Commentaires en ligne 


14 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la force de la réflexion.
Dans cet ouvrage, Eric-Emmanuel Schmitt utilise le support de certains morceaux de Beethoven pour passer à la loupe plusieurs comportements de notre société. Loin des romans et des pièces de théâtre qui ont fait son succès, l'auteur renoue avec sa vocation première, la philosophie, comme mode de pensée et de vision...
Publié le 18 novembre 2010 par butterfly

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une analyse tres personnelle de la musique de Beethoven
J adore Eric-Emmanuel Schmitt, et comme lui j adore Beethoven. Mais j ai un regard plutot nuance sur cet ouvrage.
La musique n est pas un sujet facile a traite par le biais de l ecriture. Ici, l auteur nous fait donc partager son analyse tres personnelle d une musique qu il aime.
Les morceaux qu il a choisi ne sont pas ceux que je prefere, et ses analyses sont...
Publié le 2 août 2012 par Ju


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la force de la réflexion., 18 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Dans cet ouvrage, Eric-Emmanuel Schmitt utilise le support de certains morceaux de Beethoven pour passer à la loupe plusieurs comportements de notre société. Loin des romans et des pièces de théâtre qui ont fait son succès, l'auteur renoue avec sa vocation première, la philosophie, comme mode de pensée et de vision du monde.

L'auteur s'interroge sur la place du bonheur et de l'homme dans notre société face à la montée de l'individualisme et de l'égotisme. Bousculant sans aucune complaisance les "principes" de notre société, sa soif du "toujours plus", du "toujours plus clinquant", E-E Schmitt force le lecteur à se demander quelles sont les véritables priorités de la vie, quelles en sont les véritables valeurs?
Ceux qui connaissent la musique de Beethoven l'écouteront différement , ceux qui la méconnaissent la découvriront dans une vision humaniste. Une réflexion profonde sur l'Homme et son rapport aux autres .

Cet essai est suivi de la pièce de théâtre "Kiki Van Beethoven", mettant en scène une vieille dame , qui, au soir de sa vie redécouvre Beethoven , lui permettant d'accéder ainsi à la connaissance et de dépasser sa souffrance.

Un incontournable de cette rentrée littéraire, résolument optimiste, loin des ouvrages "noirs" que l'on nous propose en ces temps de littérature morose.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une analyse tres personnelle de la musique de Beethoven, 2 août 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
J adore Eric-Emmanuel Schmitt, et comme lui j adore Beethoven. Mais j ai un regard plutot nuance sur cet ouvrage.
La musique n est pas un sujet facile a traite par le biais de l ecriture. Ici, l auteur nous fait donc partager son analyse tres personnelle d une musique qu il aime.
Les morceaux qu il a choisi ne sont pas ceux que je prefere, et ses analyses sont parfois discutables.

Schmitt a eu l audace d ecrire sur un theme complique, et je trouve cela tres courageux de sa part ! Bravo !
Et si vous ne connaissait pas specialement Beethoven avant de lire ce livre, il y a fort a parier que l auteur suscite votre curiosite !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Une approche discutable, 7 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Marc Emmanuel Schmitt est une personnalité attachante mais il donne dans ce livre une vision décevante de Beethoven. Ce n’est pas un livre sur Beethoven mais un livre sur la relation que l’auteur entretien (et a entretenu) avec Beethoven. Et c’est une approche (très/trop) personnelle.
Durant les trente premières pages c’est en particulier le Beethoven héroïque, puissant, volontaire du compositeur que l’auteur tend à décrire, c’est-à-dire le versant le plus connu, un peu trop sans doute, au regard de l'ensemble de l’œuvre du compositeur.
E.E. Schmitt développe certes la notion joie dans la musique de Beethoven (il y revient même et c’est peut-être la seule force de cet ouvrage) mais celle-ci ne se résume pas au seul ‘Hymne à la joie’. Et à l’opéra Fidelio.
Mais autre critique : les descriptions que l’auteur donne de certaines œuvres sont pour le moins curieuses et discutables (pour lui, par exemple, chacun des trois premiers mouvements de la neuvième symphonie renvoient respectivement au règne minéral, au règne du vivant et au règne de l’homme ; mais comment diable en est-il arrivé à une telle conclusion ?) Heureusement les descriptions de l’opéra Fidelio et du mouvement lent du Concerto pour piano n°4 nous paraissent plus appropriées.
Autre réserve : pourquoi comparer Mozart à Beethoven pour dire notamment : ‘Beethoven cherche. Mozart a trouvé. Une mélodie de Mozart, c’est une évidence claire () aucune mélodie de Beethoven n’atteint jamais cette simplicité radieuse’ ?
On notera que les descriptions que l'auteur donne çà et là du compositeur constituent des clichés.
Et les réflexions qu'il fait sur notre société face notamment à la montée de l’égotisme et de l’individualisme n'ont rien de nouvelles. E.E. Schmitt s'efforce certes de donner une vision optimiste des choses (au détriment d’une vison cynique, blasée et désespérée).
Ce livre est destiné au grand public et non aux musicologues. Mais même dans ce cas, plus de rigueur aurait été le bienvenu (l’œuvre de Beethoven est par exemple beaucoup plus riche et variée que ne le laisse entendre l'auteur).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Arrêtes-toi, fais une pause, et réapprends à écouter..., 1 mars 2011
Par 
bilip (Mulhouse, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
La première partie du livre est un essai.
E.E. Schmitt y reprend son bâton de philosophe pour aborder, sous le prétexte d'une étude de l'oeuvre de Beethoven, les non sens que nous donnons à nos vies dans une société où des notions comme le courage, la volonté, l'optimisme, la joie, le partage, l'humanisme, ont laissé place à un individualisme forcené, avec comme unique leitmotiv : toujours plus et plus loin.
Il nous invite à faire une pause et à redécouvrir des valeurs simples, comme à nous enthousiasmer face à des émotions que nous avons reléguées sur le bord du chemin.
Il termine son essai en faisant le pari de l'optimisme, et rien que pour ce moment-là, cette lecture vaut que l'on s'y attarde.
Sans compter que si comme moi, vous avez délaissé Beethoven depuis trop longtemps, c'est l'occasion d'y replonger et même de découvrir des pièces aussi surprenantes qu'exaltantes.

La deuxième partie est une pièce, un conte, une fable, qui reprend la thématique exposée plus haut, mais avec son costume de scène.
Théâtrale, enjouée, incisive, pleine d'humour et d'humanisme, elle se savoure comme tous les bons moments qu' E.E. Schmitt sait nous offrir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 beethoven vit encore, 14 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
je découvre éric-émmanuel schmitt, et c'est un régal, le genre de livre qui rend intelligent.
écriture toute en délicatesse et pertinante, c'est un voyage intérieur, qui éclaire la pensée
la relation de l'écrivain dans son rapport avec l'écriture musicale avec ce géant qu'est Beethoven.
lecture jouissive.
J'ai hate de lire ses parutions, et de le revoir à la télé!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un essai et une vue partisane de Beethoven, 16 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Il est, comme l'écrit l'auteur dans son préambule, difficile d'écrire sur la musique. L'auteur s'en tire plutôt bien en partageant ses impressions et ses vues sur la création de Beethoven. Il n'est pas sûr que je partage d'ailleurs son analyse sur les raisons philosophiques de la création de Beethoven qui se résumerait, selon l'auteur, à l'hymne à la joie et la force de l'espoir, de l'optimisme, et de la croyance en l'homme.
Personnellement, j'entends un autre Beethoven, plus sentimentale et plus romantique (Lettre à Elïse, concerto pour violon en Ré majeur, sonate pour violoncelle et piano,...) que celui qu'Eric-Emmanuel Smith nous présente dans son ouvrage.
Ma critique principale est donc que l'auteur expose son analyse qui lui est personnel, mais pas forcément celle de tous. Il est écrit bien et du coup, son écriture peut convaincre, mettant de côté d'autres facettes très belles chez le compositeur.
Enfin, j'ai acheté cet ouvrage par curiosité, car j'ai beaucoup aimé "L'évangile selon Pilate", Oscar et la dame en rose" ou "Monsieur Ibrahim et les fleurs du coran". Ceux qui auront la même approche pouront se voir déçus, car la première partie est un essai et non un roman.
"Kiki Van Beethoven" est une petite histoire attachante qui vient apporter un plus à cet ouvrage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 QUAND JE PENSE QUE BEETHOVEN, 12 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Fan inconditionnel d'Eric-Emmanuel Schmitt, j'avais laissé passer cet ouvrage.
On y retrouve tout le style et les qualités de conteur de l'auteur.
Par ailleurs, le CD est excellent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Pour les amoureux de la musique, 15 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Pour moi qui ne connait pas trop la musique classique, ça donne envie d'en découvrir plus.
Pour les amoureux de la musique (au delà des compositeurs classiques)... un livre tout en poésie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Exceptionnel, 11 novembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Voilà un livre remarquablement bien écrit, les mots coulent de source tel un poème. On y apprend "rien de nouveau "mais on y vit totalement. J'ai plongé dans ce livre comme dans un bain de jouvence, j'ai partagé les émotions, j'ai vibré au rythme des pages. Un livre rempli de merveilleux, rare et exceptionnel.
J'aurai aimé qu'il soit plus long afin de faire perdurer l'état de pur bonheur vécu !!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Humanisme, courage, culte de la hauteur, choix de la joie : voilà les quatre propositions de Beethoven" E-E Schmitt, 7 mars 2011
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio) (Relié)
Second ouvrage que je lis de cet auteur philosophe, penseur, conteur de talent comme il me le démontra dans son superbe Concerto à la mémoire d'un ange. La musique inspire Eric-Emmanuel Schmitt. Par delà l'écoute, le ravissement, l'étonnement surgit du questionnement du compositeur. Beethoven ! Voici un compositeur, allemand, trop placardisé, rejeté, assimilé à la culture allemande aux relents nauséabonds du nazisme : Wagner, Beethoven étaient deux valeurs sûres de la mythologie germanique comme le rappelle l'auteur dans son histoire "Kiki van Beethoven". Mensonge aussitôt dénoncé avec force, simplicité de mots :

"(...) Elle allait me dire qu'elle ne pouvait plus croire en Beethoven après Hitler. Logique : tous ces nazis glorifiaient Beethoven et vénéraient Wagner. En ce temps-là, les bourreaux se délectaient au concert, à l'opéra, puis retournaient ensuite à leur boulot, l'élimination des Juifs. La culture, çà n'empêche pas la barbarie; mieux, çà permet d'ignorer la barbarie, comme un parfum dissimule la puanteur..." (p.142)

Cette sentence vient en écho à l'exposé brillant sur l'humanisme de Beethoven, dans la première partie de l'ouvrage :

"Le but n'est pas de changer la condition humaine en devenant immortel, omniscient, tout-puissant; non, le but est d'habiter la condition humaine.
Pour y parvenir, il faut d'abord accepter notre fragilité, nos défaillances, nos tourments, notre perplexité; abandonner l'illusion de savoir; faire le deuil de la vérité; reconnaître l'autre comme un frère en questionnement et en ignorance; cela s'appelle l'humanisme.
Pour s'y maintenir, il faut aussi lutter contre la peur, celle de l'échec, celle de la vie, celle de la mort; cela s'appelle le courage.
Pour y persévérer, il faut exhaler ce qu'il y a de meilleur en l'homme, de beau dans le cosmos, d'admirable parmi la création; cela s'appelle la hauteur.
Pour s'y sentir bien, il faut dépasser la tristesse, le désarroi, la haine du provisoire, le besoin de posséder; on doit préférer ouvrir les bras, privilégier l'énergie, célébrer l'existence; cela s'appelle la joie.
Humanisme, courage, culte de la hauteur, choix de la joie : voilà les quatre propositions de Beethoven.
On appelle cela une morale" (p.74-75)

Parfaire cette lecture avec celle de la puissante autobiographie de Joseph Kessel constitue un must : Ami, entends-tu... sur fond ou non d'ailleurs de musique de Beethoven.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ; Kiki van Beethoven (1CD audio)
EUR 23,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit