Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Non omnia possumus omnes, 30 mai 2014
Par 
Paluel Marmont (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bucoliques (Broché)
Surprise - et des plus vives - dès les deux premiers vers... On rappelle le texte de Virgile:
"Tityre, tu patulae recubans sub tegmine fagi / silvestrem tenui Musam meditaris avena."
Ce qui donne dans la nouvelle traduction d'Anne Videau:
"Toi, Tityre, sous l'ample couvert d'un hêtre allongé [c'est Tityre qui est allongé, pas le hêtre] / sur un tuyau d'avoine fine tu travailles la muse des bois."
Là où H. Zehnacker, en 1998, proposait, à plus juste titre:
"Toi, Tityre, allongé sous l'abri d'un vaste hêtre, / tu essaies un air champêtre sur ton léger pipeau."

Autre exemple de ce massacre juxtalinéaire - Bucolique I, vers 67-69:
"Est-ce que dans longtemps, jamais, le pays de mes pères, / le faîte de gazon amoncelé de ma pauvre chaumière, / les revoyant, mon royaume, plus tard de quelque épi m'ébahira?"

On reste ébahi effectivement de ce galimatias, qui dure jusqu'à la dernière Bucolique; et on serait même effondré si on n'y voyait une invitation à (re)lire Virgile dans le texte - lequel figure heureusement sur les pages de gauche, nous rassurant sur le génie de l'auteur.

À dire vrai, c'est pour les commentaires d'Hélène Casanova-Robin qu'on se procurera l'ouvrage, deuxième d'une nouvelle série des Belles Lettres. Mise au point des mieux informées sur une œuvre fondamentale (la bibliographie est immense et constamment enrichie) et étude menée de façon très méthodique - au moins une quinzaine de pages pour chaque Bucolique, ce qui permet de faire amplement le tour du sujet.

Une relecture attentive n'aurait pas dû laisser passer, page XI, un incorrect "Mantoua me genuit" (pour "Mantua"), ni, page XIII, un curieux "hédonè" (on attendrait "hèdonè").

N.-B. - Mon commentaire et celui de Philipps Lionel concernent des éditions différentes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bucoliques
Bucoliques de Virgile (Broché - 21 mai 2014)
EUR 21,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit