undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

111
4,2 sur 5 étoiles
Quand souffle le vent du nord
Format: BrochéModifier
Prix:18,30 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

37 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Une erreur dans l'énoncé d'une adresse email, va faire se croiser au sein de la toile un homme et une femme qui, sans ce hasard, n'auraient jamais dû se croiser. S'en suivent quantité de mails, puisque le roman n'est fait que de cela, avec tous les ingrédients que connaissent ceux qui ont rencontré un jour "l'amour" sur internet, la passion fulgurante, l'envie de rencontrer l'autre tout en redoutant de perdre la magie, la puissance des sentiments démultipliée, etc etc...

Alors oui, l'auteur a su à merveille retranscrire l'univers des relations si particulières que l'on peut créer sur internet ; oui, il réussit longtemps à nous tenir en haleine et à nous faire aimer ces deux personnes ; au demeurant, je trouve qu'il tire un peu trop sur la ficelle du je-veux-vous-voir-mais-non-pas-cette-fois-oh-zut-nous-nous-sommes-ratés-remettons-ça-à-plus-tard etc, si bien que la fin du roman s'essouffle quelque peu.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 avril 2010
Pour les inconditionnels de Quand souffle le vent du nord, j'ai le plaisir de vous annoncer qu'il y a une suite ! L'auteur ayant été tellement sollicité par ses fans, il a cédé et inventé une suite, Alle sieben Wellen, qqch comme (À) La septième vague. Eh bien, ça se lit aussi vite que le premier opus. Je ne sais pas quand il sera traduit, mais à mon avis, s'il fait un aussi grand carton qu'en Autriche, ça ne devrait pas tarder ! Petit bémol à l'article, pourquoi le traducteur n'est-il pas cité dans la présentation du livre ?
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juin 2011
J'adore le film "You've got a mail" et je me demandais ce que me dirait cette histoire qui me semblait semblable. Rien. Je me suis ennuyée du début à la fin. Je remercie d'ailleurs l'auteur d'avoir trouvé cette fin originale et adulte. L'imagination peut travailler. Eh bien non, il y a une suite! Tant mieux pour les fans. Personnellement, j'en reste là.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cela me plaisait de lire ce roman à la forme originale. Echange de mails, il offre un temps nouveau entre l'immédiateté de l'échange oral et le délai du courrier classique. Le style est entre-deux aussi. Il n'y a ni l'urgence de l'oral où les silences sont si souvent pesants ni le formalisme de la lettre. Le personnage se définit uniquement par ce qu'il écrit, même si le lecteur est libre de lire entre les lignes. C'est au fond une mise en abyme de la situation de tout auteur.

Pourtant j'ai eu du mal à rentrer dedans. La lecture de cette succession de messages électroniques m'a paru au début aussi laborieuse que de lire la tonne de ceux qui encombrent chaque jour ma propre boîte. Puis peu à peu, je me suis attachée à ce Léo tout juste sorti d'une rupture sentimentale et à cette Emmi au bonheur conjugal pas si complet. Léo, un peu soûl, envoie des messages enflammés et m'attendrit. Je me suis retrouvée voyeuse dans cette relation construite sur Internet qui est pour moi complètement exotique. Le mécanisme amoureux est machiavélique. C'est une relation qui ne semble engager à rien ni porter à conséquence au départ. Cela tombe bien puisqu'elle est « prise » et qu'il a besoin de se remettre. Ils se disent des choses en toute liberté derrière leurs avatars électroniques. Puis ils deviennent complètement accro et s'impatientent devant l'écran en attendant le prochain message. Alors ils sentent que le virtuel empiète dangereusement sur le réel. Ils ressentent la peur de la confrontation qui est tout à la fois la peur d'être déçu et de remettre en question l'équilibre de la vie réelle. Et là Daniel Glattauer nous réserve une conclusion elliptique sans être décevante que je vous laisse bien sûr découvrir...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 28 août 2010
Avant, nous avions le courrier, les lettres que l'on attendait avec impatience, le coeur battant, rempli d'espoir et de rêves, notre visage trahissant la nervosité de l'attente et l'incertitude de ce que nous allions lire... Maintenant, les lettres sont devenues des 'mails", symboles d'une communication plus moderne, plus instantanée, plus rapide aussi - et sans aucun doute plus facile. Quand souffle le vent du nord est un recueil de mails, qui commence par un quiproquo: une femme envoie par erreur un e-mail pour résilier un abonnement à un magazine à un inconnu, qui sort d'une histoire d'amour douloureuse. S'ensuit alors un échange de mails de plus en plus régulier entre ces deux personnes, qui construisent malgré eux une histoire d'amour virtuelle, délicate, sensible et assez tragique en fin de compte: comment s'aimer sans se voir? Comment séduire par les mots? J'ai vraiment passé un très bon moment en lisant ce livre, qui finalement est une transcription de l'évolution de notre société moderne. Pas de happy ending au sens propre du terme, (cela aurait été trop facile), mais une fin ouverte qui ouvre la voie pour une suite que j'attends avec beaucoup d'impatience.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 octobre 2010
Ce livre c'est comme un bon gateau on le dévore on le savoure et on en redemande
C'est simple, facile à lire et on passe un bon moment on ne se prend pas la tête. Au fil des pages, on s'immerge dans les mails d'Emmi et de Léo et on se laisse prendre à leur jeu du "je t'aime moi non plus", "je veux " " je veux pas" ....
Pour moi c'est un petit moment de bonne humeur et d'esprit qu'on partage au fil des mails bref je recommande et vivement la suite
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 juin 2014
Contrairement à la plupart des lecteurs, j'ai très peu adhéré à l'histoire, qui me pose un réel cas de conscience. Qu'est-ce qui pousse Emmi, une jeune femme mariée et qui se dit comblée en ménage, à flirter en ligne avec un inconnu ?! Euh... Moi pas comprendre. Et puis son caractère irascible, intransigeant, capricieux et tout le bazar, ça m'a gonflée. J'ai aimé la fin, c'était bien fait pour sa pomme !
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mai 2013
C'est un roman épistolaire avec un échange de mail entre un homme et une femme qui vont tomber amoureux de l'image virtuelle qu'ils se font l'un de l'autre. Vont-ils se rencontrer ou pas ? Ils s'interrogent, font un pas en avant, deux pas en arrière et ça dure comme ça pendant des pages.
J'ai trouvé cette histoire insipide et sans intérêt, heureusement que ça se lit vite !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 décembre 2014
Un roman atypique parce qu’épistolaire. Atypique également puisqu’il s’agit d’une correspondance… par mails et qui plus est accidentelle ! En effet, Emmi Röthner écrit par erreur à un certain Leo Leike pour résilier son abonnement à un magazine. De cette rencontre virtuelle improbable vont naître des échanges encore plus improbables et une relation pour le moins ambiguë.

La correspondance occupe une place de plus en plus importante dans la vie des deux protagonistes, aussi bien dans leur vie affective que dans leur emploi du temps. Ils ne savent rien l’un de l’autre et ne veulent rien savoir l’un de l’autre : juste communiquer avec l’autre, cet inconnu virtuel fantasmé. Au fil de leurs conversations, on se demande ce que chacun recherche. On connaît tous les dangers du net, on pense aussi que cet échange paraît trop beau pour qu’il n’y ait pas anguille sous roche ! On brûle donc d’impatience à l’idée qu’Emmi et Léo se rencontrent et se plaisent autant dans la réalité que sur leur écran… Mais les obstacles à leur relation sont nombreux…

Une relation qui pose des questions essentielles : peut-on tomber amoureux sans jamais se voir, en n’apercevant qu’une facette de l’autre (celle qu'il veut bien montrer) ? Le physique, l’âge, les goûts ne sont-ils que des détails accessoires ? Et surtout, les histoires d’amour rêvées sont-elles les seules véritables ?

On ne s’ennuie pas une seconde en compagnie d’Emmi, sarcastique, pleine d’humour, jalouse, imprévisible. On a envie de rencontrer Léo, charmant, délicat, sensible, en souffrance. Certains messages sont tendres, d’autres s’apparentent à des joutes verbales réjouissantes. Si Léo a toujours eu mes faveurs, Emmi est parfois obsessionnelle et agaçante… J’admire l’habileté de Daniel Glattauer à toujours relancer le fil de la discussion. Je trouve que l’ensemble sonne juste. A l’image d’une société où il est plus facile de discuter virtuellement qu’avec des êtres de chair et de sang, où on est irrémédiablement attirés par les écrans et tous les possibles qu’ils offrent…
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 avril 2013
Emma Rothner souhaite résilier par mail son abonnement à un magazine, mais comme elle est légèrement dyslexique du clavier, elle envoie par hasard son courriel à un certain Leo Leike. Sans réponse dudit magazine (et pour cause), elle relance plusieurs fois par mail sa demande de résiliation jusqu'à ce que Leo lui signifie enfin son erreur...

Après de plates excuses commence alors entre Emma (Emmi pour les intimes, mariée avec 2 enfants) et Leo (un psychologue du langage) , des échanges de mails qui peu à peu attiseront leurs curiosités respectives sur « Mais qui est donc ce(tte) inconnu(e) qui me séduit tant derrière son clavier » ? Jusqu'où ira cette idylle virtuelle ? Décideront-ils de se rencontrer ? La concrétisation d'un rendez-vous ne risque-t-il pas d'anéantir à jamais l'image idéalisée que chacun se fait de l'autre ?

Autant de questions traitées de manière assez subtile et plus profonde qu'il n'y paraît dans ce roman léger, uniquement composé d'échanges de mails, et dans lequel on se surprend à se prendre au jeu au bout de 2 ou 3 pages et à devenir complices des personnages (Même si Emmi est une chieuse patentée).

Bon, le thème n'est pas nouveau, nouveau, Tom Hanks et Meg Ryan nous avaient déjà fait le coup au ciné en 1999 dans « Vous avez un mess@ge », mais c'est très sympa et facile à lire.
Et puis derrière ça, encore une fois, la fameuse question... Est-ce que la séduction virtuelle résisterait à une rencontre ? Ne risque-t-on pas de décevoir l'inconnu dont on se forge sa propre représentation derrière un écran ??? That is the big question !

En tout cas ce petit bouquin a marché du feu de Dieu car les lecteurs ont plébiscité une suite : La 7ème vague (Alle sieben Wellen en V.O car l'auteur est autrichien). Pas sûr qu'à force de délayer la sauce la mayonnaise prenne encore, mais pour l'instant je n'en suis qu'au 1er opus, donc pas encore d'écaeurement courrielistique ;-)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Septième Vague
La Septième Vague de Daniel Glattauer (Broché - 28 mars 2012)
EUR 6,60

À toi pour l'éternité
À toi pour l'éternité de Daniel Glattauer (Poche - 8 avril 2015)
EUR 6,60

Peut-être une histoire d'amour
Peut-être une histoire d'amour de Martin Page (Poche - 27 août 2009)
EUR 6,30