undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
2,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Le Choc
Format: BrochéModifier
Prix:17,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 janvier 2014
Pour moi, ce livre nous replonge bien au sein du tremblement de terre que suscita ce feuilleton planétaire récent, et rend bien compte en des chapitres assez courts de l'évolution chronologique de cette affaire, comme une pelote de laine ballotée et tirée par de multiples bouts.

Il a le mérite de remettre un peu d'ordre dans ce barnum médiatique, en ne ciblant pas que sur DSK, mais aussi la famille socialiste restée « au pays », et sur les coulisses du retour programmé du futur inculpé. On sait pourquoi on plonge dans ce livre, et ce qu'on va y trouver.

C'est un livre de journalistes, écrit dans un langage clair sans fioritures pour une lecture plutôt rapide et fidèle, mais où l'on apprend toujours quelque chose en fin de compte.
Après avoir laissé « décanter ce sujet qui nous prit en otage » et qui fut certainement trop médiatique et long, on peut y revenir après coup.

Un livre qui s'est peut-être vite écrit après les évènements, qui n'a pas une haute prétention littéraire, mais qui nous remet en mémoire les multiples rebondissements et les petits faits et l'engouement de cette affaire hors norme.

Un peu dans l'ordre du livre, et donc des évènements : le choc de l'annonce, les images impensables des médias américains et leurs habitudes différentes (pas de présomption d'innocence), le sujet omniprésent aux infos, l'horreur-fascination de l'affaire mêlant sexe/justice/politique qui rend accro à ce cocktail addictif, l'occultation de la victime, en France le silence de la droite et le malaise des socialistes, l'accusation de l'Amérique envers les politiciens français et la complaisance des journalistes et politiciens « qui savaient mais n'en dirent rien », la bataille des avocats américains des 2 parties, le tout entrecoupés de flash-back sur la préparation de DSK aux primaires socialistes en vue de la présidentielle, la valse-hésitation entre M. Aubry et DSK pour se présenter aux primaires, le scénario de com déjà tout préparé du grand retour de DSK en France avec son assurance de gagner, l'honneur perdu de Nafissatou, le juge de la cour qui veut obtenir « une victoire de prestige » de ce procès, le retour « d'affaires » similaires d'élus français, l'argent indécent d'Anne Sinclair et son déni de ne pas voir la situation envers la vie privée de DSK, DSK qui connaissait son point faible : les femmes; et qui l'avait même évoqué 2 semaines auparavant (prémonitoire ?), le tohu-bohu de sa remise en liberté, la question de son parachute doré du FMI, le coup de théâtre du dossier qui se retourne contre la plaignante, le fait que le procureur américain ait voulu « se faire mousser » en étant allé trop vite dans le dossier, croyant la plaignante sans vérifier ses sources...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Oui C'est grace à Cerrito et René Chateau que nous pouvons encore visionner :

L'Alpagueur

Le Professionnel

Le Flingueur

Le Défourailleur

Aujourd'hui ils reviennent et nous proposent, en collaboration avec les Productions Péripat Vandeputte :

LE DESPERMEUR......et cette phrase culte : allez, gicle.....

Désolé....mais le bon goût et moi
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus