undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
60
3,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:26,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 octobre 2014
Ce livre est un peu une naissance pour moi car c'est mon premier de Yann Moix ! Ce qui est étrange pour un livre aussi long ( 1143 pages exactement ! ) C'est que même les passages qui nous interressent moins on les lit ! On ne veut rien rater ! Ces naissances ... Sa naissance ... Ma naissance ... Car le récit nous emmène bien au delà de la propre naissance de l'auteur, il s'agit là de la sienne mais aussi de la vôtre ... Pour ma part, ce livre m'a aidé à accepter certaines choses de ma vie, à mieux les gérer, à mieux les comprendre ... L'art de raconter la souffrance pour Yann Moix en usant d'humour certes noir mais qui est très certainement une thérapie pour lui ! Un exorcisme de ses plus noires années ... On est entraîné dans sa douce folie Moixienne pendant 1143 pages et quand on arrive au bout on n'a plus envie d'en sortir parce qu'on s'y sent bien ! Et tout en se faisant du bien il nous en fait à nous aussi, merci docteur Yann :-) Bon la seule chose c'est le poids du livre, ça fait mal aux cervicales ;-) Yann la prochaine fois tu le fais en trois exemplaires ;-) :-) Yann fait partie de ces écrivains qui me donne envie d'écrire ... Merci pour ce livre qui m'a accompagné une bonne partie de l'été !
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2015
Yann Moix ose imaginer et dire l'insoutenable et même s'il est difficile d'adhérer à tous ses propos, son verbe nous emmène dans des contrées de l'esprit et des sentiments où il est rare de s'aventurer
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2013
Je me faisais une joie de lire ce bouquin malgré son prix ! Malheureusement, déception, ce n'est qu'un dictionnaire de synonymes. A partir d'une phrase, M. Moix nous fait 3 pages de dérivés plus ou moins douteux. Cela explique le nombre de pages ! !
Une etoile malgré tout pour l'humour.
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2016
Avec ce livre, Yann Moix publie une fois de plus un bijou. Podium était déjà exceptionnel (le livre pas le film). Naissance est hors-norme. Par sa taille bien sûr mais aussi par ses délires, proses interminables, hors-sujets, digressions, énumérations, humour, intelligence, culture, noirceur, ...
Les personnages sont tous totalement allumés. Ils portent des prénoms et noms venus d'on ne sait où. Les situations sont poussées à l'extrême, théâtrales, burlesques, clownesques, déprimantes parfois.
Ça change de la littérature (française) bien rangée, bien lisse et qui ne dépasse pas des normes.
Ce livre remet aussi les pendules à l'heure car il demande de l'ATTENTION pendant plus de 1000 pages. Et quasiment plus personne n'en a aujourd'hui : on "switche" sans cesse d'un mail à un sms, on "zappe" entre les VOD à la télé, on marche dans la rue les yeux rivés sur un écran de téléphone, on tweete en regardant la télé, etc.
Lire c'est se recentrer sur l'essentiel, focaliser pendant une longue période son esprit sur une activité culturelle unique.
Comme l'écrit Yann Moix : "La littérature est l'art de tous les arts".
Grâce à ce livre, vous allez découvrir la vraie littérature et mettre de côté toutes ces futilités qui nous pourrissent le cerveau en nous faisant croire être au centre du monde connecté.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2013
Il fallait oser, c'est le moins que l'on puisse dire... Comme l'indique l'auteur, on n'est pas obligé de lire les 1152 pages mais en réalité lorsque l'on débute la lecture c'est comme si l'on était pris dans un tourbillon, on ne veut plus rien manquer.
S'agissant des critiques figurant sous l'extrait, j'invite ceux qui sont convaincus de posséder le "savoir universel" à produire au moins une de leurs oeuvres; je m'interroge sur l'éventualité d'atténuation immédiate de leur verve dès lors qu'ils se seront exposés...

jpaul ungerman.
77 commentaires| 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2013
"Naissance" une œuvre magistrale! Et c'est mon point de vue, moi lectrice! Oui nous avons la faculté de raisonner, de penser, de ressentir par nous même, nous n'avons que faire de vos critiques messieurs "ses détracteurs" Inclinez-vous! Yann vous me donnez l'envie de me réconcilier avec l'humanité, ce roman a fait écho en moi, ce n'est pas de violence dont il est question, mais d 'une vérité criante, la mise en évidence de ce que l'absurde et le médiocre peuvent provoquer comme séisme chez des êtres sans défenses. Yann, vous avez toute ma considération et surtout, surtout, ne changez rien!
22 commentaires| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Découpé en court chapitre qui s'imbriquent en petits morceaux étincelants dans un phénoménale ensemble, brillant de mille aphorismes, pertinentes réflexions, éruditions profondes, jeu de mot, mots qui jouent, qui se stylisent, qui sortent des pages, trop à l'étroit.
Moix semble toujours trop à l'étroit, les idées trop grandes essaient plusieurs costumes de mots, synonymes, paraphrases, toujours trop petits, les mots se font listes, les listes dégoulinent du roman, le roman se fait essai philosophique, la philosophie déborde sur la mystique...

Alors tout est excès « Je n'adore que ce qui est en crue, se barre, dénote, détruit l'ensemble, gâche, emporte. Le hors sujet, voilà mon sujet de prédilection ».

Moix tente de transcender la littérature de Bataille, Rabelais, Joyce ou Gide, l'humour de Desproges, la psychanalyse de Lacan, la philosophie de Wilber, le christianisme finalement pour réinstituer le Saint-Esprit, le Christ engendrant Dieu le Père, le père pour être son propre père et le fils pour être son propre fils.

Livre qui ne se lit pas forcément selon les règles, que l'on pourrait commencer au milieu, chapitres que l'on parcoure en diagonale ou que l'on relit plusieurs fois.
Il faut s'autoriser en tant que lecteur à "sous-lire" voir à ne pas lire à "surlire" ou même à relire en boucle.
On saute, on revient en arrière, on le referme puis on y revient...ou pas.
Parfois les mots, "l'au-delà des mots", "l'entre les mot" me parle, résonnent en moi profondément, me bouleverse, me retourne, me remue et parfois tout cela me passe complétement à côté, au-dessus, en-dessous.

Livre psychanalytique, d'une vertigineuse introspection authentique, crue, cynique, drôle, acide, caustique, impartiale et surtout en contact avec sa propre réalité, sa propre vérité , LA vérité car (je cite) « Un coucher de soleil peint par Monet est juste et réel et vrai pour toujours et à jamais alors que les formules mathématiques de la physique qui tentent de le décrire toujours déjà fausses, déjà obsolètes et dépassées, susceptibles à corrections, améliorations ».

Le livre se met à sublimer la colère d'être né, la haine paternel, , transcendant le "il faut tuer le père" pour fantasmer le meurtre parfait et absolu par indifférence totale.
« Lève-toi du divan de ton psy et marche", va naitre ailleurs, dans la vraie vie, engendre tes authentiques parents, car on ne naît pas dans une salle d'accouchement mais en se mettant en monde, socialement, politiquement, philosophiquement, psychiquement...

Moix signe un livre d'une incroyable puissance, livre total par les formes qu'il embrasse, dans lequel on y trouve surtout ce que l'on est prêt à y découvrir.
Car les mots entrent parfois en résonnance avec notre propre vérité, notre propre réalité, le livre n'est plus écrit pour lui-même mais pour être lu, le lecteur rentre dans la trinité auteur-œuvre-lecteur.

C'est un beau bébé, 1.4 kg, 5.4 cm d'épaisseur, 1200 pages...mais n'avez-vous donc rien compris, un livre ne se mesure pas par son contenant!!!
Naissance ou accouchement, auto-engendrement de soi à travers le livre ou du livre à travers soi ?

Bref : Livre débordant, un roman qui s'essaie, un essai qui se romance, une oeuvre acide mais poétique, grave mais humoristique, d'apparence chaotique mais qui fait souvent sens, des mots crus en crue malgré l'efffort de les retenir, les contenir, pour les maintenir précis, justes et choisis, ou l'impossible devient possible : naître.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2014
La qualité littéraire de ce livre est indéniable, l'auteur écrit tout à fait bien et, lorsqu'on connait son histoire, on comprend beaucoup de choses de ce livre dont les références subtiles ne manque pas. Cependant, 1600 pages, c'est long, surtout quand le livre est constitué de récits qui ne sont pas liés par une suite logique. Quand je lis ce livre j'ai l'impression de me replonger des les œuvres de Beckett, qui lui, faisait des œuvres dont le côté absurde était tout à fait assumé, et dont la longueur était raisonnable.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2013
Actuellement nous pouvons lire plein d avis différents sur le livre "Naissance"
Tant que vous n avez pas lu ce livre vous ne pouvez émettre de jugements car l interprétation de celui ci sera différent en fonction de votre vécu , de votre propre naissance... Bien sur ce "pavé" de plus de mille pages pourrait en effrayer plus d un.. Moi même d ailleurs
étant blonde et belge j ai hésité avant de l acheter..mais n ayez crainte, il peut se lire par parcimonie, partout, on peut le laisser le reprendre, relire un passage, passer les passages qui nous plaisent moins..seul inconvénient son poids et taille car je l ai emmené lors de mes différents voyages et il prend un peu de place..
Ce roman est complètement différent et original, c est un concentré de démesure, cela nous change des romans bien lisse..moi qui aime les spectacles humoristique, le théâtre, l opéra, le cinéma, j ai découvert un spectacle littéraire burlesque!
Monsieur Moix a choisi l humour pour nous parler de choses ignobles tout en gardant le plaisir du bon mot...
Dans ce monde où tout doit aller très vite, où nous sommes tous accros à nos écrans de Smartphone de télévision, quel bonheur de se plonger dans ce pavé où notre imagination peut vagabonder, quel délice de prendre le temps d une pure stimulation intellectuelle et au final aussi revivre notre naissance et commencer notre renaissance..
A consommer sans modération..
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2013
Naissance et un livre précieux, manifeste d'une Renaissance actuelle de la Littérature, aux confins des arts et de la culture. Il nous prend aux tripes avec la question toujours brûlante de nos identités, avec le retour en butée sur le fait incontournable de naitre biologiquement, politiquement, religieusement. On peut le lire de plusieurs manières. En l'ouvrant au hasard on tombe sur une page qui vous saute au visage, tant sa réflexion est pertinente, souvent drôle. Dans une prose dans laquelle se coule une poésie, une ardeur juvénile et jubilatoire qui traversent tout le tissage de l'œuvre.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
7,60 €