undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles129
4,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:22,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 août 2014
Un sérial killer machiavélique et démoniaque, une enquête difficile et semée d'embûches,la violence omniprésente.On dévore le livre,scotché aux pages. L'intrigue est au top et l'auteur en grande forme.
C'est un vrai auteur de thrillers, très doué et qui mérite vitre attention. Et tous ses livres sont excellents.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Je ne connaissais pas du tout cet auteur et pour quelqu'un qui n'est pas fan de polar ; j'ai beaucoup apprécié le style de l'écrivain. Parait-il que c'est le 3e tome d'une saga ? Cependant, en le lisant, rien n'indique le lien avec les 2 autres bouquins précédents.
Comme bien des livres volumineux, il faut en lire les 2/3 pour comprendre où l'auteur souhaite nous mener.
Un indice : une bouteille jetée à la mer avec un message SOS
personnages : une équipe de choc : une secrétaire, un co équipier, des agents, des crapules en tout genre
le fond de l'histoire : pas sûr que ca se tienne mais pourquoi pas
la fin de l'histoire : happy end !!!!!!!!
ce livre n'est pas transcendant mais il se lit facilement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2016
Ce n'est pas la grande forme pour l'inspecteur Carl Mørck. Mona Ibsen, la psychologue élue de son coeur, est en mission humanitaire en Afrique et Vigga, sa future ex-épouse menace de réintégrer le domicile conjugal, ce qui tomberait plutôt mal puisque Carl vient d'installer Hardy, son coéquipier tétraplégique dans son salon. Dans les locaux du département V, Assad et Rose sont en effervescence. La police écossaise leur a fait parvenir un message découvert dans une bouteille à la mer. Pratiquement indéchiffrable, le texte est en danois et date de plusieurs années. Ses deux assistants se passionnent pour l'affaire mais Carl a des doutes, après tout il pourrait ne s'agir que de la plaisanterie d'un adolescent. Mais à mesure que les mots apparaissent, l'affaire devient sérieuse. Deux frères appellent à l'aide, kidnappés et menacés de mort par leur tortionnaire. Les faits datent de 1996 et ont dû se régler d'eux-mêmes puisque la disparition des enfants n'a jamais été signalée. L'équipe de choc du département V est loin de se douter que pendant qu'ils s'interrogent en vain, le kidnappeur est toujours en activité et ses deux nouvelles proies déjà repérées.

La troisième enquête du département V nous entraîne dans les pas d'un tueur d'enfants machiavélique qui fait profession du kidnapping et en profite pour régler des comptes avec une enfance malheureuse, un homme malin et insaisissable qui trouve ses proies dans les sectes et autres religions rigoristes qui pullulent au Danemark. Démunies devant le malheur qui les accable et effrayées par les menaces de l'homme, les familles taisent l'horreur qu'elles vivent, se replient dans leur foi et leur communauté et le tueur continue ses activités en toute impunité. Pour Mørck et son équipe, c'est une véritable gageure de retrouver cet homme qui ne laisse aucune trace derrière lui. D'autant qu'ils s'occupent aussi d'une enquête sur des incendies criminels que Mørck espère résoudre très vite, histoire de damer le pion à ses collègues du département A.
L'intrigue est un peu longue à se mettre en place mais la deuxième partie reprend de la vigueur et le final est comme toujours particulièrement haletant. Délivrance apporte le même plaisir de lecture que ses deux prédécesseurs avec une enquête prenante et les notes d'humour entre les équipiers de l'unité spéciale. Assad reste toujours aussi énigmatique, son chef s'interroge, tente d'en savoir plus mais le mystère s'épaissit. Rose claque la porte du bureau mais envoie sa jumelle Yrsa pour la remplacer, aussi blonde et rose que l'autre est sombre, elle a tout de même en commun avec sa soeur le fait de n'en faire qu'à se tête. Dans cette ambiance de folie douce, Mørck tente de faire respecter ses ordres, tout en commençant une psychothérapie avec un confrère de Mona. Pourra-t-il faire la lumière sur l'affaire qui le hante? Hardy semble penser qu'il en sait plus qu'il ne le dit mais il s'en défend. Ment-il ou, rongé par la culpabilité, a-t-il occulté inconsciemment des éléments de l'enquête? La suite au prochain épisode dont on espère qu'il sera très vite dans les librairies!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A la fin de Profanation, je me demandais quand paraîtrait le 3ème tome des aventures de Carl Mock (le policier), son assistant Assan (préposé à l’entretien des locaux) et la froide secrétaire Rose. Car en effet, lire un Jussi Adler-Olsen n’est pas uniquement l’occasion de se lancer dans un bon livre policier, mais également la possibilité de poursuivre la découverte de ces personnages et l’approfondissement de leur psychologie.

Alors nous retrouver cette formule magique dans Délivrance ou bien l’auteur va-t-il s’essouffler et nous laisser un goût rance de son troisième opus ?

J'ai eu un très grand plaisir à lire ce livre.

Tout d'abord parce que c'est un très bon policier qui fait appel à tous les genres de ce style littéraire : enquête, réflexion, expertise scientifique et technologique, et du suspense.

D'autre part parce qu'il est bourré d'humour. Que ce soit la médiocrité relative des fonctions de l'enquêteur officiel, les méprises verbales d'Assad ou la folie douce de Rose; ce trio est un trio explosif en gaffes et surprises. Si vous êtes amateurs de Jussi Adlter-Olsen, c'est avec joie que l'on découvre un peu plus la vie privée, les secrets cachés de ces personnages.

Enfin, parce que c'est très bien écrit (et donc traduit), où l'auteur montre les aléas et les difficultés de la vie des policiers, de leurs mésaventures (pertes de coéquipiers, vie familiale très difficile, ...).
(quoilire.wordpress.com/2013/04/26/jussi-adler-olsen-delivrance/)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2013
Un homme , depuis des années , kidnappe des enfants , demande une rançon aux parents et les relâche . Leurs particularités : les familles font parties d'une secte . Un jour un des enfants kidnappé lance littéralement une bouteille à la mer , retrouvé plus d'une dizaine d'années plus tard , elle se retrouve sur le bureau de Carl Møck .
Comme d'habitude Carl traîne des pieds , il a plus envie de bavasser et de faire bosser les autres ! Carl est comme un diesel : il met du temps à se mettre en route et puis après , plus rien ne l'arrête ! Il se retrouve face à un homme qui est une anguille , j'ai songé à une enquête d'Harry Hole (Jo Nesbø) à propos de cet homme .
Nous suivons en parallèle l'enquête du Département V , la femme du kidnappeur , la famille des enfants enlevés et le kidnappeur lui-même , ce qu'il fait , sa méthode et son enfance , élevé dans une famille très religieuse , elle lui laissera des traces ...
J'ai bien aimé cette immersion dans les sectes , surtout de retrouvé Carl et son équipe . J'aurais ôter quelques trucs , ajouter d'autres , Alder-Olsen use de quelques vieux trucs mais une fois l'histoire mise en place je l'ai lu très vite et avec un grand plaisir .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2013
3e roman de Adler Olsen. Une suite qui est encore meilleure que les 2 précédents tomes. Le sujet est plus délicat à traiter, le "méchant" est brillant d'orgueil et de vanité ! L'équipe se forme petit à petit, des questions se posent alors, personne n'est aussi lisible qu'il n'y paraît. Brillante enquête qui nous fait découvrir d'autres communautés, il faut le lire pour le croire !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
L'intrigue est un peu longue à se mettre en place mais la deuxième partie reprend de la vigueur et le final est particulièrement haletant.

Un polar scandinave angoissant, froid, prenant où l'humour perce parfois.

Des personnages mémorables et un ton singulier.

En bref, il faut de la patience mais ce polar vous promet un bon moment de lecture !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Cette troisième enquête du duo improbable que forment Carl Morck et son assistant Haffez el Assad au sein du département V est tout aussi prenante que les deux précédentes (« Miséricorde » et « Profanation »).
L’affaire qu’aura à résoudre le département V se distingue nettement des deux précédentes et c’est ce que j’apprécie tout particulièrement chez l’auteur ; avec les mêmes héros, le même cadre assez particulier, la même ambiance un peu « à part », les intrigues se suivent – mais ne se ressemblent pas!

Cette fois, l’affaire qui arrive dans le chaos du département V y parvient par un moyen assez original : par une bouteille à la mer.
Avec l’aide d’Assad (toujours aussi vif et surprenant) et de l’excentrique Rose, Carl Morck s’efforce de remonter la piste message incompréhensible laissé par un inconnu il y a de longues années.
L’enquête progressant, il s’avère que non seulement l’histoire qui se cache derrière ce message est sordide, mais encore qu’elle est bien plus actuelle que ne le pensait le département V … Une nouvelle victime est en danger. Seulement, la police ignore qu’une course contre le temps est d’ores et déjà engagée !

Jussi Adler-Olsen nous propose, encore une fois, une belle enquête, dans laquelle nous suivons d’un côté l’équipe du département V et de l’autre le meurtrier et son entourage, ce qui nous permet d’entrer dans l’esprit de tous.
Comme toujours, les personnages sont attachants et originaux.
Carl Morck n’est pas un policier classique. Loin de toute ambition, il ouvre les dossiers par pure obligation, poussé par le zèle étonnant de son assistant Assad.
Leurs intelligences respectives (remarquables), leurs méthodes intuitives, leurs théories tirées par les cheveux guidés par une conviction profonde débouchent encore une fois sur une façon de retravailler les dossiers plus qu’originale.
Le personnage du « méchant » est, lui aussi, ciselé, on découvre sa façon de penser, sa façon de procéder, et au fur et à mesure on se demander comment qui que ce soit pourrait le démasquer et l’arrêter.

Le seul et unique bémol de ce roman, c’est l’introduction d’Yrsa, la sœur de Rose.
Le département V est déjà submergé d’originaux et avec Yrsa, j’ai trouvé, personnellement, que c’était un peu dépasser les limites de l’improbable. Mais sa présence ne parvient pas à enrayer leur mécanique.

Bref, si vous avez aimé « Miséricorde » et « Profanation », vous aimerez tout autant « Délivrance » !
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2016
Une bouteille jetée des années auparavant à la mer contenant un message qui semble rédigé avec du sang, c'est tout ce qu'il faut pour que le dossier soit pris en charge (non sans difficulté) par le département V de la police de Copenhague.

S'ouvre alors un roman d'une grande qualité. Adler-Olsen à cette force de dépeindre le contexte socio-économique du Danemark en livrant un polar excellent. Cette fois, c'est un tueur en série qui est à l'œuvre. De la pire espèce.
On progresse si vite, véritable page-turner. Encore une fois, lu en une journée à peine (bien qu'il soit plus gros que ses deux grands-frères)

Ca ne serait pas un bon Adler-Olsen sans sa dose de personnages loufoques et d'histoires personnelles. De ce côté là, on est très rapidement comblé (bien que le twist au sein du département a vite été compris pour ma part). L'histoire d'Assad m'intrigue mais de ce côté, Adler-Olsen délivre les informations au compte goutte et ça donne envie d'en savoir plus.

Encore un très bon moment en compagnie du trio du département V.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
... une bouteille vide et puis espère qu'on pourra lire à travers..."
Oui, ça va vous évoquer Balavoine à un moment ou à un autre. Mais quant au "S.O.S. écrit avec de l'air", il vous faudra aller voir ailleurs.

L'enquête se met en route lentement (trop ?) se permettant ainsi de mettre en lumière les personnages, tant les enquêteurs des affaires non classées version danoiso-suédoise que le mauvais coup que prépare sournoisement celui dont on subodore vite qu'il n'a fait que remettre le couvert depuis tout ce temps.

La bouteille éclate malencontreusement en mille morceaux comme autant d'indices à explorer pour reconstituer le puzzle : le message oublié par le temps qui passe mais qui fait oeuvre lente de destruction.

L'atmosphère se fait palpable au fur et à mesure, les protagonistes ayant l'opportunité de se faire une place pour épaissir leurs traits de caractères sensés s'emboîter pour la meilleure marche du service possible. Ce qui fait de ce livre un passe-temps pour cet hiver, tous les ingrédients du suspense s'y trouvent. Ils vous renverront aux ambiances glauques des séries en cours.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,10 €
8,30 €
8,60 €
22,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)