undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: BrochéModifier
Prix:21,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 juillet 2014
Tous les amoureux du vélo connaissent "le chroniques du Tour de France" de Antoine Blondin,regroupant ses chroniques dans l'Equipe entre 1954 et 1984.Jean Louis Le Touzet reprend le même procédé,s'agissant ici de ses écrits quotidiens dans Libération,essentiellement pendant les années Armstrong.Ne manquent donc,entre les deux que les années Indurain qui n'ont pas été les plus palpitantes de l'histoire du Tour.
L'auteur marche donc dans les traces du génial écrivain et chroniqueur sportif de l'après guerre.Il l'égale dans la verve,la finesse de l'écriture,la connaissance du vélo,mais Blondin était un poète,ce que Le Touzet n'est pas.Il remplace la poésie par le sarcasme,essentiellement ciblé sur le dopage omniprésent ces années là et l'attitude équivoque de la direction du Tour.A l'aide de métaphores irrésistibles,il dresse un tableau très noir et désespérant de ce sport et de cette épreuve.Mais sous la verve tellement désopilante se cachent l'amertume et la déception que partagent tous les amoureux du cyclisme.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus