire de faire encore monter la sauce sensationnaliste, Haziza (journaliste à l'impartialité et à l'indépendance au dela de tous soupçons...) méle à sa démonstration mariage pour tous, "tentative de déstabilisation de l’État" en direction de généraux français, Syrie, j'en passe et des plus farfelus.

Certes, le journaliste de La Chaîne parlementaire raconte également les insultes et menaces dont il est victime depuis qu’il a refusé de recevoir Alain Soral dans son émission en novembre 2012, mais est ce une raison ppour pondre ce genre de livre baclé, à la démonstration plutôt hasardeuse et qualifier la résistance légitime de nombreux citoyens face à la bien pensance institué de "nébuleuse «rouge brune » " ?

Evidemment, le bon sens voudrait surtout qu'en ces temps de crise généralisée les "journalistes" se penche plutôt sur la dénonciation des vrais problêmes quotidiens de nos compatriotes plutôt qu'alimenter de stériles polémiques auto-destructrices et des vengeances personnelles, mais, de vrais journalistes, en existe-t-il encore ?

CREW.KOOS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


125 internautes sur 144 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Vite écrit et sentiment de Déjà lu, 18 janvier 2014
Par 
D. Cohen - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
On a le sentiment d'avoir déjà lu ce genre de choses mille fois. Pas grand chose de nouveau dans cet ouvrage qui sent le coup éditorial vite écrit pour surfer sur l'affaire Dieudonné et dénoncer une fois de plus la fachosphère sans vraiment essayer d'en comprendre les ressorts, les moteurs.

La véritable question des raisons du succès des Dieudonné, Soral and Co est soigneusement évitée. C'est plus facile de pratiquer l'anathème que de s'essayer à l'analyse que l'on peut attendre d'un journaliste.Mais peut-être qu'en raison des polémiques ayant opposé MM. Haziza et Soral, l'auteur n'est pas le mieux placé pour en parler avec recul. C'est une circonstance atténuante que l'on peut comprendre, ça ne suffit pas à en faire un bon livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Juge, jury mais pas bourreau, 5 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
"Frédéric Haziza est journaliste politique à La Chaîne parlementaire, à Radio J et collabore au Canard enchaîné."

Tout est dit... ce livre est une blague qui se lit en une journée ( pause café inclus) . Frédéric Haziza semble hurler " regardez moi" avec un livre à base de copié collé d’articles trouvé sur Google mais il n'a pas la carrure pour boxer dans la même catégorie que ceux qu'ils essayent de diaboliser..

Ruquier, Fogiel, Ardisson vont adorer pas moi car l'ouvrage manque de partialité
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


75 internautes sur 87 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pas une enquete, 24 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
Ce livre se lit très vite et je n’ai rien appris. Je suppose qu’il a été écrit en quelques semaines dans le courant du mois de Décembre puisqu’il fait souvent référence à des interviews et des vidéos du mois de Novembre 2013.

Sur le fond, le livre reprend des faits et anecdotes largement publiés dans la grande presse : la première rencontre Dieudonné-Le Pen en 2006, Le Pen parrain d’une fille de Dieudonné, le dérapage de Soral sur Complément d’Enquête en 2004, la liste antisioniste de Dieudonné-Soral aux élections européennes de 2009 et son financement, la visite de Dieudonné en Iran et son président Ahmadinejad en 2009, la dissolution du mouvement de Serge Ayoub suite à la mort de Clément Meyric, l’amitié Frédéric Chatillon-Marine Le Pen…

Quelques petites et grosses approximations qui auraient pu être évitées avec une investigation sérieuse :

A propos des vidéos de Soral, je lis page 57 : « il apparaît souvent sur le net, dans une salle de sport ou sur un ring, torse nu, en short et gants de boxe, distribuant coups de pied, coups de poing et s'entraînant à la corde à sauter. »
Je doute que Soral apparaisse « souvent…torse nu, en short et gants de boxe » sur ses vidéos, j’ai cherché sur youtube, dailymotion, pas trouvé…

L’auteur récidive dans l’approximation page 124 : « Le 26 décembre 2008, lors de la dernière représentation de son spectacle j'ai fait l'con, Dieudonné décerne le prix de << l'infréquentabilité et de l’insolence >> au négationniste Robert Faurisson. Un spectacle que la vieille extrême droite lepéniste ne voulait surtout pas rater. Ce jour-là, Jean-Marie Le Pen et un certain nombre de dirigeants du Front national sont dans la salle et applaudissent grassement leur ami et complice M'bala M'bala ».

Une simple vérification sur internet aurait permis à l’auteur d’apprendre que Le Pen n’était pas dans la salle à applaudir grassement mais un spectateur «…discret parce que je n’étais pas dans la salle, j’étais au promenoir».
[...]

Bref, ça ressemble plus à un copier-coller de fiches wikipedia et d’articles de presse qu’à une analyse approfondie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


33 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 consternant, 4 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
Je ne sais même par où commence si ce n'est l'énervement d'avoir acheté un "livre" pareil. On entend le bruit des bottes dans la rue, le fascisme est de retour! Il faudra songer à changer de disque, je ne suis pas sûr que ce discours touche des gens au de la de la section ras le front de science po...
Ce genre de "journalisme" est la raison pour laquelle la presse écrite et télé meurt un peu plus jour après jour.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


53 internautes sur 62 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Ou comment être juge et parti, 8 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
Monsieur Haziza le journaliste fait preuve ici d'un parti pris flagrant : il défend ses intérêts bien sentis au fil d'un livre qui n'est qu'un ramassis d'accusations diffamantes.
Il ne pense qu'à une chose : défendre ceux qu'il imagine la cible de "haine".
Imagination ou mauvaise foi?
Un travail d'investigation rapide sur Internet permettra de démonter ses arguments en moins d'une heure.
Ce livre s'inscrit dans la propagande actuelle visant à réanimer le cadavre du monstre "antisémite et raciste" qui a fait les beaux jours de certains hommes politiques, en effrayant toute une partie de la population française.
L'auteur ne peut en aucun cas être objectif dans son travail ne serait-ce que parce qu'il a des comptes à régler avec certaines des personnes qu'il cite dans son bouquin.
J'ai honte de voir ce qu'est devenu le journalisme en France, on est totalement sortis de la déontologie.
Ce bouquin, je ne m'en servirais même pas pour emballer du poisson!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


24 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 nullissimissime., 10 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
évidemment, quand on évoque le sujet Dieudonné/Cohen/Ayoub/Méric/Fourest/Haziza/Soral..., on entend immédiatement les deux camps s'invectiver. progressistes/agents du Mossad et franc-maçons contre néo-nazis/vrais patriotes, à chacun de choisir. et quand on ne sait trop où on met les pieds, on est vite paumé et on ne sait vraiment pas qui croire.

ce livre tombe au bon moment afin d'éclairer les foules... pas de chance, ce livre n'éclaire rien ni personne. trop vite écrit, sans véritable fond, Haziza ne fait ici que régler ses comptes avec ses ennemis. des ennemis souvent plus intelligents et plus drôles que lui, la prose est ici indigente. en comparaison de ce journaliste médiocre qui s'essaie maladroitement à l'essai, Serge Ayoub paraît presque lumineux et Caroline Fourest géniale, c'est dire le niveau.

à mettre à la poubelle de votre libraire préféré sans passer par la case achat.

et en attendant un livre qui mérite ce titre sur les dernières aventures des national-populistes, mieux vaut s'en tenir aux ouvrages qui évoquent le siècle passé rédigés par de vrais historiens, Michel Winock pour la simplicité, Pierre Milza pour l'objectivité académique, Leev Sternhell pour la subjectivité intelligente (mais un peu lourde).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Surtout quand on ne peut marcher dessus du pied (ultra) gauche ..., 18 février 2014
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
Dieudonné, Soral : je n'ai pas attendu Haziza pour les combattre. Ce bouquin ne m'apprend rien dans le fond.
Cependant, les amalgames sont légions.
Qui n'est pas européiste - libéral-libertaire est forcément facho. Haziza est le grand véhicule des lieux communs d'une bourgeoisie éperdue de repères moraux, comme l'avait déjà dénoncé, en son temps (1966) Jacques Ellul ("Nouvelle exégèse des lieux communs")

Je reprends la déclaration de Nicolas Dupont-Aignan à propos de Haziza :

"Frédéric Haziza, le retour des procès de Moscou
Par Nicolas Dupont-Aignan le lundi, février 17 2014, 17:31

A force de soi-disant combattre l’extrême droite, Frédéric Haziza aurait-il été contaminé par les bonnes vieilles méthodes fascisantes : la haine préméditée, la théorie du complot, la stratégie du bouc émissaire, l’amalgame et la calomnie ?
Qui ne partage pas les opinions politiques de Frédéric Haziza est poursuivi de sa vindicte malsaine.
Etre patriote, ce serait soi-disant haïr l’étranger. Etre gaulliste, ce serait forcément être un clandestin de l’antisionisme. Défendre la liberté d’opinion dans notre pays, ce ne peut être que basculer dans le camp des amis de M. Dieudonné, puis de l’antisémitisme.

Les amalgames, les raccourcis, les insinuations de Frédéric Haziza sont insupportables pour moi qui, comme gaulliste, déteste les idéologies de haine, la xénophobie ou l’antisémitisme.

Petit-fils de l’un des premiers aviateurs de la guerre de 1914, fils d’un évadé de la seconde guerre mondiale, j’ai été le compagnon de route du regretté Philippe Séguin, défenseur inlassable d’un patriotisme républicain qui justement, ne sombre pas dans la haine de l’autre.

Je lui ai clairement dit sa vérité lors de la journée du livre politique, le samedi 8 février dans les salons de l’Assemblée nationale. N’ayant pas et pour cause grand-chose à se mettre sous la dent contre moi, M. Haziza a cru malin d’exhiber en trophée le fait que Mme Marion Sigaut, écrivain, défenseur de la cause des Palestiniens, a été membre du bureau de Debout la République en charge de la francophonie.

Plus tard, elle a participé à des conférences communes avec Egalité et Réconciliation. Quand je l’ai su, en mai 2013, la double appartenance étant interdite à Debout la République, je lui ai fait part de cette incompatibilité.
Elle a choisi de garder sa liberté de parole et je l’ai donc remplacée, au terme de nos procédures internes – en l’espèce notre congrès du 5 octobre -, par un autre délégué.

M. Haziza, et c’est ce qui me révolte, connaît parfaitement cette vérité mais a complètement transformé l’histoire pour étayer sa thèse politique ridicule d’une peste brune qui réapparaîtrait dans notre classe politique.

Ainsi sur BFM, il affirme : « J’ai noté au cours de mon enquête dans ce livre qu’il y a des complaisants (…). Par exemple, au niveau politique, quelqu’un qui s’appelle Nicolas Dupont-Aignan, que vous connaissez, dont l’une des proches, Marion Sigaut est proche d’Alain Soral, elle a été Secrétaire nationale de Debout la République. (…) Elle a été sur le site en tant que dirigeante de Debout la République. »

L’amalgame inquisitorial est là : Mme Sigaut serait proche d’Alain Soral, M. Dupont-Aignan serait proche de Mme Sigaut, M. Dupont-Aignan serait donc complaisant, voire pire !

Pas de chance pour M. Haziza. Mme Sigaut n’a jamais prononcé la moindre phrase raciste ou antisémite. Si c’était le cas, il y a longtemps je pense que cela aurait été publié. Même si je la connais bien sûr, elle n’est pas une de mes proches et il faut lui demander si elle est proche d’Alain Soral, ce que je ne sais pas.

Le procès en sorcellerie pourrait paraître grotesque si M. Haziza ne passait sa vie dans les médias et les salons parisiens à distribuer les bons et les mauvais points, à jouer les censeurs…
Rappelons enfin que M. Haziza n’a bien sûr jamais cherché à en savoir plus, comme l’exige la déontologie journalistique : ni auprès de moi, ni de l’équipe de Debout la République.

Voilà, je m’arrête ici, car il n’en mérite pas plus."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


53 internautes sur 63 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Vol au dessus d'un nid de mitto, 16 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
Honnetement je ne pensais pas qu'en 2014 il était encore possible de produire un livre aussi mediocre...Il suffit pour n'importe quel lecteur d'aller verifier les accusations de zoubida pour se rendre compte que son ouvrage est un veritable torchon de haine sans fondements objectif...A ne jamais lire sous peine de subir des nausées
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


31 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Aucun interêt, 24 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Broché)
Cet "essai" calamiteux a bien évidemment bénéficié d'une promotion pantagruélesque dans les médias, et pourtant, bien entendu, la pertinence du contenu ne dépasse pas le niveau de la trisomie 21, ce qui démontre qu'Haziza n'a même pas songé a louer les services d'un nègre pour déféquer ce tissu de calomnies mongoloïdes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres
Vol au-dessus d'un nid de fachos: Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres de Frédéric Haziza (Broché - 15 janvier 2014)
EUR 15,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit