undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles12
4,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:14,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'ose l'affirmer bien haut: "Patrick Rambaud est un fiéffé fainéant !!!!" Oui j'ose le dire, Patrick Rambaud, sans que celà n'affecte en rien son immense talent, ne se foule pas. Il faut être honnéte et rendre à César ce qui lui appartient, notre petit président semble chaque jour lui mâcher le travail un peu plus, à croire qu'il le fait exprès. Monumentales branlées électorales, favoritisme familial digne d'un despote africain, affaire de gros sous pas très propres avec une vieille milliardaire, la messe est dite, Sarkozy fait plus que donner du grain à moudre au chroniqueur le plus désopilant de son reigne.

Entendons nous bien, quand je dis que Patrick Rambaud est un br*nleur, je plaisante évidemment, l'auteur est, une nouvel fois, magnifique dans sa prose et son verbe. C'est un véritable régal que de lire ces scandales dont on a parlé toute l'année sous sa plume et ce 4ème tome des aventures du petit Nicolas ne déroge pas à la rêgle. Que du vrai, mais si superbement couché sur le papier que l'on en arrive à se demander où l'auteur a bien pu trouver tout celà.

L'entourage dupetit président en prend encore pour son grade, le bon peuple est toujours obligé de manger sa brioche (RIP Marie Antoinette) et tout semble empirer de tome en tome, ver la chute finale ? ...

Une nouvelle fois, c'est avec gourmandise que l'on dévore les chroniques de Patrick Rambaud, non sans être consterné de constater que la vérité est parfois pire encore !

CREW.KOOS
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oui, en mission, c'est ainsi que je vois Patrick Rambaud, qui s'attelle chaque année à nous dépeindre les frasques et autres piteuses aventures de notre président actuel. Plutôt que de se casser, Patrick Rambaud prend sur lui d'écrire des livres, éloquents témoignages de notre pire président. On sent, et pas qu'un peu, l'agacement de l'auteur et sa lassitude à nous décrire par le menu toutes les inepties de ce quinquennat. Cela ne fait que rendre sa plume plus acerbe et impitoyable. Cette quatrième année au pouvoir est peut-être bien la pire, ce qui confère paradoxalement au livre sa grande réussite, peut-être le meilleur de la série. Rambaud n'oublie rien, nous dévoile tout, ne se prive et n'exagère, ce n'est pas de sa faute, lui se contente, dans la grande tradition du pamphlet, de sa plume claire, précise, élégante, vivace et percussive, de bien tout mettre à plat. Ahurissant mais c'est la vérité. Rambaud se montre très éloquent, brillamment explicatif sans même la ramener, en véritable pourfendeur du mensonge. Bravo.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2011
Oui, bien sûr, P. Rambaud est très partial (et c'est son droit), oui ce livre - le 4e "tome" - devient systématique mais.... on rigole toujours autant (même lorsqu'il s'agit de "tristes" constatations), et cela fait du bien.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2011
Patrick Rambaud est le digne héritier de Saint Simon, il est parfait et sans pitié, sa vision est juste, cynique et subtile. La plume est alerte,efficace et maniée dans un français parfait. Un moment de lecture purement jouissif.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2011
L'on rit,un rire grinçant quelquefois.Avec le recul nécessaire sur les évènements de l'année écoulée,on prend du plaisir à lire ces chroniques qui reflétent une réalité amère.2012:La Berezina.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme les précédentes, ces quatrièmes chroniques sont délectables. Rester aussi drôle, avec une telle qualité d'écriture est une gageure. Patrick Rambaud est un très grand écrivain ("La Bataille" prix Goncourt et prix de l'Académie Française). C'est un styliste virtuose, à la manière du Duc de Saint-Simon ou de La Bruyère. C'est aussi un historien scrupuleux qui suit attentivement tous les épisodes de la Vème République sarkozienne qu'il sait mettre en perspective et croquer comme Daumier. D'une certaine manière, il complète les études de Georgette Elgey sur la VIème ou de Pierre Viansson-Ponté pour la Vème. Et il sera lu par les génération futures avec gourmandise. Puisse-t-il un jour figurer aux programmes scolaires !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2011
C'est Nicolas, l'orchidoclaste qui est responsable de la lassitude qui s'empare du lecteur abonné aux "Chroniques". L'auteur essaie de trouver quelque piment à un règne qui n'a vraiment rien de drôle ! Dépêchons-nous de changer de marionnette et de couronner Poupounette de Béthune - Poupou comme Poujade - pour qu'il retrouve de la gnaque.
Patrick, demande du Viagra à Carla !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai pris le même plaisir à lecture de ce volet, qu'à celle des précédents. On est toujours étonné de voir que l'on puisse collecter autant d'aberations au sein d'un pouvoir en place et en faire une chronique aussi parodique. C'est pourtant le cas.
Je remarque que les qualificatifs utilisés pour dépeindre les personnages de cette cour, à commencer par son point nevralgique, sont de moins en moins obligeants. Sans doute, comme d'autres, l'auteur finit-il pas ne plus pouvoir autant rire des frasques de nos dirigeants.
Je conseille vivement la lecture du portrait du "lieutenant criminel Besson". Criant de vérité ! Fort heureusement, un tel personnage ne peut exister que dans le monde imaginaire de Nicolas 1er ou alors, on a atteint le fond et on creuse encore.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2011
La peinture que nous fait Patrick Rambaud de Notre Bien Aimé Souverain est toujours aussi criante de vérité.
Non seulement, il nous brosse un portrait désopilant de notre spécialiste de la diplomatie du coup de menton, mais il croque d'un trait incisif les courtisans qui gravitent autour du trône.
Patrick Rambaud, respectant les us et coutumes du royaume de France, accole au nom Bon Souverain le sobriquet de "Névrosé", pour ma part, j'ai préféré celui de "Gesticulator".
Vivement le 5ème volet des aventures de Nicolas 1er !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2011
A la hauteur des trois précédentes chroniques : croustillant, réjouissant, grinçant, bref, tout ce qu'on aime au pays de Voltaire et de Molière (avec notre Bien-aimé Suzerain, le cocasse l'emporte souvent sur le pathétique).

Pour les initiés : il paraît (selon Patrick Rambaud lui-même sur France Inter récemment) que dans chaque chronique se cache un portrait cité directement de La Bruyère. Jeu de piste : où se trouve-t-il dans la quatrième ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus