Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Blanche, Lucie, Régine... et un Raton laveur ...
Je ne m'étonne qu'il n'y ait encore aucun commentaire sur ce livre.
Sachant que j'aimais l'auteur, on m'a offert ses mémoires....Régine Deforges c'est le chaud, le froid, la tendresse, la cruauté , la délicatesse et la brutalité...J'ai été profondément touchée par ses premiers romans : "Le cahier...
Publié il y a 9 mois par Papoulin

versus
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 lecture
dans ce livre j'ai retrouvé trop de rappels aux différents ouvrages de l'auteur et aussi trop de notes signalant tel ou tel personnage qui n'intéressent pas forcément le lecteur, en tout cas pas moi.
j'attendais mieux d'une auteure dont j'ai lu tous les ouvrages et pour qui j'ai toujours eu beaucoup de tendresse.
vraiment je suis...
Publié il y a 6 mois par MIMIE


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Blanche, Lucie, Régine... et un Raton laveur ..., 10 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant du 15 août (Broché)
Je ne m'étonne qu'il n'y ait encore aucun commentaire sur ce livre.
Sachant que j'aimais l'auteur, on m'a offert ses mémoires....Régine Deforges c'est le chaud, le froid, la tendresse, la cruauté , la délicatesse et la brutalité...J'ai été profondément touchée par ses premiers romans : "Le cahier volé" et "Blanche et Lucie", puis troublée et parfois heurtée par ses ouvrages érotiques, et, finalement happée par la saga de la bicyclette bleue.
Dans ce document, on retrouve dans la première partie la jeune Régine et toute l'émotion du "cahier volé", l'amour et l'admiration qu'elle voue à ses grands-mères et à son Poitou natal. Et, déjà, dans l'adolescente blessée et violentée, se dessine la femme rebelle, fragile, libérée et déterminée.
J'ai eu un peu plus de mal à la suivre dans la deuxième partie : un mélange d'engagement littéraire, humain, politique et un inventaire un peu trop détaillé -pour qui n'est pas de la partie- de ses amis, relations, écrivains ou autres personnages publics, ainsi que de son parcours d'éditeur...
Elle reste le personnage attachant qu'on aime voir aussi penchée sur ses ouvrages au point de croix ou sur ses marmites en cuisine..
Amusant de savoir que nous aurions pu nous croiser à Kankan, Dakar, Conakry, en banlieue Parisienne...etc. et que je retrouve mon grand-père Albert Sallet dans la bibliographie de La rue de la Soie...
Mais ce n'est pas ce qui explique mon attachement à Régine Deforges !
J'ai aimé la retrouver dans cette biographie telle que je l'imaginais à travers ses œuvres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un itinéraire hors norme, 14 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant du 15 août (Broché)
Lecteur depuis le début de la formidable saga La Bicyclette bleue, j'ai eu envie de savoir qui était cette femme qui m'avait autant régalé avec ses livres. Je n'ai pas été déçu. Le parcours de cette femme que rien ne prédisposait à devenir libraire, éditrice et écrivain est étonnant et prouve que rien n'est jamais écrit d'avance et que tout peut basculer à partir d'un événement traumatique comme celui de son « cahier volé » où elle racontait ses amourettes avec une autre jeune fille. Obligée de brûler son cahier devant témoin, la révolte à toute forme d'atteinte à la liberté est née là et à construit la femme. Éditrice aux livres interdits, féministe tout en se revendiquant femme, mère présente mais libre, et plaçant cette liberté au-dessus de tout.
Seul petit bémol, on sent que Régine Deforges n'a pas tout dit, par pudeur, sans doute, c'est dommage pour nous, ses lecteurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Scarlett, si possible, 8 mai 2014
Par 
Ashley (Twelve oaks) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant du 15 août (Broché)
Régine Deforges était une femme libre, ouverte aux autres comme le prouva sa réponse à ma lettre d'adolescent où j'évoquais la ressemblance de sa Bicyclette bleue avec Autant en emporte le vent. Je l'ai conservée. Ses premiers mots, tracés d'une haute écriture, sont :"c'est parce que vous avez treize ans que je vous réponds" et sa missive se conclut sur le meilleur conseil qu'on m'ait jamais donné : "de toute façon continuez à lire". Dans ces mémoires qu'elle a terminées moins d'un an avant sa mort, Régine Desforges, dans un style simple et direct, fait preuve d'une rafraichissante franchise, revenant sur le drame fondateur de sa jeunesse qui a inspiré Le cahier volé puis racontant son parcours d'éditrice de romans érotique et d'écrivaine à succès jalonné de rencontres amicales, sentimentales et professionnelles où, à travers des commentaires affectifs récurrents comme "cela m'a fait plaisir" ou"cela m'a peiné", le lecteur sent battre le cœur d'une femme ultra sensible alors qu'il tourne les pages. Comment ne pas être ému par les derniers chapitres où l'auteure de best-sellers doute de son talent et de sa capacité à encore écrire (elle pensait reprendre les aventures de Léa et donne un résumé de l'intrigue de ce roman qui ne verra jamais le jour)? Comment ne pas être bouleversé quand la femme à l'opulente chevelure rousse qui aimait tellement plaire évoque la vieillesse, sa vieillesse qui lui "salit le visage" ? Alors oui, certes par instant, ces mémoires peuvent donner l'impression de parcourir un bottin mondain où se retrouve le tout Paris intellectuel et littéraire d'une époque révolue. Personnellement je n'en ai pas été gêné puisque la mémorialiste n'en tire jamais la moindre vanité, livrant avec candeur ses impressions sur tel président socialiste ou tel leader cubain. En refermant cette autobiographie je n'éprouve finalement qu'un regret: celui de n'avoir pas eu l'opportunité de lui écrire une seconde fois pour lui confier combien je l'admirais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 lecture, 21 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'enfant du 15 août (Format Kindle)
dans ce livre j'ai retrouvé trop de rappels aux différents ouvrages de l'auteur et aussi trop de notes signalant tel ou tel personnage qui n'intéressent pas forcément le lecteur, en tout cas pas moi.
j'attendais mieux d'une auteure dont j'ai lu tous les ouvrages et pour qui j'ai toujours eu beaucoup de tendresse.
vraiment je suis déçue..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Dommage, 31 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant du 15 août (Broché)
Ce n'est qu'un listing de connaissances du microcosme littéraire et cinématographique parisien qui m'a profondément ennuyé et ce livre donne l'impression d'une recherche de reconnaissance de l'auteur par ses pères !!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une biographie que j'aime beaucoup, 8 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant du 15 août (Broché)
Un livre qui nous fait découvrir une femme écrivain qui se livre en toute franchise, et que l'on connaît mieux. Je ne regrette absolument pas mon achat et le conseille vivement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Cadeau, 15 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Enfant du 15 août (Broché)
Je l'ai offert à ma Maman, elle aime bien Régine Deforges. Donc cela me fait plaisir de l'avoir commandé et qu'elle l'ai reçu...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Déception..., 31 décembre 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'enfant du 15 août (Format Kindle)
J'espérai retrouver l'auteure de "La bicyclette" qui m'avait réjouie voilà longtemps, mais je n'ai trouvé qu'une femme qui nous assomme de la liste de ces connaissances ou amis et donne l'impression de nous dire "regardez comme ma vie est originale ! comme ce que j'ai fait est intéressant". Et pourtant j'ai peiné à terminer ce livre qui est terriblement ennuyeux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Enfant du 15 août
L'Enfant du 15 août de Régine DEFORGES (Broché - 19 septembre 2013)
EUR 22,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit