Commentaires en ligne


4 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5.0 étoiles sur 5 UN SANS FAUTE
Caboussat, dotée d'une fille, Blanche, connaissant sa grammaire et son orthographe sur le bout de son porte-plume, vise la Présidence des Comices Agricoles d'Etampes et se retrouve sollicité par Poitrinas pour rejoindre l’Académie d’Étampes.

Mais écrire sans faute une profession de foi et une demande...
Publié il y a 7 mois par XENOPHON

versus
3.0 étoiles sur 5 meilleur pour la scene que pour un fauteuil
a lire simplement, c'est assez ennuyeux. Au theatre, avec une bonne mise en scene et de bons acteurs, cela pourrait etre drole. Je m'attendais a quelque chose de beaucoup plus drole.
Publié il y a 8 mois par nounours


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 UN SANS FAUTE, 25 décembre 2014
Par 
XENOPHON - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grammaire suivi de L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard (Poche)
Caboussat, dotée d'une fille, Blanche, connaissant sa grammaire et son orthographe sur le bout de son porte-plume, vise la Présidence des Comices Agricoles d'Etampes et se retrouve sollicité par Poitrinas pour rejoindre l’Académie d’Étampes.

Mais écrire sans faute une profession de foi et une demande d'appartenance à l'Académie, fût ce à titre de correspondant honoraire, le plonge dans des abysses d'angoisse...Un discours et une sollicitation farçis d'insultes au bon usage de la langue...Envolés, la Présidence, la Mairie, le Conseil Général, le siège à l'Assemblée Nationale voire le Maroquin, disparu le poste d'Honorable Correspondant...Cela chauffe d'autant que Blanche s'absente au plus mauvais moment.

Un délicieux moment où Poitrinas, opérant des fouilles archéologiques dans le jardin de son hôte, confond de la vaisselle cassée avec des antiquités romaines et Machut, vétérinaire et agent électoral de Caboussat, manque de faire trépasser une vache qui n'en demandait pas tant.

Succulent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 meilleur pour la scene que pour un fauteuil, 10 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grammaire suivi de L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard (Poche)
a lire simplement, c'est assez ennuyeux. Au theatre, avec une bonne mise en scene et de bons acteurs, cela pourrait etre drole. Je m'attendais a quelque chose de beaucoup plus drole.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 No comment, 13 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grammaire suivi de L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard (Poche)
Je n'ai pas de commentaires a faire puisque je vous dis que c'est parfait. Idem pour Isabelle et Soda, voilà!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un humour figé dans les conventions bourgeoises, 15 mai 2010
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Grammaire suivi de L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard (Poche)
Le vaudeville est représenté par Eugène Labiche et Feydeau. En cette fin du 19° siècle, siècle de certitudes bourgeoises manifestement, Eugène Labiche, qui a su épouser une riche héritière, se pique de mettre en scène des représentants de ce monde bourgeois et de leurs serviteurs. Le vaudeville se définit comme étant un comique de situation. Prendre le contre-pied d'une inamovible statue de marbre, n'est-ce pas une gageure ? C'est pourtant à ce résultat que je suis parvenu à l'issue de ma lecture de "La Grammaire", présentée dans cette intelligente collection pour étudiants.

La seconde pièce commentée de cet ouvrage, "l'Anglais tel qu'on le parle" de Tristan Bernard, est d'un ennui profond.

L'intérêt de cet ouvrage réside dans la découverte d'une époque littéraire, reflétant un monde sclérosé, pétri de certitudes ; le nôtre ? Pour en chercher une critique fondamentale, il convient de lire par exemple les Souvenirs littéraires de Léon Daudet.

Quant à la quête de l'humour, relire des pièces de Molière ou de Marivaux vous procurera la plus grande des satisfactions intellectuelles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Grammaire suivi de L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard
EUR 3,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit