undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • Room
  • Commentaires client

Commentaires client

20
4,5 sur 5 étoiles
Room
Format: BrochéModifier
Prix:21,85 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

15 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 septembre 2011
Avec ce livre, Emma Donoghue m'a prise dans ses filets pour ne plus me lâcher.. c'est plutôt le petit Jack qu'on a du mal à lâcher ! Même après avoir fini le roman, j'y pense encore.
J'ai adoré le style d'écriture, l'histoire est de mon point de vue passionnante, et surtout, l'auteur ne tombe jamais dans le pathos, le glauque, le voyeurisme... ce qui était LE piège avec un tel sujet. J'ai hésité à acheter le livre après avoir lu le résumé, j'avais vraiment peur de tomber dans des détails sordides sur des pages et des pages. Pas du tout.
Certains sont gênés par le vocabulaire employé par l'auteur ("Madame Table, Monsieur lit", etc.), de mon point de vue c'est déroutant sur la première page, quand on ne s'y attend pas, mais ensuite c'est ce qui permet de rentrer dans l'univers de Jack, c'est ce qui fait la magie du livre et son atmosphère si particulière, confinée et pleine de rêves en même temps.

J'attendais depuis longtemps un bouquin que je ne pourrais plus lâcher, c'était le cas avec "Room" !!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sans doute pour moi le meilleur livre de l'année 2011. Quelle force se déploie de ce roman ! mêlé conjointement d'horreur et d'amour.
Je l'ai abordé sans savoir du tout de quoi il parlait, et le début n'était pas gagné : Jack, un petit garçon de 5 ans, fête son anniversaire avec sa maman, avec qui il semble vivre enfermé dans une pièce, redoutant les visites régulières du « grand méchant Nick ». Il donne des noms à tous les objets qui l'entourent, ainsi il s'adresse à Monsieur Lit, Madame Table, Petit dressing, ... et il n'a pour ouverture sur le monde que la télé où il regarde notamment Dora l'exploratrice, sa grande copine. Au début, on peut trouver risqué ce point de vue naïf et enfantin, un peu longue d'ailleurs cette description de leur vie, mais très vite, dès lors que l'on comprend à peu près la situation, on n'a de cesse de comprendre « pourquoi », et comment cela va se terminer. Le roman ne se limite pas à cet enfermement, il va bien au-delà, mais je ne souhaite pas en dire davantage. Il faut juste le lire !
Sur un sujet dramatique, l'auteur réussit un formidable tour de force, nous rendant les personnages attachants (on ne peut plus, on ne veut plus s'en détacher, j'ai lu les 400 pages dans la journée, heureusement c'était un dimanche!), émouvants, admirables, sans jamais nous entraîner dans un voyeurisme malsain ou basculer dans le sordide, alors que l'évidence du rapport à des faits divers récents se fait immédiatement. C'est là tout l'art de la fiction magistralement conduite. A noter d'ailleurs les remarquables passages sur la manipulation de la médiatisation.
Un roman inoubliable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 août 2011
Ma vit seule avec son fils de 5 ans dans un espace excessivement réduit. On apprendra par la suite pourquoi et surtout comment ils vont en sortir. L'histoire est écrite à travers les yeux de l'enfant, toujours optimiste, elle nous fait traverser les doutes de l'enfermement (on retrouve un mythe de la caverne revisité par un écran tv) et les espoirs et parfois plus encore les craintes de l'inconnu quand arrive le moment de la sortie. Une histoire qui pourrait être basée sur le kidnapping de Natacha Kampusch mais qui est excessivement porteuse d'espoirs.
Shortlistée pour le Booker Prize, Emma Donnoghue est une très promettante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 octobre 2011
Jack a 5 ans et a toujours vécu dans une chambre close, avec sa mère qui l'élève et le distrait avec des trésors d'ingéniosité. Les visites inquiétantes de Grand Méchant Nick sont les seuls nuages dans la vie de Jack dont les journées sont minutées par de multiples activités proposées par sa maman qui pourrait donner des complexes à toutes celles dont les enfants s'ennuient les jours de pluie.
Le point de vue naïf mais intelligent de l'enfant qui s'efforce de donner une explication logique aux contradictions de son petit monde , les inventions de la mère pour protéger et éduquer son fils malgré la cruauté de leur situation, sont à la fois originaux mais crédibles. Je regrette pourtant qu'on n'en sache pas plus sur le ravisseur, il est présenté essentiellement comme explication plausible de l'enfermement plus que comme véritable personnage...

Un roman et des personnages que je ne vais pas oublier de si tôt, et que je rapproche d'une œuvre plus ancienne qui m'avait beaucoup marquée, sur le même thème de l'enfermement: "L'arrache coeur" de Boris Vian.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Livre choisi pour le résumé intrigant, sans supposer la raison de cette vie en surface réduite. Le suspens est maintenu dans les premières pages du livre car le récit est raconté par l'enfant, l'adorable petit Jack. Tout semble normal et pourtant on sent qu'il y a quelque chose de tragique derrière cette vie simple et expressément enjolivée. La vérité ne tarde pas à venir. Trop tard, on est déjà captivé par l'histoire.
Livre bouleversant dont l'histoire m'a fait pensé à la vie intra-utérine et au désir chez certains êtres humains d'y retourner : couper de la réalité, heureux, sans grand besoin si ce n'est la relation avec la mère.
Livre magnifique sur les femmes et en particulier sur les femmes seules avec enfant(s) : leur rôle primordial, la relation privilégiée avec leur(s) enfant(s), le paradoxe difficile auquel elles sont confrontées ( protéger son enfant et en même temps lui offrir la précieuse liberté ), les découragements qu'elles peuvent ressentir, leur courage pourtant immense.
Livre qui ne laisse pas indifférent, c'est certain et qui trotte longtemps dans la tête après l'avoir refermé.
Récit auquel j'ai totalement accrochée. Impossible de le lâcher ( à prévoir en le commençant ! ), en particulier pour la dernière partie. Partie d'ailleurs cruelle. Je n'ai pas compris le choix de l'auteur.
Livre auquel il manque un chapitre. Envie forte de savoir ce qu'est devenu ce petit Jack. Besoin d'une note d'espoir à la fin de ce livre poignant et inoubliable. Livre qui pourrait avoir sans problème, une adaptation au cinéma.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le début, c'est un gros plan. Il y a Jack, 5 ans, et sa maman. Leur environnement, c'est une chambre minuscule. Et des objets : Monsieur Lit, Madame Porte, Monsieur Tapis, etc, nommés ainsi par Jack, car c'est lui seul qui raconte l'histoire. Les premières 80 pages de Room sont inconfortables. Combien d'auteurs se sont cassés les dents dans des romans écrits à hauteur d'enfant ? La suite, c'est un plan en contre-plongée. Où l'on comprend que quelque chose cloche dans l'univers clos que partagent la mère et son fils. Qui est donc le Grand Méchant Nick qui vient parfois à la fin de la journée, tandis que Jack est caché dans Monsieur Placard ? Quand le lecteur perçoit enfin la réalité des choses, du moins en partie, c'est une révélation qui laisse pantois et éclaire soudain toute la première partie du livre. L'horreur est hors champ, mais elle existe et il va falloir composer avec. La dernière moitié du livre est en plan large, plus d'enfermement, mais une (re)découverte du monde, douloureuse et qui pourrait bien mettre en péril la relation exclusive entre Jack et sa mère. D'un sujet terrible et sinistre, Emma Donoghue fait une ode éblouissante à l'amour maternel, symbolisé entre autres par l'allaitement, et à l'innocence de l'enfance, qui conditionne à une vision du monde qui restera ancrée pour toujours dans notre inconscient. Beaucoup de romans commencent fort et s'éteignent au fur et à mesure. Room est un exemple contraire, qui va crescendo jusqu''à la scène finale, sublime. Emma Donoghue tient la note de bout en bout, sans pathos et sans niaiserie, portée par une lumière qui combat les ténèbres, celle de ce lien unique entre mère et fils (l'inverse en somme de We need to talk about Kevin). Mais le livre est davantage encore. A travers cette histoire, la romancière en vient à nous faire reconsidérer la société dans laquelle nous vivons. Et à nous interroger sur ce que nous appelons la réalité ou la vérité (voir notamment le rôle de la télévision, dedans et dehors, liée à l'allégorie de la caverne de Platon). Mais sans que jamais Emma Donoghue ne s'impose en donneuse de leçons. Comment le pourrait-elle, alors que c'est Jack qui parle, constate, s'effraie, s'amuse et finalement se bat, avec ses armes à lui, pour encaisser tous les bouleversements d'une vie dont tous les repères sont soudainement brouillés ? Un seul conseil : lisez ce Grand Monsieur Livre qu'est Room !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 février 2012
L'auteur de ce livre a certainement eu une excellente idée en décidant d'aborder des thèmes aussi casse-gueule que le kidnapping, l'enfermement, et les viols répétés d'une jeune femme, par le biais d'un regard enfantin, celui de son fils, Jack, qui, pour y être né, a toujours vécu dans cette "room", et ne connaît rien du monde extérieur... Mais c'est aussi cette idée qui est à l'origine des "défauts" du roman à mon sens. L'analyse psychologique et sociétale est intéressante, l'histoire prenante, sans être accablante, mais j'ai regretté certaines longueurs, et surtout le style enfantin, qui au bout de 450 pages devient vraiment pénible. Néanmoins il y a aussi de l'action, des rebondissements (beaucoup moins dans la seconde partie, un peu trop longue à mon goût). Pour la première fois de ma vie de lectrice, ce livre m'a fait m'exclamer tout haut "oh non !", tant j'étais en empathie avec les personnages... En conclusion, je conseille tout de même la lecture de ce livre qui présente le mérite d'être original et intelligent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Bouleversant !
C'est une expérience unique que nous propose l'auteur, mélange de naïveté et de profondeur, d'une sensibilité extrême.
C'est l'histoire d'un petit bonhomme de 5 ans, raconté avec ses mots, qui n'a jamais rien connu que les quelques m² de sa chambre. Tout son univers, partagé avec sa maman, et qui se résume à cet espace étroit.
Le récit est lui à l'opposé total de cet univers clos, il propose une vision de l'esprit de ce garçon pas comme les autres d'une richesse inouïe .
Mes mots ne sauront jamais décrire l'émouvante, éprouvante, fascinante, amusante traversée qu'offre ce roman.
L'auteur a réussi à retranscrire tellement d'émotions différentes avec ce sujet "casse gueule", que j'en reste encore baba...
Tenir 400 pages avec un tel sujet, sans jamais faillir, avec une idée lumineuse par paragraphe et une imagination aussi débordante, tient de l'exploit.
Le petit Jack est sans conteste un des personnage les plus fort qu'il m'ait été donné de côtoyer durant mes lectures.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 décembre 2012
Ce livre est un petit bijou, tant par sa forme que par ce qu'il raconte.
Un jeune garçon et sa mère vivent captif dans une pièce. Jack a cinq ans et il n'a jamais vécu ailleurs, sa mère ayant été kidnappée à 19 ans.
Ils vivent reclus, dans une pièce et subissent les visites de leur ravisseur, le « Grand Méchant Nick ». Jack et sa mère se sont construits un monde où tout est familier, la table est appelée : Madame table, il y a Monsieur Lit et Petite piste. Tous les éléments de La Chambre sont des personnages de leur vie. Les journées sont longues et la télévision est pour Jack son unique ouverture sur le monde extérieur.
Une fois passé l’anniversaire de ces cinq ans, la mère de Jack est déterminée à les faire sortir de cet enfer. Les risques sont grands mais son envie de liberté est telle qu’elle échafaude un plan qui paraît irréaliste donc il est peu plausible. Mais ce n’est pas le sujet, on n’est pas là pour juger de la vraisemblance.
Je "saute" sur ce qui se passé après pour vous laisser le plaisir de le découvrir.

Tout le livre est écrit du point de vue de l'enfant et c'est là une des forces du récit. Il décrit superbement le choc et la fascination du monde.
Ambivalence des sentiments, difficultés à tout saisir, perplexité devant les habitudes des hommes libres, tout est matière à étonnement pour Jack.

C'est vraiment un très beau livre, qui m’a tiré les larmes plusieurs fois. Un livre puissant, immense et sa plus grande qualité réside probablement dans sa très originalité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 février 2012
J'avais du mal à commencer cette histoire. Il est difficile de comprendre comment une personne puisse renfermer une autre et la traiter comme un objet, une chose. Non, dans ce livre on ne trouvera pas de réponse à cette question. On y trouve une victime et son fils né dans cette chambre-cellule-prison. On y trouve le quotidien composé d'une suite de rituels dans le monde réduit à quelques mètres carrés. Mais aussi un grand amour maternel pour son fils, pour lui créer le monde « le plus normal possible »... On y retrouve aussi une envie de survie, des stratagèmes pour s'échapper à cet emprisonnement forcé, et quelques bribes de la vie d'après... et surtout l'espoir que les choses, même les plus difficiles, aient leur fin un jour.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Room
Room de Emma Donoghue (Broché - 30 janvier 2013)
EUR 7,60

Room
Room de Emma Donoghue (Broché - 7 janvier 2011)
EUR 9,27

Long courrier
Long courrier de Emma Donoghue (Broché - 26 septembre 2012)
EUR 19,00