undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

65
4,4 sur 5 étoiles
L'oligarchie des incapables
Format: BrochéModifier
Prix:20,30 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-8 sur 8 commentaires(3 étoiles)afficher tous les commentaires
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 mars 2014
Lorsque Sophie Coignard dénonce les abus de droit, les abus de biens, les combines entre copains, les gaspillages de nos poltiques depuis des décennies, elle fait un travail méritoire que nos media quotidiens passent malheureusement bien souvent sous silence.
Mais Spohie Coignard n'échappe au lessivage de cerveau ambiant selon lequel cette poursuite des intérêts individuels, cette passion du fric est l'expression du libéralisme. Elle adhère, consciemment ou pas, à la défition du libéralisme donnée par les apparatchis de l'étatisme dominant et de leurs complices, les "intellectuels", les journalistes en vue, les "artistes" et autres personnages du spectacles qui profitent du système sans vergogne et en donnant, de surcroit, des leçons de morale.
Du coup, SC met injustement dans le même sac, politiques, entrepreneurs et dirigeants d'entreprises pour le seul motif que ces derniers ont connu le succès financier et économique. Ce problème que les journalistes, y compris les journalistes d'investigation comme SC, ont ou font semblant d'avoir avec l'argent ( ils ne peuvent pas malgré tout se permettre d'être trop iconoclastes), amène SC à dire des aneries comme par exemple: " Par une ironie de lhistoire, la France et la Russie suivaient des destinées parallèles. La chute du communisne à Moscou, le recul de l'État à Paris, ont transformé les élites du régime mais ne les ont pas balayées". Comment SC peut-elle dire que l'État a reculé en France quand sa part dans l'économie ne cesse d'augmenter (dépenses de l'État atteignet 57pct du PIB) et il n'y a pas un sujet dans notre pays qui échappe à quelque Autorité créée adhoc ou la "sagesse" d'un de nos ministres?
En somme du bon et du mauvais dans ce livre.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mars 2012
Les informations relatées dans ce livre sont intéressantes, mais l'ensemble s'apparente trop à une dénonciation sans analyse approfondie. On pourrait mettre en doute la véracité de certaines accusations trop peu fondées. De plus, j'ai trouvé que certains commentaires sont empreints de partialité. Ceci dit, on se demande à l'issue de ce livre par où il faudrait commencer pour remettre d'aplomb notre démocratie!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 janvier 2012
Salutaire, car dénoncer la main mise de l'argent et des oligarques sur notre pays, c'est faire oeuvre de salut public.
Mais dès qu'on regarde dans le détail, on s'aperçoit que le travail est souvent très léger: il suffit d'une citation du Canard Enchaîné pour que cela devienne vérité révélée. Ou pire une citation d'un livre de Péan, souvent lui aussi très léger.
Le sujet aurait mérité autre chose que quelques interviews avec, forcément, des aigris ou des citations d'auteurs, loin d'être des scientifiques (cf. ci-dessus), des extraits de presse, etc.
Je pense que le fond donne une bonne image de nos "zélites", qui ont réalisé un véritable holdup sur notre argent depuis un peu plus de 30 ans. Mais j'aurai aimé un traitement plus sobre, plus économique, en un mot plus proche du "Mal français" d'Alain Peyrefitte, rédigé en 1975 et en excellent français, mais qui n'a pas pris la moindre ride.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 février 2012
ce livre est-il intéressant? oui certainement même si on apprend peu de choses que l'on ne connaisse déjà et si on est,un temps soit peu,informé des turpitudes de nos divers élus de la république.
Mais à la fin du livre, on en sort encore plus écoeuré que jamais par les accointances avec le monde de l'argent, celui des médias et le népotisme qui y règne. Je trouve qu c'est bien de le lire avant les élections qui arrivent. Pour en terminer, j'ai hésité à la fin entre rire ou pleurer, mais je crois bien en fait que j'en ai pleuré.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 28 décembre 2013
On apprend pas mal de choses dans ce livre, mais à la fin de la lecture on se demande surtout si l'auteur n'est pas parti en croisade contre le pouvoir français...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 25 novembre 2012
Un livre qui nous apprend des choses mais qui ne révolutionne pas non plus notre quotidien. Se laisse lire sans problème!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2012
Les auteurs enfilent les perles du style canard enchaîné, mais ne font pas ressortir qu'il s'agit de l'apparition d'une nouvelle classe, différente de celle des propriétaires et capitalistes, qui fait marcher tout le monde : le travail, et le capital. il manque aussi l'évocation des privilèges des élus, à commencer par les soi-disant plus modestes (au niveau des intercommunalités)car ils se tiennent tous par la barbichette de leurs privilèges, petits ou grands, respectifs...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mars 2012
L'oligarchie, on la voit bien, mais ces oligarques sont plus cupides qu'incapables, ils sont même très capables quand il s'agit de se partager les postes et les avantages.
Ce qui rend ce livre un peu décevant, par manque d'originalité.
Je pensais que ce serait un nouveau point de vue sur la haute fonction publique et les politiques, et c'est malheureusement en grande partie une compil d'affaires déjà connues.
Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
L'oligarchie des incapables
L'oligarchie des incapables de Sophie Coignard (Broché - 2 janvier 2013)
EUR 8,00

Un Etat dans l'Etat : Le contre-pouvoir maçonnique
Un Etat dans l'Etat : Le contre-pouvoir maçonnique de Sophie Coignard (Broché - 11 mars 2009)
EUR 20,30

Un Etat dans l'Etat : Le contre-pouvoir maçonnique
Un Etat dans l'Etat : Le contre-pouvoir maçonnique de Sophie Coignard (Broché - 14 janvier 2010)
EUR 7,10