Commentaires en ligne


11 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (7)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 100 livres qui sentent un peu la poudre...
J'aime bien ce genre de liste subjective, j'y décèle toujours quelques trésors. Beigbeder donne souvent envie de partager ses bouquins cultes, il les présente avec un humour certain. Le hic pour moi vient du fait que tous ces livres gravitent plus ou moins dans la sphère drogue, destroy attitude, folie géniale, enfin tous ces...
Publié il y a 20 mois par Laurent

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Décue
Très déçue par ce livre de Beigbeder, qui est pourtant un de mes auteur favoris.
Rien avoir avec ses autres ouvrages, il partage ici simplement son avis sur les livres qu'il affectionne. Rien de bien intéressant. L'humour n'est pas très présent.
Je n'ai pas fini la lecture du livre.
Publié il y a 16 mois par Anaïs


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 100 livres qui sentent un peu la poudre..., 15 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Broché)
J'aime bien ce genre de liste subjective, j'y décèle toujours quelques trésors. Beigbeder donne souvent envie de partager ses bouquins cultes, il les présente avec un humour certain. Le hic pour moi vient du fait que tous ces livres gravitent plus ou moins dans la sphère drogue, destroy attitude, folie géniale, enfin tous ces trucs du mec qui brûle sa vie, se défonce même pas peur, et se pose ainsi en anti-système tout en le nourrissant quand même un peu, parce que bon faut pas déconner. Moui pourquoi pas à l'occaz'... Mais pas 100 livres, ça fait poseur. Ha si ! il y a quand même un Simenon !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Toujours utile, 7 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Broché)
J'ai apprécié ce livre car il donne envie de lire à mon avis. Il ne faut pas prendre cet ouvrage pour autre chose qu'un simple outil de vulgarisation de la littérature à destination du grand public. Si on le prend comme tel, c'est assez réussi je trouve, mais ça n'engage que moi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les 100 livres du XXème siècle selon Beigbeder, 20 septembre 2011
Par 
ambrosia (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Broché)
10 ans après "Dernier inventaire avant liquidation", pour rappel Beigbeder y commentait les 50 livres du XXème siècle choisis par 6'000 votants clients de la Fnac. Ce "premier" bilan peut se voir (et doit se voir) comme un complément, mais cette fois Beigbeder commente ses propres choix, certains auteurs du "dernier inventaire" sont présents (Vian, Sagan, Gide, notamment), mais les autres sont des coups de coeur personnels.

Ce choix fera moins l'unanimité que "Dernier inventaire", c'est vraiment un livre subjectif et totalement personnel, ça ne sert à rien de dire : "moi, j'aurais mis...., mais pas ..., c'est subjectif, d'ailleurs la majorité des livres que Beigbeder a choisi, je ne les ai pas lu, mais il donne envie de les lire.

Begbeder ne se prive pas non plus de mettre des auteurs contemporains (Jauffray Depentes, Houelbecq), certains sont logiques ("les Bienveillantes" prix Goncourt et prix de l'Académie française doit faire partie d'un classement comme celui-là) d'autre surprennent (Simenon en 14ème, certains l'auraient mis plus bas) , mais tous sont vraiment des livres qu'il défend avec son coeur et ses tripes, il fait aussi dans sa préface une défense du livre sur support papier contre le support numérique, libre à vous de soutenir son combat, moi je suis plus perplexe, la disparition du livre est à mon avis inévitable, tout dépend si elle sera à court terme ou à long terme, on verra bien.

On peut contester ses choix, mais on doit admettre que Beigbeder aime la littérature et cet essai le montre bien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un autoportrait en creux, 25 juin 2014
Par 
Pulp "vieux motard que jamais" (métropole) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Poche)
Cette sélection de 100 oeuvres du XXème siècle permet de mieux cerner la personnalité de Frédéric BEIGBEDER.
En outre, celui-ci parvient à varier ses commentaires malgré le côté répétitif de l'exercice. Déjà, la matière est changeante : l'auteur critique romans, poèmes, nouvelles, journaux, et même un disque (le premier album de TELEPHONE).
Par ailleurs, il affectionne toujours autant les aphorismes. C'est clair, il a le sens de la formule et personnellement j'aime son style.
Cet inventaire est l'occasion pour BEIGBEDER de partager ses goûts littéraires avec nous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Décue, 15 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Poche)
Très déçue par ce livre de Beigbeder, qui est pourtant un de mes auteur favoris.
Rien avoir avec ses autres ouvrages, il partage ici simplement son avis sur les livres qu'il affectionne. Rien de bien intéressant. L'humour n'est pas très présent.
Je n'ai pas fini la lecture du livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Decu, 12 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Poche)
Une suite de descriptions de livres, certes à la sauce Beigbeder, mais au final sans grand intérêt, si ce n'est pour découvrir de nouveaux auteurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Classer la déglingue, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Poche)
Premier scandale : C'est vrai, Beigbeder est un snob de la déglingue, mais il reste un styliste doublé d’un moraliste – un moraliste qui ne serait pas styliste ne se concevrait pas.

Second scandale : Il restera, car seul demeure le style.

Quatre étoiles et non pas cinq afin de maintenir le narcissisme de l'auteur dans des limites raisonnables.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


30 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Zéro, 8 octobre 2011
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Broché)
Avec application, méthode, savoir-faire certain en communication, argent bien investi dans les agences de relation publique, une maîtrise de l'Internet, les ingrédients médiatiques du succès des Nuls tels que BHL, Alain Minc, Jacques Attali pour n'en citer que trois, Frédéric Beigbeder assure une aura qu'envierait une truie avant sa rencontre intime avec le boucher (ce parfum de scandale). Car en fait, Beigbeder est à la littérature ce que la tronçonneuse est au peintre. Beigbeder a du talent. Il parvient à faire croire qu'il est cultivé; mythe que n'importe quel papier de verre léger parvient à dénoncer.

Rappel pour ceux dont la mémoire flanche, qui sont honnêtement en recherche d'un vrai talent littéraire (il en existe tant actuels et passés pourtant ...), et ne sont en rien intéressés à plaire au réseau Beigbeder ; la critique de Un roman français (pll) que je titrai sur ce site "Zozo est arrivé" :

"(...) Les goûts littéraires sont présentés à la manière d'un feu d'artifice Internet. Vous n'avez rien lu de ce dont vous parlez. Pas grave, citez pêle-mêle des noms d'écrivains aux consonances exotiques, anglo-saxonnes. Une pause. Qu'il est fort ce Zozo !

Beigbeder, dans la lignée de l'émission "littéraire" qu'il avait "animée" nous apprend que San Antonio (sic !) est un auteur de droite, comme Rabelais (!). Rabelais, un écrivain de droite !

Le délire, l'inculture et l'absence de syntaxe soutiennent péniblement la démonstration : Beigbeder appréciait ces écrivains de droite car ils sont rigolos (je cite) alors que les auteurs de gauche, Sartre, Camus ne le sont pas ... à l'exception précise-t-il des "Mots" et de "La Chute". Ces ouvrages seraient donc "rigolos". En quoi Céline, "écrivain de droite" peut-il être rigolo ? Troubles (mentaux). "

Deux années sont passées. Rien n'a changé. Le survol rapide de "Premier bilan après l'apocalypse" laisse au lecteur un goût de flottasse dans laquelle barboteraient quelques mouches à vinasse piégées que l'auteur ferait passer pour du Premier grand cru classé d'un millésime d'anthologie au plus raffiné des critiques oenophiles.

Recette pour composer en une journée n'importe quel type de bouquin du genre "premier de coulé" :

1 - pérégrinez sur Internet avec l'aide de google
2 - tapez les mots littérature, american litterature, etc.
3 - l'émerveillement vous saisira en passant en revue page après page des dizaines de noms aux consonances exotiques
4 - cliquez au hasard
5 - prenez n'importe quel texte de l'auteur sélectionné
6 - Réagissez à chaud
7 - Ecrivez quelques phrases lapidaires
8- Recommencez l'étape 2 plusieurs dizaines de fois

A la fin vous avez pondu un bouquin fourre-tout sans aucune trame, amalgame de tout et de n'importe quoi, mais enrichi de vos remarques forcément pertinentes car elles sont de MOI (dit l'auteur).

En quelques menues pages par tête de pipe / chapitre, vous donnerez l'illusion de maîtriser votre sujet à la manière d'un professeur au Collège de France qui se piquerait de fantaisie.

Laissez monter le désir de découvrir votre MOI profond en posant la question : l'ordre de présentation des chapitres relève-t-il de l'aléa ? ou bien est-il à considérer en mode crescendo de préférence de l'auteur ? ou bien ... suspense... en mode decrescendo ?

Vous épaterez "l'écrivain" en lui signalant les auteurs dont il ignorait jusqu'à leur identité la veille. Alors soyez subtils. Jetez en pâture quelques noms connus de tous. Cela vous donnera un air de type qui veut décomplexer son lectorat, se rapproche de lui dans un élan (de portefeuille) qu'il saura tant apprécier.

Mais cela ne sera pas suffisant. Il vous appartiendra de gérer votre relationnel et de passer sur les grandes ondes. Pour cela, il faut un talent affairiste certain et du fric ; ce qu'a manifestement l'auteur de "Premier bilan ...".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 18\100, 31 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Broché)
La culture des commentateurs me remplie de honte et d'admiration mêlées...
Moi,je ne connais que 18 des 100 du bilan.
C'est agréable cette somme que BEIGBEIDER a crée, c'est un gros travail,qu'il s'attache a rendre attrayant par un style vif, subjectif,quasi parlé,mais bien parlé.
Et il est tres cultivé,tres écrivain professionnel, ses commentaires sont souvent techniques, et c'est interessant d'avoir cette refléxion.
Il m'a fait acheté 'Américain psycho" jeté par la fenétre, mais maintenant je suis au parfum:c'est un des critére de F.B.de sélection.
Je vais acheter "bonbons",relire "la ferme africaine", "Palud et découvrir"clémence piquot"?
Et continuer avec la conscience linpide a zapper SOLLERS et detester y.MOOAX,
AH! revoir mes jugements sur ce vieux libidineux de MATZNEF

C'est pas mal non?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Il est arrivé !, 28 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier bilan après l'apocalypse (Broché)
Depuis longtemps, sans le savoir vraiment, j'attendais ce livre. Qu'il est agréable de se laisser conseiller par l'érudit sur ses prochaines lectures... Regard partial pour découvertes romantiques ou pérégrinations cocaïnées, mais toujours sincère. Pourquoi pas une collection de ce genre proposée par de nombreux personnages publics ?
A chacun sa Pléïade...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Premier bilan après l'apocalypse
Premier bilan après l'apocalypse de Frédéric Beigbeder (Broché - 14 septembre 2011)
EUR 20,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit