undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Certes ce roman est trés "sexe" mais cela ne m'a pas empêché de lui mettre cinq étoiles parce que l'histoire se tient.
Ce jeune REY qui se dit "Roi de la Havane" est issu des milieux les plus pauvres, il y en a aussi à CUBA malgré Fidel CASTRO et son parti de la révolution socialiste, je pense que l'auteur cherche aussi, par son roman, à démythifier un régime qui n'a pas changé grand chose sous les tropiques à la condition de certains.
Mais ce que GUTIERREZ démontre, sans prendre le régime politique pour responsable, c'est qu'on est lourdement conditionné, sa vie durant, par le passif de son enfance.
Ne parlons pas d'adolescence, ce jeune homme n'en a point connu sinon quelques bribes avec son frère. Quand le terrible drame qui va sceller son destin éclate, REY se retrouve à la rue à vivre, de manière trés cochonne avec les prostituées ou prostitués, le ventre qui crie famine plus qu'à son tour, de petits boulots qu'il lâche aussitôt parce qu'il n'est pas trés vaillant (disons qu'il n'a pas été habitué au travail). On pourrait penser sa période de vaches maigres terminée losqu'il fait la connaissance de la veuve d'un général, un peu âgée pour lui mais trés éprise et surtout bien nantie. Mais non, elle ne satisfait pas ses besoins de jeune verrat bienheureux dans la crasse, la sueur à la misère. Et il y retourne...attiré par la fange comme par un aimant.
Moi, la fin m'a convenu, elle est cohérente et assez conforme à l'esprit du roman, on ne pouvait pas espérer de miracles. Par bien des côtés ce roman ressemble à "L'équilibre du monde" de Rohinton Mistry que je recommande vivement. Bref je lirai d'autres livres de cet auteur: il est réaliste, latin, sensuel au-delà de ce qu'on voudrait et surtout son style est parfait.
33 commentaires2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Prose dure et sèche !
La survivance est toujours au premier plan .
Il m est difficile de réaliser que ce roman est basé sur une histoire vraie et je ne veux pas (ou ne peux pas) y voir une parabole de la révolution castriste qui aurait accouché d'une telle horreur ?
Alors que le premier roman de Gutierrez que j ai lu, m'avait laissé une impression plus gaie ( tout au plus de désordre), me voilà cette fois avec une peine dramatique, des frissons et presque du dégoût.
Mais le style est en parfaite adéquation : cru, violent, aiguisé.
Pedro Juan avait défrayé la chronique avec « Trilogie sale ... », cette fois il confirme en s'imposant comme une nouvelle grande voix caribeña.
Un tout petit bémol: la traduction ... Qu'aurait fait François Maspéro ou même Albert Bensoussan ?
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,60 €
8,10 €
7,00 €