undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

On ne peut pas dire qu'il soit complètement oublié, Maurice Renard, mais je doute que son nom soit très connu du grand public. Ce remarquable écrivain né en 1875 et mort en 1939 fut pourtant l'un de nos meilleurs romanciers populaires et reste à ce jour l'un des plus solides piliers de la littérature fantastique française.

Jeune homme, il se destinait au droit, mais l'appel des Lettres fut plus fort que celui du Barreau et c'est en en 1908 que parut son premier roman, Le Docteur Lerne, où s'affirmait déjà l'influence de HG Wells, à qui le livre est d'ailleurs dédié. Suivirent à un rythme soutenu, trente ans durant, contes, romans et nouvelles, qui assirent peu à peu sa réputation, faisant de ce cher Maurice le digne successeur de Gaston Leroux et un lointain cousin d'Edgar Poe. Parce qu'il fut adapté quatre fois au cinéma, Les mains d'Orlac reste sans doute son titre le plus fameux, mais quoi de plus légitime? Cette histoire de pianiste virtuose aux mains greffées est sans aucun doute son chef-d'oeuvre.

En tout cas, voilà un auteur des plus intéressants que je ne saurais trop recommander à ceux qui aiment les intrigues plus ou moins surnaturelles narrées dans un style élégant et poétique. Car figurez-vous que Maurice Renard, mine de rien, était un excellent styliste. Que ce soit dans ses romans ou dans ses nouvelles, en effet, comment ne pas être frappé, d'abord, par la qualité de son écriture? Moi, en tout cas, en le lisant, je prends un plaisir aussi vif à frémir aux péripéties de ses histoires qu'à savourer les multiples splendeurs de sa prose!

Saluons donc comme il le mérite, c'est-à-dire bien bas, ce magnifique et ventru volume regroupant toute l'oeuvre fantastique de ce Maître ès Cauchemars auquel je dois tant de mémorables nuits blanches et qu'André Breton lui-même tenait en si haute estime...
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2014
Un auteur insuffisamment connu, qui gagne à être redécouvert.
Il correspond à un pan de la littérature française de l'entre-deux-guerres qui a été oubliée et qui pourtant se révèle très riche et précurseur de la période d'or de la science-fiction américaine.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus