Commentaires en ligne 


47 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (21)
3 étoiles:
 (8)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Voyage en Chine
Madame Ming est LA "dame pipi" d'un grand hôtel de la province de Guangdong, une fonction qu'elle exerce dignement avec une "prestance altière". Homme d'affaires, le narrateur est amené à séjourner dans cet hôtel où, naturellement, il fait la connaissance de Madame Ming. Lui, qui dit avoir deux enfants, a bien du mal...
Publié il y a 5 mois par TORNADE

versus
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Facilité
Est-il révolu le temps où l'auteur nous gratifiait de la profondeur de sa réflexion? Dans la veine d'Oscar et la Dame Rose, cette plaisante histoire, élégamment écrite, se lit en à peine 2h et ressemble à un survol de la Chine et de Confucius... L'éditeur exploite le filon, le lecteur reste sur sa faim!
Publié il y a 23 mois par Hamilcar


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Facilité, 24 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Broché)
Est-il révolu le temps où l'auteur nous gratifiait de la profondeur de sa réflexion? Dans la veine d'Oscar et la Dame Rose, cette plaisante histoire, élégamment écrite, se lit en à peine 2h et ressemble à un survol de la Chine et de Confucius... L'éditeur exploite le filon, le lecteur reste sur sa faim!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 prévisible, 20 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Format Kindle)
Trop prévisible pour être vraiment passionnant. Dépaysement culturel mais trop de clichés. Jolie écriture cependant. Schmitt nous avait habitués à mieux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Voyage en Chine, 13 mars 2014
Par 
TORNADE (BichetteLoup en Crocquelle) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Broché)
Madame Ming est LA "dame pipi" d'un grand hôtel de la province de Guangdong, une fonction qu'elle exerce dignement avec une "prestance altière". Homme d'affaires, le narrateur est amené à séjourner dans cet hôtel où, naturellement, il fait la connaissance de Madame Ming. Lui, qui dit avoir deux enfants, a bien du mal à croire que son interlocutrice ait, comme elle le prétend, dix enfants sachant que l'Etat chinois interdit aux couples la possibilité d'avoir plus d'un enfant.
S'instaure alors, entre ce Français et cette Chinoise, un échange sur la vie en général mais surtout sur ces dix enfants exceptionnels dont Madame Ming dresse le portrait ou vante les mérites...

Ce livre est le sixième du "Cycle de l'Invisible". C'est un voyage en Chine que nous propose l'auteur, une Chine mystérieuse qui intrigue et qui fascine... Et c'est à travers le portrait des "Dix enfants que Madame Ming n'a jamais eus" qu'il traite de sujets et thèmes tels la politique de l'enfant unique, les conditions de travail, le sexisme de la société chinoise, la Révolution Culturelle, le communisme, la Doctrine de Confucius...
Audace, imagination, mythomanie... l'auteur met à l'honneur le mensonge et l'imagination fertile. Il choisit pour cela une protagoniste attachante et simple qui inspire la confiance et le respect. On aime l'écouter parler de son pays passé et présent, nous faire une douce morale pleine de sagesse... on aime l'entendre nous rappeler aussi que chaque être a le droit de s'autoriser à souffrir de manquer de quelque chose, s'autoriser à pleurer...

Cette lecture, comme de nombreuses autres d'Eric-Emmanuel Schmitt,est agréable à découvrir, l'auteur n'ayant rien perdu de son talent de narrateur, mais je lui ai préféré "Les deux Messieurs de Bruxelles, "Oscar et la Dame en Rose" ou "Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran"... le sujet peut-être ou bien un petit manque de ce sel qui venait relever les autres récits...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La voie de l'Harmonie, 10 avril 2012
Par 
Koryfée/Karine Fléjo (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Broché)
Avec ce sixième opus du cycle de l'Invisible, Éric-Emmanuel Schmitt nous emmène au pays qui incarne le mystère par excellence : la Chine. Un magnifique voyage dans l'espace, mais aussi dans le temps. Car si ce pays a vécu bien des bouleversements, des destructions massives, il y a une passerelle entre la Chine d'aujourd'hui et celle d'hier demeurée intacte : la passerelle de l'esprit. Celle de la sagesse confucéenne. C'est donc à la découverte de l'âme chinoise que nous partons avec l'auteur.

Confucius a semé les graines de l'« humanisme chinois ». Loin de vouloir s'ériger en maître à penser, il a voulu éveiller les consciences, susciter l'esprit critique chez ses disciples. « Je lève un coin du voile, si l'étudiant ne peut découvrir les trois autres, tant pis pour lui. » (Les Analectes). Il n'a donc pas fondé de religion au sens occidental du terme, mais davantage prôné des principes de vie basés sur une morale positive, la quête de l'harmonie entre les êtres, la noblesse de coeur et non de sang (Junzi). Ce que notre notre narrateur va découvrir.

Ce dernier vient en effet régulièrement en Chine pour affaires. Descendu au grand hôtel de Yunhaï, dans la province de Guangdong, il a pour stratégie d'interrompre souvent la négociation en s'éclipsant aux toilettes, ce qui déstabilise ses interlocuteurs. Des toilettes sur lesquelles règne la fascinante Madame Ming, dame pipi. Une femme qui très vite l'intrigue. Comment ne pas être étonné en effet, qu'elle affirmât avoir dix enfants dans ce pays où règne la loi de l'enfant unique ? Si notre négociant a le sentiment d'être face à une affabulatrice, force lui est d'admettre à chacun de ses passages en ces lieux d'aisance, la fascination qu'exerce sur lui ladite femme, tandis qu'elle évoque avec sensibilité, amour et sagesse chacun de ses enfants.

Mais comment pourrait-il lui reprocher de se réfugier dans l'imaginaire, de s'inventer des enfants aux métiers tous plus fabuleux, plus créatifs, plus ingénieux les uns que les autres, tant il sent sa frustration de maman, ses regrets silencieux de n'avoir pas pu assouvir son désir de maternité jusqu'au bout? Une nostalgie qu'il comprend et...partage, puisqu'il n'a lui-même pas connu ce puissant bonheur d'être père. Un écho puissant, d'autant plus puissant que Madame Ming s'exprime en des termes d'une infinie sagesse, celle de Confucius. Elle lui (nous) ouvre la voie de l'harmonie entre les êtres.

Après la découverte du judaïsme, du christianisme, de l'islam, du bouddhisme, du zen, Éric-Emmanuel Schmitt, avec sa sensibilité à fleur de plume, nous interpelle, nous convoque, nous interroge. A l'heure où l'ambition, l'individualisme, les guerres économiques, politiques, ethniques, religieuses font rage, il nous invite à nous recentrer sur l'essentiel : le tissu humain.
Sur le fil de ses mots, se tisse une tapisserie brillante, apaisante, lénifiante, celle de la quête du bien, du bon, du meilleur. Celle de l'harmonie.

KARINE FLEJO
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déception, 7 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Format Kindle)
Monsieur Schmitt a vraiment écrit des oeuvres fantastiques, mais ce livre là, ne m'a pas touché. l'histoire se perd, nous perd.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Mme Ming, 27 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Broché)
Passionnant : une belle leçon pour notre société qui refuse de faire une juste place à l'enfant et qui préfère vivre égoïstement dans son confort.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 J'adore cette plume, 11 novembre 2013
Par 
Wout Somers (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Format Kindle)
Et encore un petit chef d'oeuvre superbe qui nous permet de gouter d'autres cultures et points de vue. Merci pour ce voyage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Voyage, 27 mai 2013
Par 
M. ANNIE (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Format Kindle)
Histoire qui nous transporte en Chine avec ses traditions, ses lois, et le temps qui s'arrete parfois, un roman facile à lire et très vite lu.Un vrai plaisir !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Jolie histoire, 22 mai 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Format Kindle)
De façon générale j'aime l'écriture de cet auteur.
Ces histoires ouvrent des univers comme parallèles. Ce livre va dans cette tradition, avec des moments savoureux et rares.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 découverte subtile, 15 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus (Broché)
Eloignée de la lecture pendant une très longue période, je découvre avec délice des ouvrages dont j'avais entendu parler. La "philosophie" d'Eric-Emmanuel Schmitt, c'est un peu Confucius en exemples. Madame Ming sympathique dame pipi chinoise, raconte par courtes touches la vie de ses enfants pas si imaginaires que ça.
C'est frais, profond.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus
Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus de Eric-Emmanuel Schmitt (Broché - 28 mars 2012)
EUR 12,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit