Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 Très bien !, 24 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Macumba : Forces noires du Brésil (Poche)
Pour résumer, l'auteur est de passage au Brésil et "rencontre" les croyances locales. Il finit par vouloir en savoir plus et interroge ses proches - les réponses restent évasives. Finalement, il fait la connaissance grâce à un ami de Maria-José, la « Mère des Dieux » d'un terreiro (c'est à dire la « grande prêtresse » d'un centre) et nous retranscrit ses différents entretiens avec elle (après avoir assisté à une cérémonie qu'il nous relate). Sont aussi mis quelques "sceaux" et prières à certains Dieux (ainsi que quelques correspondances).
L'auteur nous emmène loin des rituels clichés, des possessions démoniaques et désordonnées, et des fameuses poupées. La Macumba vient directement d'Afrique (les Dieux même viennent de la terre d'origine !), elle a su survivre en adoptant la religion chrétienne (beaucoup de Dieux ont été surnommés avec les noms des Saints), en empruntant une partie de la doctrine spirite d'Allan Kardec, mais aussi en prenant des savoirs présents dans les anciens cultes amérindiens.
Bref, cette religion est toujours très vivante et sait s'adapter pour continuer de vivre. On en apprend aussi sur le fonctionnement du culte (même si finalement, n'étant pas initié elle nous restera en grande partie hermétique).

S'il est clair que les hommes ont besoin des Dieux pour exaucer leurs vœux et pour guider leur spiritualité... les Dieux ont aussi besoin des hommes ! Ils ont besoin de "descendre". Ils aiment boire et fumer, les rythmes des tambours et les danses qui leur sont offertes (et autres nombreuses offrandes).
On retrouve bien sur pas mal de choses en commun avec les polythéismes en général. Les Dieux sont parfois capricieux, colériques, ils se laissent séduire par ce qu'on leur donne (pour obtenir ce qu'on veut, il faut savoir les flatter, entre autre). Là dessus, ils sont comparables aux hommes et donc proche d'eux. Mais ils suivent leur propre règle et leur notion de bien et de mal ne sont pas les nôtres. L'homme ne peut pas concevoir ce qui régit leur façon d'être.

Ce qui reste malgré tout très frustrant (même si c'est compréhensible), c'est qu'"on ne parle pas de ces choses là". La plupart des choses nous restent cachées, elles restent réservées aux initiés. Les préparations pour accueillir les Dieux, l'initiation pour les recevoir en soi (il n'y a que les médiums qui peuvent le faire)... Quand on nait dans cette culture, on connait sûrement pas mal de petits rituels pour le quotidien (comment appeler un dieu et quelle offrande lui faire), mais pour les désenvoûtements (mais pas que), il faudra s'adresser à un terreiro.

Il s'agit d'un très bon livre, même s'il reste "basique". L'auteur ne cherche pas à nous convaincre de quoi que ce soit, sa démarche est sincère et aussi objective que possible. Si vous cherchez à découvrir cette religion, c'est un excellent départ !
Pour aller plus loin, on m'avait conseillé :
- Les Cahiers de la Macumba de Paul Grégor (vous les trouverez sur Internet, ainsi que d'autres ouvrages du même auteur)
- NA GIRA DO EXU - Invoking the Spirits of Brazilian Quimbanda de Mario Dos Ventos (si vous ne lisez pas le portugais en plus de l'anglais, l'intérêt sera très limité, croyez-moi...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Macumba : Forces noires du Brésil
Macumba : Forces noires du Brésil de Serge Bramly (Poche - 1 octobre 1981)
EUR 6,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit