undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles36
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:22,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 août 2003
Le livre de l'année (pas moins !)pour ma part...Il y a du John Fante caché derrière le style de Brady Udall : images percutantes, personnages en demi-teinte, à la fois droles, émouvants ou dérangeants...J'ai bien eu souvent la larme à l'oeil sans pour autant avoir eu l'impression de lire un mélo. Alors que l'on croit suivre les aventures du jeune Edar de manière successive, le cercle se referme à la fin conférant à l'ensemble une unité très forte. Lu en deux jours, ce roman me manque déjà...A quand le suivant ???????!!!!!!
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2005
On prend un livre dans ses mains, tranquillement chez soi, entre deux occupations, et soudain un petit gamin qui grandi à l'autre bout du monde vous prend, que vous le vouliez ou non, et vous emmène très loin, dans son monde incroyable. C'est fou, objectivement triste, mais dans ses yeux à lui c'est sa vie, et il fait avec, avec humour souvent, l'humour des enfants qui s'accommodent toujours à la fin de ce que la vie leur donne. Il est attachant cet enfant, il se bat avec le courage de ceux qui n'ont rien à perdre, et en ne pouvant plus s'arrêter de le lire, on espère l'aider, de l'autre coté du livre, à lutter pour sortir de là ... On rit souvent, si on pleure c'est parce c'est comme si on y était ... On n'a pas le temps de réfléchir si on n'aime ou pas, on est déjà dedans, et c'est ça qui fait un (très) bon livre !.. Après l'avoir fini je n'ai pas pu reprendre tout de suite un autre livre, il m'accompagnait encore ...
0Commentaire|27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2001
Une tête écrabouillée, une tête rafistolée, une vieille machine à écrire, des personnes et des histoires dignes de John Irving. Un récit des plus cruels et des plus attachants. Haine, cruauté, violence, naiveté, instinct de survie, amitié. Tout y est extrême et tout aurait pu y être (presque) normal.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec un ton de candeur amusée assez truculent, Edgar nous narre sa seconde naissance et sa seconde vie, passant du "je" au "il" générique lorsqu'il lui devient urgent de mettre un peu de distanciation entre lui et une vie faite d'une succession de miracles ou de coups du destin. A coup de phrases percutantes d'humour et de cruauté, Edgar nous raconte les fantômes qui hantent sa tête cabossée, son parcours rocambolesque fait d'une succession de rencontres futiles ou fondamentales. On se prend vite d'affection pour cet étrange enfant fracturé, aux idées philosophiques trop avancées pour son jeune âge. On admire sa grande force et sa formidable acuité à décrypter la frénésie et l'incohérence du monde qui l'entoure. A la fois exutoire et supplique, son récit, rempli d'humour et de fureur, est, paradoxalement, des plus réjouissant !

«Qu'elle est la différence entre un accident et un miracle ? La plupart des gens vous répondront que la distinction est facile à établir, mais moi, je n'en suis pas sûr. J'ai tellement connu l'un et l'autre dans ma vie que je n'arrive pas à faire la différence.»
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je viens de terminer ce destin miraculeux... Face aux très nombreuses critiques enthousiastes des lecteurs, je souhaiterais apporter quelques bémols. Certes ce roman est bien écrit, évocateur dans ses descriptions de paysages, précis et soigné dans les rapports humains entre les différents personnages, et assez étoffé pour que le lecteur ait le temps de s'installer dans dans la vie de ce jeune garçon. On en ressort avec un pincement au coeur car au bout de ses quelques 500 pages, Edgar a fini par nous émouvoir, même si sa vie est "trop": trop de malheurs, trop de morts autour de lui, trop de violence à son égard, tant est si bien que parfois on s'en détache un peu, on n'y croit plus vraiment. Il n'y a pas de "gradation" dans ses malheurs, notamment pendant la période très (trop) longue à l'école Willie Sherman. Cette période de sa vie nous plonge dans un univers de violence extrême, où les pensionnaires de cette école pour jeunes indiens parias rivalisent d'imagination pour infliger à Edgar et plus tard à son ami Cecil, les pires châtiments, qui ne sont pas sans rappeler le Mario Vargas-LLosa de "La ville et les chiens". On a envie qu'il sorte de là, pour lui bien sûr, mais aussi pour nous, lecteur, car le "trop" est surtout là...
Je ne voudrais pas rester sur une note trop négative cependant car ce roman mérite d'être lu, pour son personnage attachant mais aussi un peu étrange, pour ce voyage initiatique à travers une enfance hors du commun mais qui révèle aussi des envies , des peurs et toute une gamme d'émotions que chaque lecteur-enfant aura connue aussi un jour.
A découvrir donc malgré certains aspects un peu "pénibles" car il est une des ces histoires qui vous restent une fois le roman terminé. Et c'est déjà beaucoup.
22 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Edgar Mint, métis Apache, est un miraculé. Il est vrai que cela n'est pas si évident au premier abord. Il n’a jamais connu son père, sa mère est alcoolique, sa tête a servi de route à un véhicule de la Poste, il est martyrisé dans l’orphelinat où il atterrit et ce n’est pas fini… Pourtant, il reste attaché à la vie tandis que le lecteur s’attache à lui.

Brady Udall fait incontestablement penser aux grands conteurs américains. Premièrement, il a un vrai style. J’ai notamment aimé l’originalité de la narration qui alterne à tout moment les première et troisième personnes. Deuxièmement, l’auteur raconte une certaine Amérique, loin des paillettes et du rêve (je ne recommence pas la liste accablante des horreurs qui touchent Edgar). Troisièmement, il incarne avec justesse et application des personnages insolites : un compagnon d’hôpital, des mormons prosélytes ou encore un médecin devenu dealer. Le médecin, qui a sauvé la vie d’Edgar suite à l’accident, est particulièrement intéressant à mon avis car il incarne à la fois l’ange gardien et la menace d’Edgar. Il est rare de croiser un personnage au rôle si complexe. Quatrièmement et enfin, il est vrai que le mélange du terrible et du cocasse évoque John Irving.

Mais je ne trouve tout de même pas que « Le destin miraculeux d’Edgar Mint » atteigne le petit miracle de lecture du « Monde selon Garp ». Il y a ici des répétitions et un acharnement du destin qui ont fini par me lasser. Par contre, si j’ai parfois craint aussi que le parcours initiatique d’Edgar ne finisse en errance stérile, il n’en est heureusement rien. L’aboutissement du roman sera aussi celui de la quête d’Edgar et offre une très belle conclusion.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2003
Pratiquement 600 pages... que vous ne verrez pas passer...Un vrai bonheur. Si La conjuration des Imbéciles vous a plu ( Un must : Prix Pulitzer d'ailleurs ) celui-ci le mériterait a mon sens aussi.
Je prends le pari qu'il s'agit là d'un futur "classique".
Voici de la littérature comme je l'aime : travaillée comme un bout de dentelles et pourtant sans lourdeur, limpide alors qu'elle aborde quelques thèmes complexes, et surtout un humour omniprésent et subtil.
Je jalouse fortement cet écrivain !
Félicitations également au traducteur
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2015
Les émotions suscitées par une lecture sont, semble-t-il parfaitement, subjectives (tautologie ou pléonasme?). En ce qui me concerne, le meilleur bouquin (si du moins, on mesure la qualité à la capacité d'émouvoir, de toucher le lecteur) lu ces dernières dix années.
Malgré le fait que je sois prof de lettres, je ne pense pas utile de justifier mon avis par une analyse "littéraire" de la chose. Je sais seulement que ce livre m'a tiré des larmes et fait rire aussi. Sans doute parce qu'il apporte une vraie bouffée d'humanité, qu'à travers toutes les épreuves subies par le petit Edgar, ce qui finit par émerger, c'est un message d'espoir, de foi dans l'homme.
Cela fait tellement de bien, surtout en ce 10 septembre, trois jours après l'abominable assassinat de quelques-uns de ces créateurs qui ont nourri ma jeunesse contestatrice.
Il faut le croire, l'homme est capable du meilleur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2009
Surprenant dans tous les sens du terme, tel est le mot qui résume le mieux ce livre à mes yeux.

Avec une quatrième de couverture très évasive, vous rentrez dans ce livre sans idée précise de ce qui vous attend. Et c'est peut être ce qui donne une certaine saveur à ce roman: ne pas savoir où l'auteur nous emmène.
Alors pour ne pas rompre le mystère, disons juste que ce livre retrace la vie d'Edgar, un enfant issue d'une réserve indienne.

Mais à la manière de Voltaire dans Candide, cet enfant par le biais de son innocence nous fait découvrir concrètement ce qui se cache derrière des mots comme alcoolisme, violence, désoeuvrement ou encore solitude.
Il en ressort des moments très durs, des épisodes tristes, et des instants de bonheur. Dés lors la philosophie d'Edgar face à la vie paraît simple et limpide pour nous amener sur une fin surprenante.

En conclusion un roman qui vaut le détour.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2012
Je recommande ce livre aux personnes qui aiment les romans américains.
A travers l'histoire d'Edgar, le narrateur nous décrit les conditions de vie actuelles des indiens.
Des personnages très attachants. Un livre qu'on aurait voulu ne jamais finir.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,10 €