Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Boyden signe là un pur chef d'oeuvre!
Joseph Boyden écrivain canadien d'origine amérindienne (Cree) est au fil des années devenu une des grandes plumes de la littérature nord-américaine. Ce romancier nous avait déjà ébloui avec "Le chemin des âmes" (2005), puis "Les saisons de la solitude" (2008), sans oublier "Là haut vers le nord" un recueil de...
Publié il y a 3 mois par Jean-pascal Guillet

versus
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le choc de deux cultures
Pour les amérindiens, l'Orenda est la force vitale, l'âme en quelque sorte, en communion avec la nature, dans une vision panthéiste de l'univers, et empreinte de magie. Tout l'inverse de la religion catholique qu'incarnaient ces jésuites européens, affublés du surnom évocateur de corbeaux et qui n'avaient de cesse que d'essayer de...
Publié il y a 3 mois par traversay


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Boyden signe là un pur chef d'oeuvre!, 20 avril 2014
Par 
Jean-pascal Guillet "bluegrass and Co" (lot) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le grand cercle du monde (Broché)
Joseph Boyden écrivain canadien d'origine amérindienne (Cree) est au fil des années devenu une des grandes plumes de la littérature nord-américaine. Ce romancier nous avait déjà ébloui avec "Le chemin des âmes" (2005), puis "Les saisons de la solitude" (2008), sans oublier "Là haut vers le nord" un recueil de nouvelles paru en 2006. Cette fois ci avec "Dans le grand cercle du monde" Boyden signe un pur chef d'oeuvre, un roman épique qui nous plonge dans le Canada du XVIIeme siecle.

Flamboyante fresque à trois voix: celle de Christophe jeune jésuite français que les indiens nomment "Corbeaux", celle de Oiseau chef Huron et enfin celle de Chutes de Neige jeune femme Iroquoise capturée lors d'un raid mené par un parti de Hurons sous les ordres du chef Oiseau qui au passage massacre toute la famille de la jeune femme.
D'une écriture lumineuse et empreinte de poésie Joseph Boyden nous entraîne dans un face à face tendu comme la corde d'un arc entre les missionnaires jésuites et les tribus indiennes. Ces mêmes missionnaires qui seront assurément le fer de lance de l'invasion des colons et par ce fait de la destruction de la civilisation des indiens.

L'auteur au fait des us et coutumes des amérindiens nous fait découvrir leurs traditions et mode de vie, et donc l'hallucinante et inouïe cruauté dont ils pouvaient faire preuve à l'égard de leurs prisonniers! Ce qui donne droit à quelques scènes de tortures inimaginables!
On assiste à l'élimination des Hurons fidèles alliés des Français, par leurs ennemis ancestraux les Iroquois alliés des Anglais. Ces derniers déjà supérieurs en nombre furent abondamment équipés d'armes à feu par les Anglais, alors que les Francais ne distribuaient les mousquets à leurs alliés indiens qu'avec parcimonie et encore qu'a ceux qui daignaient se convertir!

Ce livre est un grand grand roman qui élève Boyden au rang des génies de la littérature américaine comme Harrison ou le regretté James Welch autre auteur amérindien auquel on ne peut que penser à la lecture ce ce livre.

PS: Amanda Boyden l'épouse de Joseph Boyden a signé elle aussi un excellent roman intitulé " En attendant Babylone" dont je vous conseille vivement la lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Génial, 23 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le grand cercle du monde (Broché)
Un livre captivant de la première ligne à la dernière ligne. Impossible de le lâcher une fois commencé.
On s'attache énormément aux différents personnages tout au long d'une histoire nuancée et pleine de couleurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Boyden, 12 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le grand cercle du monde (Broché)
Livre exceptionnel, la précision des "caresses" est hallucinante, on ne lâche ce livre que très tard le soir. Du bon du très bon Boyden...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le choc de deux cultures, 29 avril 2014
Par 
traversay (Orléans, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le grand cercle du monde (Broché)
Pour les amérindiens, l'Orenda est la force vitale, l'âme en quelque sorte, en communion avec la nature, dans une vision panthéiste de l'univers, et empreinte de magie. Tout l'inverse de la religion catholique qu'incarnaient ces jésuites européens, affublés du surnom évocateur de corbeaux et qui n'avaient de cesse que d'essayer de convertir ces "sauvages" aux rites barbares et païens, du moins à leurs yeux. C'est ce choc de deux conceptions de la vie et des croyances qu'orchestre Joseph Boyden avec Dans le grand cercle du monde, dans un climat pré-apocalyptique au milieu du Canada du XVIIe siècle. Un roman à trois voix : celle d'un corbeau, justement, d'un chef huron et d'une prisonnière iroquoise. Et passent les saisons rythmées par les rites, les tentatives d'évangélisation, les récoltes et, surtout, les affrontements entre hurons et iroquois. Si Boyden est toujours aussi ample dans ses descriptions, aussi prodigieusement dense dans son récit, il nous nourrit d'une profusion de détails lesquels ont certes valeur documentaire mais finissent par alourdir un livre qui approche les 600 pages. Il y aurait beaucoup à dire sur les trois personnages principaux, archétypaux et assez prévisibles somme toute dans leurs réactions. Ils se révèlent finalement moins intéressants et touchants que certains de leurs semblables, au profil plus original comme Petite oie ou le frère Isaac. Et puis, on ne peut passer sous silence les scènes de torture. Non qu'il soit question d'accuser l'auteur canadien d'en rajouter, elles sont criantes de vérité, mais leur répétition et leur atroce précision ne sont pas loin de provoquer un début de lassitude voire d'écoeurement si on a l'estomac fragile. Ne pas s'y tromper, Dans le grand cercle du monde est un roman impressionnant de maîtrise qui fourmille d'informations et confirme une aisance narrative qui ne se dément pas d'un livre à l'autre. Cela n'empêche pas d'émettre quelques bémols et de le trouver inférieur à La saison des âmes et Les saisons de la solitude.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une livre terrible et beau...mais..., 18 avril 2014
Par 
M. J-claude Montanier (Grenoble France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le grand cercle du monde (Broché)
...mais quelque chose m'a gêné tout au long de l'ouvrage. L'histoire se déroule dans les années 1630 puisque est évoquée, dans le livre, la mort de Samuel de Champlain qui est survenue en 1635. Elle est racontée par un jésuite -un "corbeau"-, une jeune Indienne, iroquoise de naissance dont la famille est tuée lors d'un raid conduit par leurs ennemis de toujours, les Hurons et qui sera adoptée par l'un des chefs hurons, Oiseau, troisième narrateur. C'est le récit de ce dernier qui m'a le plus troublé ; sans vouloir réduire les Indiens à un statut de "sauvages", ainsi que le font les jésuites, je me demande s'il avaient, à cette époque, un langage aussi sophistiqué, des pensées aussi structurées, flirtant parfois avec la philosophie ? Lorsque Oiseau s'adresse, en pensée, à sa défunte épouse, il l'appelle toujours, "mon amour", "ma chérie" et lorsqu'il dialogue avec son ami, le niveau d'abstraction de leurs échanges est parfois étonnant. Si le lecteur est capable de dépasser cette gêne, ce que je n'ai pas su faire, il aura alors entre les mains un livre beau et terrible, comme je l'ai dit dans le titre...un livre qui lui montrera à quel point l'église catholique a été ignoble dans sa volonté de "sauver des âmes", les "sauvages" étant nécessairement habités par le Diable et il penchera peut-alors alors, comme je l'ai fait, du côté des Indiens !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Dans le grand cercle du monde
Dans le grand cercle du monde de Michel Lederer (Broché - 26 mars 2014)
EUR 23,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit