Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

24 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sisyphe dans la comédie humaine ?, 31 mai 2006
Par 
Damien Coullon (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac (Poche)
"Je veux gouverner le monde intellectuel en Europe ; encore deux ans de patience et de travaux et je marcherai sur toutes les têtes de ceux qui voudraient me lier les mains, retarder mon vol."

Balzac, c'est la volonté faite homme. Il ne sait pas ce qu'il veut, mais il veut de toutes ses forces. Balzac sent la force qui est en lui, et l'applique partout où il passe. Vitalité et imagination, les deux faces de cette force, sont la clé pour comprendre la vie de Balzac, véritable Sisyphe piégé par cette énergie enthousiaste qui va pouvoir trouver son expression à la fois dans ses romans et dans sa vie, mais qui lui aura mieux servi dans ses romans que dans ses spéculations paradoxalement toujours visionnaires et ruineuses.

Et c'est aussi l'angle qu'a choisi Zweig pour nous peindre le romancier. Ce choix introduit le premier défaut de la biographie : un peu répétitive, comme la vie de Balzac, formidable énergie, éternel recommencement. Une capacité de travail, plus qu'une capacité, une éthique du travail, qui va permettre à Balzac de peu à peu construire sa Comédie Humaine, drogué au café et aux avances des éditeurs pour rembourser les dettes qu'il a la faculté presque magique de faire apparaître sans arrêt.

Balzac dort de 20h à minuit, réveillé par son domestique pour écrire sans trêve jusqu'à 8h, où le même domestique apporte - un café, bien entendu - pour son déjeuner. Sa journée n'est pas finie, il lui faut continuer déjà, et c'est encore lui qui écrit frénétiquement, plongé dans son monde, corrige jusqu'à 15 fois les épreuves qu'on lui apporte encore fumantes de l'imprimerie. Ce n'est pas avant midi qu'il s'arrête pour un déjeuner frugal, afin de garder toutes ses forces pour le travail. Sa journée n'est toujours pas finie, il lui faut écrire, écrire encore. 17h. Le forçat a devant lui 3 heures de "liberté". Voilà sa puissance terrible.

Son incroyable vitalité se perçoit encore dans sa - courte - vie en société. Balzac, poursuivi pas la meute furieuse de ses créanciers toujours plus nombreux, rêve. Il cherche "un nom et une fortune", pour satisfaire son snobisme et ses créanciers. Au fond, il n'y aura vraiment eu que des femmes dans sa vie : d'abord la femme mure qui va lui permettre de s'épanouir et de s'émanciper de la domination de sa mère, puis deux femmes qui ne réuniront chacune que la moitié des qualités nécessaires (pas de richesse pour Zulma Carraud, pas de coeur pour la duchesse de Castries), avant de trouver celle qu'il croit destinée à combler ses voeux : Mme de Hanska.

La réputation de Zweig en tant que maître de la biographie (pensez à lire Marie-Antoinette si ce n'est déjà fait) n'est pas usurpée. C'est pourquoi on peut être surpris par des problèmes de finition inhabituels chez cet auteur : mort avant d'avoir pu achever son oeuvre qu'il considérait comme un aboutissement, le Balzac souffre d'un manque de relecture bien compréhensible, avec une structure qu'on pourrait encore épurer, des phrases qui parfois ne vont pas avec leur contexte ou des paragraphes qui semblent incomplets, en particulier pour les derniers chapitres. Mais qu'on ne s'inquiète pas : même s'il a été publié dans les circonstances délicates de la fin de la seconde guerre mondiale, le manuscrit du Balzac portait toutefois la mention "to be sent to the publishers". Un gage de qualité quand on connaît Zweig.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Beau témoignage d'admiration, 25 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac, le roman de sa vie (Broché)
Pour ceux qui connaissent les œuvres biographiques de Zweig (Fouché, Marie-Antoinette, Nietzche, etc.), son choix d'écrire une biographie sur Balzac peut paraître un tant soi peu étrange. Somme toute, Balzac fut d'une personnalité assez unidimensionnel comparé à d'autres sujets d'étude de Zweig. Mais comme toujours, c'est dans les dimensions psychologiques qu'il va chercher la matière pour passionner ses lecteurs. Et ici aussi, il réussit avec brio.
Même si la biographie ne fut jamais vraiment terminée -du moins pas comme Zweig l'avait envisagé- elle est d'une intensité et d'une clarté sans défaut, deux qualités suffisantes à mes yeux pour la qualifier d'achevée. Je ne cache pas certaines lacunes et quelques maladresses de style, et ceci n'est certainement pas la meilleure biographie de Zweig, il n'en est pas moins un des plus fervents témoignages d'admiration de Zweig pour l'un de ses maîtres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Balzac, 21 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac (Poche)
Comme tous les ouvrages de Stefan Zweig, absolument passionnant. Une approche vivante, originale de Balzac par un écrivain qui sait de quoi il parle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La vraie comedie humaine ?, 26 octobre 2003
Par 
P. Schnoebelen "ph_s" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac (Poche)
Une biographie passionnante de Balzac, force de la nature, bourreau de travail, esprit fulgurant, a qui il est impossible d'etre seulement raisonnable. Cent fois il se ruine, se brule les ailes sur des amours impossibles, et detruit sa sante. Cent fois il repart au combat.
Pour le lecteur de Balzac, la biographie restitue le contexte dans lequel ont ete ecrits ces classiques que nous adorons : Eugenie Grandet, le Pere Goriot, etc. On decouvre quelles personnes ou situations reelles ont inspire quel roman. L'auteur lui-meme apparait de temps en temps dans son oeuvre : c'est par vengeance qu'il ecrit la Princesse de Cleves.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 écriture riche et évoluée. La lecture n'en est pas moins très agréable et lympide., 3 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac (Poche)
Livre très intéressant et surtout très réaliste. Toujours de mise chez cet auteur hors norme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A lire absolument, 28 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac (Poche)
Je ne savais pas que cet auteur avait travaillé sur l histoire de balzac de montagne sur Marie Antoinette , voilà qui est fait et nous rentrons véritablement dans le cœur de ces parcours étonnants
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Balzac, le roman de sa vie
Balzac, le roman de sa vie de Stéfan Zweig (Broché - 19 mai 1950)
EUR 22,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit