undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
84
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 septembre 2013
Je viens de terminer la lecture de ce roman et le regrette déjà. Il va falloir un temps de pause avant que je puisse à nouveau me plonger dans un roman.
En effet ce qui devait être une belle histoire de rapprochement de communautés (druze, maronite, chiite, chrétien) évolue tout autrement. Ce rêve porté par Sam via George sur fond de guerre au Liban tourne au cauchemar.
Les romans de Sorj Chalandon ne permettent pas de ressortir indemne de leur lecture, il sait de quoi il parle (l'Irlande dans le traître et retour à Killibeygs, le Liban dans ce roman) et il l'écrit fort bien. Cependant certaines pages sont très dures, que vaut le chagrin d'une glace tombée à terre quand des enfants meurent égorgés.
Après avoir vécu cela comment se reconstruire dans son pays en occident ? George n'y parviendra pas.
En conclusion, il est impossible de passer à côté de ce roman.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2014
Sorj Chalandon nous a habitués aux sujets graves, mais aussi au merveilleux qui parfois émerge des zones de désastre. Et qui mieux qu'Antigone peut se dresser pour l'incarner au milieu d'un no man's land ou la guerre fait rage? Au fil des rencontres improbables c'est bien l'amour qui tisse une toile tout en finesse. Amour des hommes entre eux, d'un homme et d'une femme, amour des mots, de la langue, du théâtre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
j'ai tout reconnu, j'ai aimé ce travail d’orfèvre de recréer un spectacle en pleine guerre
j'ai compris aussi plus de chose sur les évènements, je l'ai conseillé à de nombreux amis libanais, beaucoup l'avaient déjà lu
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2015
En général je ne suis pas déçue par les choix des lycéens, qui nous donnent accès à des oeuvres authentiques quoique souvent un peu faciles. Mais là...
C'est mal écrit: le style est lourd, redondant, peu énergique, les rebondissements sont très prévisibles, les personnages manquent de corps, de vérité, de crédibilité. Tout sonne faux.
Quelle bonne idée, pourtant, comme la quatrième de couverture fait envie ! Le théâtre qui sauve de la guerre, on aimerait tant y croire, tant lire un roman qui nous emporte dans cette belle utopie. Mais Chalandon n'y parvient pas.
Enfin le personnage principal, qu'on nous présente comme un metteur en scène passionné, ignore le sens de "quatrième mur"... Allons, un peu de sérieux...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2014
livre que j'ai beaucoup apprecie , mais qui laisse des traces ...Je l'ai offert , je l'ai presente à un cercle de lecture avec enthousiasme;...quelq'un d'autre le presentait mais avait un avis defavorable ,le trouvait trop realiste....Le vocabulaire est tres desciptif , mais l 'auteur veut marquer les esprits
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2015
On le lit d'une traite, ou alors on fait des pauses pour supporter certains moments douloureux.
On assiste à différents passages...
- de l'enfance et ses idéaux à une réalité moins réjouissante
- d'un rêve à un cauchemar
- de la vie à la mort
- de l'optimisme au fatalisme.
- de l'idéologie au combat
Une tragédie comme un écho à Antigone, le passage encore de l'antique à l'actuel.
Ce qui reste, ce sont les mots.
C'est très bien écrit mais c'est dur et violent.
Un cri d'amour et de rage pour le Liban, un pays à connaître, à comprendre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ils ont un projet fou : monter la pièce Antigone, d'Anouilh à Beyrouth, alors que la guerre explose au Liban et qu'elle déchire ses communautés, une pièce qui réunira des acteurs desdites communautés.
Et ce projet devient pour nous une plongée terrifiante dans cette guerre lointaine et compliquée qui a rempli à l'époque nos médias sans qu'on n'y comprenne grand chose. Survient alors le massacre de Sabra et Chatila, et tout le livre s'embrase.

Je vous l'avoue, j'ai eu du mal à entrer dans le livre, sans doute parce que je n'ai pas lu Anouilh, et puis les choses s'embrasent soudain et nous emportent violemment. Et ne serait-ce que pour ce témoignage d'une guerre improbable, le livre vaut la peine d'être lu. Oui, Chalandon nous offre à nouveau un livre puissant.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2016
Livre riche pour ce qu'il apporte dans le domaine de l'histoire du Liban, pour la preuve de l'absurdité de toutes guerres de religion, pour les différentes interprétations d'Antigone et pour le parcours de vie du personnage de l'histoire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2016
Difficile d'écrire quelque chose en refermant un tel roman. La violence inouïe de la guerre, les contrastes saisissants entre nos vies bien tranquilles et celles d'un pays ravagé, entre la réalité monstrueuse et l'utopie d'un homme qui en entraîne un autre depuis son lit de mort et le précipite dans le chaos.... tout cela percute le lecteur de plein fouet, le malmène dans ces certitudes et lui ouvre les yeux sur des profondeurs abyssales.
Après un début un peu lent où j'ai eu du mal à "entrer" dans l'histoire, le rythme s'est brusquement accéléré et je me suis sentie happée toujours plus vite, toujours plus loin jusqu'à lire la deuxième moitié du roman d'une traite, terrifiée, bouleversée et révulsée mais incapable de le lâcher.
Le lecteur voit son son quatrième mur tomber devant ce témoignage.
Un livre dur mais très beau.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2016
Le génie grec de Sophocle doit être contagieux (encore que la version d'Anouilh n'ait pas grand intérêt) Monsieur Chalendon, votre Antigone m'a passionné et bouleversé, votre écriture sans fard va droit au cœur et même à l'âme, celle des personnages qui vivent et qui meurent, celle des suppliciés des camps palestiniens, chaque corps a son âme et vos descriptions sont au delà de toutes les photos, le choc des mots vaut plus que le poids des photos, Ce vieux grec qui transmet sa passion à ce jeune homme qui en perd la raison pour aller jusqu'au bout de leur fantasme humaniste et utopique m'a aussi ému. quand on a fini on soupire de bonheur et aussi de soulagement car le livre ne se lisse pas apprivoiser si l'on peut dire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus