Commentaires en ligne


32 évaluations
5 étoiles:
 (14)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


38 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Forever Young
Prem's !
Foutu pavé qui se lit comme du petit lait (oui, je sais...) et que je viens à peine de finir. Foutraque et erratique à l'image du Loner.

Ce livre, qu'il a écrit tout seul, part un peu dans tous les sens mais explore tous les coins et recoins de celui dont la carrière dure depuis si longtemps et a traversé...
Publié le 4 octobre 2012 par ecce.om

versus
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 pour les fans
Neil Young n'est jamais là où on l'attend et son autobiographie ne déroge pas à la règle. Donc, primo, cela part dans tous les sens, il n'y a aucune chronologie et c'est un peu comme si Neil distillait ses souvenirs comme il lui revienne, à savoir dans le désordre. Ensuite, il est certes question de musique dans ces pages...
Publié le 15 octobre 2012 par bob


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

38 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Forever Young, 4 octobre 2012
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Prem's !
Foutu pavé qui se lit comme du petit lait (oui, je sais...) et que je viens à peine de finir. Foutraque et erratique à l'image du Loner.

Ce livre, qu'il a écrit tout seul, part un peu dans tous les sens mais explore tous les coins et recoins de celui dont la carrière dure depuis si longtemps et a traversé tant d'épreuves et produit tant de disques confinant au sublime ou au grotesque volontaire (la période Geffen notamment pour ce qui me concerne).

Neil Young ne nous épargne rien et il parvient à rester émouvant en permanence tout en conduisant sa confession, à sa guise.

Bien sur, il tente d'ordonner son récit en 68 parties (!), mais ne peut s'empêcher de digresser en permanence ce qui nous vaut des passages assez extraordinaires où ses passions pour les trains miniatures ou la Buick Skylark côtoient les drames de sa vie (ses enfants handicapés, ses maladies -polio-, la drogue et la bibine, les décès et en particulier celui de Danny Whitten qui décidément, ne passe pas).

Pour rester dans le domaine musical, Neil Young revient de manière plutôt apaisée sur ses collaborations avec Crosby, Stills and Nash (enfin, c'est davantage apaisé quand il ne parle que de Crosby et Nash, mais il a de belles paroles sur Stills : "génie", mon frère"), sur Crazy horse à qui il rend un bel hommage ainsi que sur quelques unes de ses idoles (à ce propos, je ne me serais jamais douté que JJ Cale avait pu influencer le jeu de Young ?!).

Plus surprenant, on apprend qu'il est engagé sur un projet de musique dématérialisée qui proposerait une meilleure qualité que le MP3. Neil Young à la tête d'une start-up : ce bonhomme est vraiment imprévisible...

Bref, son livre est fort, chaleureux, excitant et bordélique. Du Neil Young, quoi !

Dernier point : le livre est édité sur un papier épais très agréable et propose également de belles photos (qui ne ressortent pas très bien néanmoins-rapport au papier). On a même droit à celle de la première version du manuscrit de "Cinnamon Girl" (loupe conseillée quand même parce qu'il n'écrit pas très bien).

Authentique et indispensable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 pour les fans, 15 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Neil Young n'est jamais là où on l'attend et son autobiographie ne déroge pas à la règle. Donc, primo, cela part dans tous les sens, il n'y a aucune chronologie et c'est un peu comme si Neil distillait ses souvenirs comme il lui revienne, à savoir dans le désordre. Ensuite, il est certes question de musique dans ces pages mais vous ne couperez à 1. sa passion pour les voitures, 2. sa lincvolt (une grosse bagnole des années 50 convertie à l'hybride), 3. son projet puretone (rebatisé pono par la suite). Donc le Neil est fidèle à lui-même: il fait ce qu'il veut et c'est aux fans de le suivre (ou pas). Sinon, cela se lit facilement, il y a quelques photos d'époque, c'est globalement un livre correct. Et puis, quand on est fan... Il chanterait sa liste de course que cela en intéressaient encore certains.... Mais si vous vous attendez à ce qu'il narre en détail la genèse de ses albums mythiques vous serez certes déçus. Il garde par devers lui ses petits secrets et il faut grosso-modo déjà connaître les grandes lignes de son histoire pour ne pas être perdu entre les Squires, Buffalo Springfield, CSNY et Crazy Horse. Au final, je reste un peu sur ma faim.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Merde, c'est ma musique, après tout!" (sic) page 450, 19 novembre 2012
Par 
Jean Humbert "gloup" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
C'est sûr ce n'est pas une biographie linéaire, et pas ordinaire non plus. Elle part dans tous les sens. On passe d'une époque à une autre au sein d'un même chapitre. Neil « marche » vraiment à l'association d'idées, du genre : "Ah tiens ! pendant que j'y pense, il faut que je vous dise..." Et c'est très bien comme cela.
Mais c'est parfois un peu perturbant car, comme en plus il ne nomme ses innombrables amis ou connaissances qu'une fois, et qu'ensuite il ne les désigne que par le prénom, j'ai été parfois, je l'avoue, un peu perdu.
On va découvrir des facettes méconnues et étonnantes : son amour fou des vieilles automobiles américaines, son obsession d'une nouvelle voiture hybride, son obsession d'un son de qualité ("PureTone", renommé "Pono" !), son amour des bateaux, sa "collectionnite" aiguë. On est évidemment fortement touché par les nombreuses pages consacrées à son l'amour pour ses deux fils, ou à ses parents.
L'aspect créatif de son œuvre est trop passé sous silence, mais on apprend malgré tout un certain nombre de choses de choses : titres inédits et disques inédits.
Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est l'ombre immense de la mort qui plane sans cesse sur le livre. La quantité de ses amis morts est effrayante. Il en parle certes magnifiquement bien, mais c'est terrible : la vie autour de Neil est aujourd'hui, à le lire, un désert. Et si en plus on ajoute les maladies ou les accidents...
Certains aspects, ou plus exactement certains silences, sont surprenants, je vous laisse découvrir de qui il parle peu, ou pas... Enfin il ne parle, ne mentionne qu'un nombre restreint de ses albums (à peine une petite dizaine...)
Un problème est la traduction, que je n'hésite pas à qualifier de "pas terrible", voire même de "bâclée" par moments. Ou alors c'est dû au texte original (certes, Neil Young n'est pas un romancier). Mais, malgré tout, trouver des "je kiffe", des "geek", des "un petit blanc pedzouille", des "hâches" pour des "guitares", "un mobile home balèze", etc... et j'en ai sûrement manqué, étonne fortement... Il manque aussi des notes explicatives des années 1970 - 1980 aux États-Unis.
Bref pour conclure j'ai trouvé dans cette autobiographie un côté un peu répétitif (les amis décédés, les voitures, PureTone) et pas assez d'infos sur la création musicale. Quelques touches d'humour, quelques anecdotes savoureuses sont les bienvenues. Donc j'y mets ces 4 étoiles parce que Neil Young, c'est Neil Young, mais je suis un brin déçu. Toutefois je précise que le livre est d'une lecture facile, très agréable. La qualité du papier n'est pas extra.
Enfin Neil Young sous-entend nettement qu'il écrira un autre volume. Bonheur !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Old Man., 11 octobre 2012
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Cette autobiographie de Neil Young est aussi un peu la biographie de ses autos. Vous apprendrez tout sur ses Caddillac Eldorado, Buick Skylark ou autres Jensen, mais aussi sur la LincVolt, prototype d'automobile électrique que développe Le Loner (en gros, une Lincoln Continental 1959 à pile et à l'éthanol).

Si les voitures ne vous passionnent pas, vous pourrez vous rabattre sur la collection d'amplis vintage de Neil (Fender, Magnatone) ou son système Whizzer pour piloter les amplis à distance, sans oublier évidemment "Old Black" sa Les Paul customisée (avec un micro chevalet de Firebird, le saviez-vous?)

Si là aussi vous restez de marbre vous craquerez c'est sûr sur la superbe collection de trains électriques de marque Lionel dont j'ignorais totalement l'existence. Quand j'étais môme il y avait les Jouef pour les pauvres et les Märklin pour les riches! Les Lionel ça a vraiment l'air d'être les Rolls des trains miniatures avec générateurs de vapeur et de fumée gérés par ordinateurs (Neil omet quand même de mentionner la plante utilisée pour la fumée...)

Trève de plaisanteries: ce très original bouquin a déja réussi à me faire acheter le premier album de Buffalo Springfield, chose que je remettais depuis trente ans! Je suis un admirateur du Grand Neil mais pas ce que l'on appelle un fan pur et dur: j'ai tous ses albums jusqu'à Rust Never Sleep et c'est tout (ah si, j'ai acheté Le Noise dernièrement! ????) et de temps en temps je me fais un petit Heart Of Gold à la guitare ou After The Gold Rush au piano. Le livre m'a évidemment donné envie d'aller découvrir sa production post-seventies dont je ne connais que quelques bribes (certaines oeuvres paraissent assez ardues, voire hardies, mais Neil en explique souvent la raison).

Donc en tant que discret mais fervent disciple du Loner j'ai beaucoup aprécié ce livre écrit de manière très simple mais aussi très intelligente: Neil alterne ses souvenirs d'enfance avec ses projets techniques actuels (Pure Tone, nouvel étalon de musique numérique, l'opposé du médiocre MP3), en passant par ses problèmes médicaux ou tous les merveilleux souvenirs de la grande époque (CSNY, Crazy Horse,Buffalo Springfield, etc...) le tout ressemblant à un joyeux foutoir auquel on s'habitue bien vite.

J'avais beaucoup apprécié l'autobiographie de Clapton, très sincère et sensible, mais celle de Neil Young est beaucoup plus positive (il faut dire que Neil n'a jamais sombré dans la dope ni l'alcool, il a même arrêté la fumette!)et frise parfois un idéalisme hippie que l'on commence aujourd'hui à reconsidérer avec nostalgie.

Neil Young a un vrai talent pour nous faire partager ses rencontres, ses amis (l'inoubliable Danny Whitten, l'imprévisible Stephen Stills et même David Crosby qui selon Neil Young n'est pas le boulet que l'on prétend), les lieux où il vécut, ses histoires d'amour ou simplement la description toute bête de ses différentes maisons, on s'y croirait! On a droit aussi à de très jolies photos hélas assez floues et aussi en bonus à la recette de spaghettis de son père.

Les musiciens se régaleront des anecdotes de sessions d'enregistrements (Déja Vu, Harvest), un grand plongeon dans la West-Coast fin sixties-début seventies.

Comme la musique du Loner, un livre simple, touchant et profond.

NB: par moment Le Loner perd un peu la mémoire: quand il dit qu'il est allé avec son fils faire un tour de Dinghy jaune à moteur hors-bord Mercury, sur la photo on voit bien que c'est un Evinrude.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 bon récit, 14 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Bon récit .Neil Young apparait ici dans toute sa diversité d'artiste.J'apprécie surtout la période 1966//1978 ,la plus riche musicalement .Elle aurait pu être davantage traitée
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Attachant, 9 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Il faut préciser d'emblée qu'on est loin du niveau littéraire atteint par Bob Dylan pour son autobiographie. Il s'agit ici d'une série de petits articles où le cher Neil nous livre en vrac, et sans beaucoup de rigueur, ses souvenirs, pensées, projets...
Il ne faut pas s'attendre non plus à une analyse approfondie de l'oeuvre par l'artiste, ce qui est quand même un peu dommage pour le fan de base du Loner. Pourtant, le bouquin reste intéressant car le canadien s'y livre beaucoup en parlant de ce qui l'intéresse dans la vie et des gens qu'il aime. On cherchera en vain des ragots croustillants ou des jugements acrimonieux, Neil préférant ne parler que du positif. Beaucoup d'amour et pas la moindre trace de haine ici. Finalement, Neil est bien un vrai Hippie ... Au final, un bouquin imparfait mais attachant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Heu... c'est quoi ce cirque ???, 30 décembre 2012
Par 
Ramone the Snake (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Fan de " Harvest", " After the gold Rush", "American Stars and bars", et de quelques autres... "Zuma", "On the beach", et encore de quelques autres "Decade", "Rust never sleep"... et ... bon ok, çà en fait quand même un bon paquet, je vous avoue humblement que malgré le caractère incontournable de cet achat, je ne suis pas allé au bout de ce pavé, écrit n'importe comment, sans aucune logique, avec tout un tas de détails dont on se fiche éperduement. Je suis stupéfait que cette biographie (auto ?), soit sortie sous cette présentation, aussi décousue ! Absolument rien de fracassant point de vue révélations (les bonnes oeuvres, Neil a deux enfants handicapés nés de deux mariages différents, mais je trouve personnellement que son étalage de bien faisance est un peu déplacé), ses souvenirs d'enfance ... pas très passionnants non plus, et puis il y a des redites, des redites, des ...re...!! Etant donné que je ne suis pas allé au bout de ce pavé, au papier particulièrement agréable au toucher, il y a peut être des chapitres plus intéressants, mais j'en doute. Même les relations avec ses anciens comparses du Buffalo S. ou de Crazy Horse sont édulcorées. J'avais lu il y a quelques années un petit livre "juste ce qu'il faut " d'Olivier Nuc, disponible sur ce site, sur la carrière du looner largement suffisant, et bien documenté. grosse déception pour moi, en fait à du niveau de pas mal de ces dernières livraison musicales, ou visuelles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pas bon de vieillir!, 1 décembre 2012
Par 
Galien "René" (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Fan de Neil young depuis les années 70, je n'en pouvais plus d'attendre cette autobio... et quel désastre! C'est pénible à lire, ça passe du coq à l’âne, et c'est inconsistant. Neil nous assomme avec ses voitures, son nouveau standard musical (qui à mon avis ne plaira qu'aux musiciens car ce qui sort de la console est vraiment raw!), ses trains électriques, etc. Bref, que des éléments importants de sa vie qui sont clairement accessoires pour nous, le commun des mortels. Je dois avouer que j'ai tiré des plans pour finir ce bouquin alors que je suis vraiment un grand fan. Ce qui m'a le plus atterré, c'est le sentiment clair que le père Neil a écrit ça en dilettante en mettant sur le papier un peu chaque jour ses sentiments personnels et ses humeurs du moment. De là, un texte totalement décousu qui saute d'une époque à l'autre avec des redites permanentes. Bref, fatiguant et déprimant car j'en vient à me dire que Neil n'est pas très en forme!
Bon, il y a le coté admirable du grand Neil Young avec toutes ses actions en faveur de la planète, des déshérités et de ses enfants atteints de gros handicaps... mais beaucoup de gens subissent cela et ont moins d'argent et de temps pour le gérer.
En conclusion, je ne regrette pas l'achat car de toute façon c'était incontournable pour moi. Par contre, si vous voulez une bonne bio de NY, reportez vous à celle publiée chez Librio qui a fait un bon bouquin sur le loner.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Un grand musicien mais un piètre écrivain, 2 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
Ce livre est décousu, sans structure, saupoudré de quelques anecdotes sur les groupes et les constructions de chansons. Les 3/4 du bouquin sont consacré à ses voitures, ses trains électriques et ses maisons. Bref, très décevant de la part de cette icône du rock.
2 étoiles parce que j'aime sa musique et ses chansons.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 pas assez de musique!!!, 10 janvier 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une autobiographie (Broché)
je sens que je vais battre des records d'avis négatifs mais je n'ai pas du tout aimé ce livre. c'est même pour moi l'un des plus initéressants que j'ai pu lire sur le rock ( et j'en ai lu)!!! bien sûr certains lecteurs ont raison de le souligner ce livre est foutraque à l'image des disques du loner mais comme je n'aime ni les voitures, ni tellement les trains électriques et les réfections de ranch ce livre me laisse froid puisque objectivement la part réservée à la musique est trop maigre. Neil est même je trouve un peu chiche sur le fond de sa pensée musicale à part un passage intéressant sur l'importance du son.
je trouve aussi particulièrement désagréable le côté tout le monde est gentil et formidable. sans vouloir de la méchanceté gratuite, j'aurai aimé avoir davantage d'analyse sur ses rapports précis avec CSN par exemple. j'ai nettement préféré sa biographie shakey. Finalement est on le mieux placé pour se raconter à la lecture de ce livre je n'en suis pas certain? Un livre qui offre au final davantage de questions que de réponses et concernant la personnalité réelle de neil young nous n'en savons finalement pas tellement plus!! etonnant non!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Une autobiographie
Une autobiographie de Neil YOUNG (Broché - 4 octobre 2012)
EUR 23,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit