undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles153
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 janvier 2006
Il y a bien longtemps qu' un roman ne m' avait bouleversé à ce point !
C' est un magnifique récit, plein de sensibilité et plein d' espoir, puisque deux hommes peuvent se comprendre et s' apprécier malgré la barrière de la langue et de leur situation.
La petite fille concentre toutes les horreurs de la guerre.
Elle est tout ce qui reste à Mr Linh de son passé et fait comprendre à Mr Barck la situation émotionelle de celui-ci.
Comme le chante Vigneau "quand les hommes vivront d' amour, il n' y aura plus de misère ..."
A lire et relire, à ne pas manquer ! merci Mr Claudel !
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2005
toujours pas très gai, monsieur Claudel, mais quel talent, quel style, quelle intensité dans un récit de folie ordinaire...une histoire d'homme dépassé par la cruauté de la vie, dont le dernier refuge est la "folie"...un monde autour bienveillant mais si froid, une amitié entre hommes simples...merci monsieur Claudel...ça change de la misère littéraire ambiante.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2005
J'ai été agréablement surpris par ce nouveau
roman de Philippe Claudel qui est fort différent
des "âmes grises" ou encore des superbes nouvelles
"les petites mécaniques". L'amitié entre Monsieur Linh et
un homme ne parlant pas la même langue est décrite de
façon splendide tout comme l'attachement bouleversant
du grand-père à sa petite fille. On ressent également la
difficulté des expatriés à s'adapter à un nouveau pays.
Ce livre est écrit avec beaucoup de simplicité mais les
thèmes qui en ressortent sont très forts: dureté de la société d'aujourd'hui, la difficulté de vivre dans une grande ville ou encore la solitude.
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2007
Quel plaisir de lire ce livre... touchant, émouvant, poétique... on rentre dans la vie, dans l'intimité de ce grand-père... discrètement... en faisant attention de ne pas faire de bruit et on en ressort de la même manière... tout doucement... mais touché, étonné et vraiment séduit... j'ai aimé... et ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé!
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici un petit livre bouleversant qui parle d'exil, de solitude, de courage, d'amour, d'amitié et de folie. C'est un petit roman simple, beau et touchant. Simplement, un petit roman qui fait du bien (même si on pleure à la fin).

Philippe Claudel utilise une écriture fine et précise, des phrases courtes, des mots simples et justes, et beaucoup de délicatesse pour écrire son histoire. Une histoire construite sur une trame triste (la guerre, la mort, l'exil, le déracinement, le manque, la mémoire, la solitude) mais qui ne tombe pas dans la mièvrerie ou l'apitoiement. Ce roman se lit aussi facilement qu'il est difficile à oublier et se révèle profondément émouvant et d'une grande délicatesse. Une fois le livre refermé le lecteur, touché en plein cœur, comprend qu'il ne lui sera pas facile de se plonger dans une autre histoire...
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai ADORE ce roman, que dis-je, ce bijou de sensibilité, de poésie, d'humanisme. Il est de ces livres, rares, dont la lecture ne laisse pas indemne. Elle se poursuit en soi bien après avoir refermé la couverture. Cette réflexion tout en finesse, ce conte philosophique sur l'exil, la solitude, le déracinement, le courage, la foi inébranlable en ses rêves, m'a donné bien souvent les larmes aux yeux.

Grâce à un style très épuré, Philippe Claudel nous fait coller au plus près du personnage principal, Monsieur Linh, vieillard d'une noblesse de coeur et d'âme exemplaire. Pour sa petite fille, seule survivante avec lui de la barbarie,le vieillard fuira son pays en guerre pour trouver une terre d'accueil. Mais terre d'accueil ne signifie pas terre accueillante. Le combat se poursuit donc, sur le front de la solitude, de l'intégration, de la différence cette fois. Pour l'enfant, la prunelle de ses yeux, sa raison de vivre,son trésor vivant, il affrontera et surmontera tous les obstacles, mû par l'ineffable puissance de leurs liens.

Bouleversant, poignant, déchirant.

Et que dire de la chute ! Jamais chute n'a tant mérité son nom. Elle donne au récit toute sa force, toute sa puissance et nous montre les séquelles indélébiles et ô combien profondes de ces guerres inhumaines auxquelles se livrent des êtres dits "humains".

D'une déchirante beauté.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2007
Ce livre est comme un bijou que je n'oublierai jamais de ma vie. Sa poésie fluide m'a caressé du début à la fin.
C'était le 8eme livre en français que je lisais. Cette belle histoire m'a conduite au coeur du monde d'écriture français.
J'ai pleuré de tristesse, et me suis sentie un peu optimiste aussi. J'y ai vu un problème racial entre blancs et asiatiques. J'y ai vu une pointe d'optimisme que l'ethnocentrisme [...].
Et plus, pour une étudiante de la langue française, ce livre est comme une grille de mots croises. Il y a un secret que je me suis amusée à chasser à travers la lecture du livre et que j'ai enfin trouvé.
11 commentaire|35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2006
Dès les premières pages du livre, LE Style de Claudel nous conduit à l'essentiel. Sans rien savoir de précis sur les personnages, les lieux, l'époque, l'imagination fait tout son travail et ne reste que l'essentiel, cette amitié profonde qui se noue et cet amour sans limite de M Linh envers sa petite fille. Cet ouvrage est tellement fort d'émotions que je me suis préservé de le dévorer d'une traite. Trente page par jour pour savourer encore le verbe demain. Et à chaque fois une émotion violente : les larmes montent ou c'est un sourire, jusqu'à la fin où le puzzle se dénoue, et où tout prend un sens nouveau. Alors c'est la vraie grosse baffe que l'on prend d'un coup, sans s'y attendre.

Inoubliable, magistral, les qualificatifs manquent pour dire à quel point ce livre magnifique est une Oeuvre qui ne laisse pas indemne ; et pour moi, bien plus que Les Ames Grises.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Même si vous n'avez pas l'habitude de relire plusieurs fois la même histoire, vous ne pourrez résister à l'envie de le faire pour celle de "La petite fille de Monsieur Linh", car elle vous aura laissé un merveilleux souvenir qui perdurera tout le reste de votre vie. Et si vous êtes du genre à dévorer un livre sans prendre le temps de savourer chaque page, vous le regretterez certainement pour ce roman, ce sera une raison de plus pour vous y replonger.

La seule vue de ce livre dans votre bibliothèque, fera ressurgir en vous une émotion profonde. Personnellement, mais cela n'engage que moi, je rangerais ce livre à côté du "Petit Prince" de Saint Exupéry, c'est vous dire combien je l'ai apprécié.

L'amour de Monsieur Linh - vieillard chassé de son pays par la guerre - pour sa petite fille Sang diû, "Matin doux", est tellement fort qu'il l'aide à supporter sa condition très éprouvante de réfugié. Avec quelle délicatesse il s'occupe de cette "poupée" !
Et puis cette rencontre avec un étranger, Monsieur Bark, lui aussi meurtri par la vie, qui ne parle pas la même langue - mais les coeurs arrivent toujours à se comprendre -, donne naissance à une amitié tellement forte que cela en est bouleversant. La fin est une révélation absolument incroyable, à vous faire frissonner de saisissement.

Si vous ne l'avez pas encore lu, précipitez-vous pour vous le procurer. Vous ne le regretterez pas. Moi qui n'aime pas revenir sur un livre, je relirai volontiers celui-ci encore et encore...
L'auteur a dû se régaler d'écrire ce roman, et il peut être fier de son oeuvre. Bravo à lui !
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un petit bijou d'émotion, de tendresse et d'humanité ; le paradoxe de l'apparition d'une véritable communication au-delà des mots, au-delà du langage parlé ; à lire absolument
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)